Achats et tests de matériel de l’année 2017 – la rétrospective

La plupart de mes tests sont réalisés à chaud,  juste après mes achats. Suivent le déballage et l’exploration des spécifications techniques. Finalement ce sont les premières impressions qui définissent mon avis. Ça fait un moment que je me dis qu’en toute honnêteté, je dois revenir quelques mois plus tard pour voir si mon avis a changé avec l’usage, ou si l’usage s’est révélé moins fréquent que prévu. 

le Métronome Tama RW 30

Métronome Tama RW-30

Métronome Tama RW-30

Je suis toujours très content de ce métronome.  Je m’en sers très souvent, quasiment  à chaque répétition.  Le test entre Boss DB30, Korg MA-1 et Tama RW-30.

L’écran est lisible et donne toutes les informations nécessaires. L’indication lumineuse est une aide précieuse pour conserver le tempo. Le son va assez fort pour rester audible quand je joue de manière dynamique.  La roulette est très pratique à manipuler, même avec des onglets et permet de modifier très rapidement le tempo. 

 

les protections auditives V-Moda faders

V-Moda Faders VIP

V-Moda Faders VIP

Je ne les quitte plus. J’ai eu quelques soucis d’acouphènes et d’hyperacousie suite à une otite, et depuis lors je prends soin de me protéger. Le test

La finition est plaisante et qualitative. Avec une réduction de -12 dB qui respecte les fréquences, les V-Moda Faders sont efficaces. Si je souhaite une protection plus forte, j’ai également une paire de protections auditives Alpine avec divers filtres. Pour avoir mieux, il reste la solution des protections moulées sur mesure. 

 

les écouteurs intra-auriculaires Shure SE215CL

Shure SE215-CL : un premier pas dans le monitoring intra-auriculaire

Shure SE215-CL : 

Là aussi, je les ai définitivement adoptés. La prise en main.

Je m’en sers en concert, avec le petit ampli de monitoring Rolls PM-50 et un boitier de ceinture Fisher Amps qui me permet un contrôle fin du volume délivré à mes oreilles.  Finalement après en avoir égaré une paire que j’ai fini par retrouver après l’avoir remplacée, j’en ai deux paires et je me suis également procuré le câble avec la télécommande pour mon smartphone.

Des achats que je ne  regrette pas.

la réglette Shubb transposing guide

Shubb Transposing guide

Shubb Transposing guide

Je me l’étais procurée en même temps que mon capodastre Shubb pour ukulélé. 

Je m’en suis servi quelques fois pour adapter une grille d’accord à la tessiture d’un chanteur ou d’une chanteuse. La tonalité du ukulélé convient assez bien (suffisamment ?) à mes ambitions.  Les chansons restent sur des grilles simples à tranposer et au final, je préfère transposer les accords au feeling et ça va plus vite.

Achat dispensable.

 

Tête panoramique motorisée

Turnspro 360 : tête motorisée pour panoramiques

Turnspro 360 : tête motorisée pour panoramiques

Je m’en suis servi pour un  ou deux concerts, dans  une vidéo pour le boulot avec un timelapse et pour tirer un petit chariot avec ma caméra dessus pour un travelling motorisé. 

Je pensais faire plus de vidéos en 2017.  

Un excellent gadget , nettement sous-utilisé. 

 

 

l’enregistreur nomade Zoom H5

ZOOM H5 : prise en main

ZOOM H5 : prise en main

Une des pièces maîtresses de mes achats de 2017. Premières impressions.

J’adore cet enregistreur. Je m’en suis servi pour l’audio de certaines vidéos (comme la conférence de Stotzem sur les racines du fingerpicking), ainsi que pour réaliser des maquettes de mes compos. Il est quasiment parfait à mes yeux. La qualité est étonnante et la manipulation vraiment facile et efficace. Avec le kit d’accessoire, c’est clairement un maître achat. 

Associé à ll’adaptateur Zoom EXH6 qui permet de remplacer la paire de micros par deux entrées XLR et en combinaison avec la caméra Zoom Q8, c’est un bon petit système de capture de son et d’audio.

Deux livres recommandables 

Avec Fingerstyle Blues guitar et   100 acoustic lessons vous en avez pour un moment à vous étoffer votre vocabulaire musical sur la guitare acoustique. 

La suite de mes achats dans la seconde partie de ce test, avec quelques gadgets plus décevants à l’usage.

Les achats de 2017

Première partie 

Seconde partie  (à suivre)

SAV et nouvelles du mobile-home-studio aka « le monstre »

C’est bien connu, Internet sert à se plaindre. Mais pour une fois je voulais vous raconter une belle histoire de SAV. Mais comme toutes les histoires de SAV, elle commence mal. A la première utilisation, deux câbles XLR sont restés coincés dans le panneau avant de mon enregistreur Tascam SD-20M. Panique. J’ai tiré, tourné, essayé de glisser des objets fins pour dégader les XLR, sans succès. En tirant plus fort ou en introduisant des objets, j’allais finir par abîmer le connecteur. Restait la solution du SAV.

Tascam SD-20M : XLR coincés - direction le SAV

Tascam SD-20M : XLR coincés – direction le SAV

L’angoisse

J’ai connu les ping-pongs entre importateur, vendeur et fabricant. Dans ce cas précis, j’avais peur que le vendeur m’accuse d’une fausse manipulation, que le fabricant de l’appareil et celui des câbles se renvoient la balle. Plutôt contrarié, j’avais décidé de ne pas trop m’étaler sur ce problème sur Internet pour voir comment ça allait se passer.

Belle histoire

J’ai contacté le fabricant, qui a été très à l’écoute de mes problèmes. J’ai appris au passage qu’ils recommandent fortement les connecteurs Neutrik pour leurs appareils pour éviter ce genre de soucis. Ils m’ont suggéré de renvoyer l’appareil avec les câbles dedans. J’ai donc contacté BAX où j’avais acheté l’enregistreur et donc renvoyé le tout chez BAX avec mes câbles dépassant de la face avant. Heureusement, tout rentrait dans la boîte de transport. Planet-Waves, le fabricant de câbles que j’avais contacté pour vérifier si il existait un moyen de démonter les prises XLR m’a spontanément proposé de remplacer mes câbles.  Ils ont tous été super !

Le Tascam SD-20M est un bel appareil, mais entretemps après l’avoir utilisé dans ma configuration, les connecteurs en façade et les prises RCA à l’arrière m’ont semblé peu pratique pour mon rack. Le vendeur m’a remboursé sans discussion et j’ai opté pour le Denon 500R.

Studio mobile en rack ...

Studio mobile en rack …

J’en ai profité pour câbler deux trajets de signal. Le premier en analogique. Le second en numérique avec le compresseur en insert du préampli. Restera à déterminer quel chemin sera le plus efficace.

J’ai également fermé l’arrière du rack avec une trappe de visite pour évite l’accumulation de poussière. hashtag : #propre 🙂

Rack mobile arrière

Rack mobile arrière

On préfère éviter de passer par le SAV, mais quand ça se passe bien, autant le dire.

 

Recording rack : la suite des aventures – Denon DN-500R

Alors voilà, j’ai connu un petit souci assez inattendu avec l’enregistreur Tascam que je prévoyais de mettre dans mon recording rack aka « le monstre ». Lors du premier essai j’ai utilisé deux câbles de patch Planet-Waves dans les entrées en face avant. Et je n’ai jamais réussi à les ressortir des prises combo femelles à l’avant de l’appareil. Impossible de démonter les connecteurs moulés. Pas d’autre choix que de renvoyer l’enregistreur avec les câbles en service après-vente.

Tascam SD-20M : XLR coincés

Tascam SD-20M : XLR coincés

Recording rack, détour par le SAV

Je n’étais pas loin de perdre mon sang-froid et ma bonne humeur légendaire. Mais quand on pense depuis aussi longtemps à un projet, il faut savoir relativiser le temps perdu.

Je dois dire que l’expérience de SAV a été absolument parfaite, tant dans les contacts avec Tascam qui était déterminé à réparer/remplacer l’appareil et Bax-shop qui l’a repris en SAV sans discuter. Mais entre temps, un peu échaudé, malgré les qualités évidentes du Tascam, j’ai révisé mon choix et j’ai opté pour un autre enregistreur. Mieux, mais plus cher … mais mieux. Soit dit en passant, c’est des « fous » chez Bax, j’ai commandé hier, le colis arrive aujourd’hui. Efficace et impressionnant.

Note : Je n’avais jamais eu de souci avec mes câbles Planet-Waves, mais Tascam recommande d’utiliser de préférence des connecteurs Neutrik dans ses appareils pour éviter ce genre de problèmes. Je leur ai suggéré de le mentionner dans leur manuel ou sur un sticker collé sur l’appareil.

Denon DN-500R

Je vous présente le Denon DN-500R.  Denon jouit d’une bonne réputation et si les tests sont inexistants sur le web, les spécifications techniques ont l’air au top. 

Je perds la possibilité d’enregistrer 4 pistes, mais sur le Tascam, les entrées étaient en RCA, un format peu pratique pour moi. que j’allais sous-utiliser de toute manière. Par contre il est toujours possible de dupliquer une piste de sécurité à volume réduit pour éviter les crêtes.

Recording rack Denon DN 500 R

Recording rack Denon DN 500 R (image Denon)

Les critères qui ont dirigé mon choix :

  • les entrées situées à l’arrière de l’appareil qui élimine le problème du patching par l’avant
  • la possibilité de transférer les fichiers via une clé USB ou d’enregistrer sur la clé et une carte en parallèle
  • la possibilité de connecter un clavier USB pour nommer les fichiers
  • entrées et sorties digitales
Recording rack Denon DN 500 R (image : Denon)

Recording rack Denon DN 500 R (image : Denon)

Je vais utiliser les connecteurs XLR en façade de mon recording rack pour une sortie. Avec les entrées digitales, je vais également pouvoir tester un autre chemin pour mon signal. Le préampli Art MPA II digital permet d’utiliser un insert avant la sortie digitale. Je pourrais placer le compresseur en insert du préampli, puis aller directement via un coaxial dans l’enregistreur en utilisant une seule conversion AD-DA.

Je me réjouis de pouvoir jouer un peu moins du tournevis et un peu plus de ma guitare.

Le rack d’enregistrement, la suite et le montage en vidéo

Voilà, j’ai assemblé mon rack d’enregistrement et procédé à quelques tests. J’ai filmé le montage et posté la vidéo sur ma page Facebook, mais pas encore ici. Désolé pour ceux qui ont déjà vu. Je n’ai pas mis de son ou de musique sur la vidéo, les images parlent d’elles-mêmes.

J’ai été surpris par la facilité avec laquelle tout s’ajuste l’un dans l’autre. Les petites vis pour les connecteurs XLR m’auront bien causé un peu de soucis avec mes gros doigts, mais rien de grave. J’ai investi dans la plus mignonne des clés … pour des boulons de 5,5 mm.

Clé M3 (5,5 mm)

Clé M3 (5,5 mm)

Bardaff, c’est l’embardée …

Entretemps un des appareils est retourné en SAV pour un problème de connecteur. Indice, ce n’est pas un appareil ART. Je vous en dirai plus quand ce sera réglé, par souci de discrétion pour les marques et vendeurs impliqués, mais jusque-là tout le monde est plaisamment correct. On verra comment ça se passe. J’ai confiance. Je vous raconterai …

La suite ?

Récupérer l’appareil parti en SAV et ensuite peut-être le remplacer par un modèle plus évolué. Je pense encore investir dans l’un ou l’autre accessoire pour les finitions du rack. Mais je me demande si je vais laisser l’arrière ouvert ou le fermer avec une trappe d’accès.

Le concept m’a l’air très prometteur en tout cas et je me réjouis de me poser avec ma gratte, loin des distractions. Ensuite ce seront de longues séances de test pour tirer le meilleur de tout ça.

I AM EXCITED …