Mal aux doigts ?

Mal aux doigts ?

Après l’article consacré aux douleurs dans les bras liés à la pratique de la guitare, attardons nous un peu sur les doigts !

Les douleurs aux doigts ont des causes et des conséquences diverses, la main droite y est un peu moins souvent sujette.

La main droite:

Lorsqu’on commence à gratter, la friction de la peau du pouce et des doigts sur les cordes peut provoquer une sensation de chaleur, de légère brûlure, voire une cloche. La solution: nettoyer, désinfecter, et repos. Au niveau de la main droite, ces symptômes ne durent pas et sont souvent négligeables. A nouveau, il est préférable et plus productif au début de faire de nombreuses séances de répétition plutôt légères.

Les douleurs dans le dos de la main, ou à la jonction pouce-index résultent invariablement d’une attitude crispée.

Éviter de ronger vos ongles et de manger la peau autour des doigts et avoir une hygiène ongle et mains correcte vous évitera pas mal de petits soucis. Pensez également à protéger vos mains.

Cas particulier: les onglets de doigts trop serrés qui peuvent être douloureux. Il faut les façonner à votre taille, voici comment faire.

La main gauche:

L’appui des cordes sur la pulpe du doigt est assez douloureux, d’autant plus qu’on a tendance au début à appuyer beaucoup trop fort sur les cordes. A nouveau, une pratique intense irrégulière prolongera cette étape douloureuse, tandis que la répétition de séances régulières permettra à vos doigts de former une couche de corne protectrice. Regardez les doigts d’un guitariste aguerri pour savoir quel endroit de la pulpe du doigt appuie (j’ai beau réfléchir, je ne vois pas comment décrire cet endroit dans une phrase compréhensible).

Attention aux conseils (stupides): formol pour « tanner » les doigts, colle instantanée, vernis à ongles transparent … ces produits sont TOXIQUES et DANGEREUX !

En cas de cloche: désinfection, nettoyage, attendre un peu avant de percer que la peau en dessous se soit formée et sèche un peu. Au pire, jouer avec un sparadrap (pour le son on verra plus tard et vos autres doigts ont besoin d’exercice). Un sparadrap spécial pour les cloches type « Compeed » découpé à la bonne dimension peut faire des miracles (gardez les chutes pour vos autres doigts !). Si vous ne répétez pas, retirez votre sparadrap (sauf si c’est un sparadrap spécial qui contient un produit traitant) afin de laisser votre peau sécher et durcir.

Entrainez vous à changer souvent d’accord, en appliquant juste la pression nécessaire, plutôt qu’en forçant de longues minutes sur le même accord. Même constat pour les écarts difficiles … ne forcez pas, mais revenez régulièrement sur la position. Ne vous focalisez pas de longues minutes sur un passage difficile, mais passez dessus en jouant tout le morceau, sous peine de ruiner votre séance de répétition et de vous décourager. Tout comme pour la main droite, les douleurs dans le dos de la main, ou à la jonction pouce-index résultent invariablement d’une attitude crispée ou d’une pression trop intense.

Les cas particuliers:

Si vous jouez avec le pouce par en haut du manche, vous pouvez être écorché légèrement par un mauvais frettage ou un manche sec qui laissera dépasser le bord coupant des frettes (parfois les doigts souffrent aussi). Avant tout, contrôlez et corrigez l’humidité de votre guitare, passez votre doigt le long du bord du manche pour constater l’étendue des dégâts, mais confiez toute modification à un pro.

Les barrés:

Ils méritent bien un billet à eux seuls, lisez ceci: « c’est mal barré ! »

Les slides et les bends:

Certains morceaux vous feront souffrir, quand bien même vous jouez depuis des années. Ici encore, une pratique intense irrégulière prolongera cette étape douloureuse, tandis que la répétition de séances régulières vous permettra de franchir le cap en douceur.

La plupart des outils pour muscler les mains et travailler hors instrument sont de fausses bonnes idées, rien ne vaut l’instrument.

Pour éviter les douleurs musculaires et tendineuses, massez vos mains, doigts et paumes, dos de la main, poignet, échauffez vous, variez les exercices et créez une dynamique dans vos répétitions pour avoir des variations de contraintes physiques sur vos mains et des périodes de détente. En fin de répétition, massez vos mains, étirez vos doigts.

Et surtout, écoutez vos muscles, ils vous parlent !

(2 commentaires)

    • Frédéric on 17 novembre 2014 at 8 h 16 min
    • Répondre

    Bonjour,

    Je vous remercie pour les conseils ci-dessus.
    Je réside en Tanzanie où j’apprends la guitare seul, à l’aide d’une méthode (Rébillard). Au bout de presque deux ans, je continue d’avoir des crampes dans le muscle à la base du pouce. Je suppose que c’est dû au fait que je suis crispé. J’ai aussi du mal à faire de la corne sur les doigts alors que je m’efforce de jouer 30 minutes jusqu’à 1 heure par jour. J’attribue cela à l’humidité. En effet, si j’arrête de jouer durant ne serait-ce que trois jours, la peau durcie pèle et cela me renvoie en arrière. Est-ce qu’il y a quelque-chose à faire?
    D’avance merci pour votre réponse .
    Cordialement
    Frédéric Kilcher

    1. Effectivement, il faut se détendre en essayant de trouver une position naturelle pour le pouce. Poser la main pour un accord, respirer calmement et profondément et porter toute son attention sur sa main (je parle « d’écouter » sa main) pour ressentir la posture et trouver les tensions éventuelles. Mettre des cordes plus fines (extra-light peut aider.
      Pour la corne, je n’ai guère de solutions. J’ai déjà entendu parler d’utiliser des sachets de thé usagés et/ou du sel d’alun pour sécher la peau, mais je n’ai pas essayé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.