fbpx

Tablatures vierges pour le ukulele

Ca fait quelques années que j’utilise le même modèle de feuilles de tablatures pour la guitare. Selon le besoin, j’ai une page complète de tablatures, une page de grilles d’accords ou une page qui permet de noter un petit riff ou une intro suivie d’une grille d’accords. Parfait pour bosser, griffonner quelques idées, composer, transcrire, préparer des cours ou prendre note au cours. J’imprime un petit stock ou à la demande.

Le matériel n’est qu’un moyen mais il faut se donner les moyens de bien bosser, pour tirer le meilleur d’un cours, d’une masterclass ou d’un workshop, soyez toujours prêts à prendre des notes !

En général, je me sers d’un porte-mine pour travailler. Le crayon a l’avantage de pouvoir être effacé pour corriger et reprendre au net ce qui a été griffonné en vitesse. Le porte-mine présente la qualité supplémentaire de rester disponible en permanence pour écrire sans la nécessité d’avoir un taille-crayon sous la main. Un feutre noir pas trop fin sera très lisible, si vous ne craignez pas de faire des ratures. Le correcteur blanc, fluide ou sous forme de ruban sera un allié précieux dans ce cas.

Il me manquait une version de ces pages dédiée au ukulele. Un instrument qui prend de plus en plus de place dans ma vie musicale. Je me suis donc inspiré du même modèle pour me fabriquer et vous proposer cette version à télécharger.

Une bonne chose de faite … vous pouvez télécharger les fichiers pdf ici (vous pouvez télécharger pdf reader ici) : 

Pour le ukulele : CHORDS+TABS-UKU (feuilles vierges)

Feuilles de tablatures : CHORDS+TABS

Feuilles de tablatures : CHORDS+TABS-UKU

Pour la guitare : CHORDS+TAB (feuilles vierges)

Feuilles de tablatures : CHORDS+TABS

Feuilles de tablatures : CHORDS+TABS

 

De passage sur la scène du Cirque royal à Bruxelles

Vous l’avez peut-être lu sur Facebook, mais j’ai eu le plaisir de fouler la scène mythique du Cirque royal à Bruxelles, instrument en main. 

Un briefing initial de qualité

Avec ma guitare ou mon ukulele, en solo ou en sideman pour une chanteuse, il m’est arrivé à plusieurs reprises d’animer des petites sauteries au boulot : marché de Noël, social évent pour des colloques, départs à la pension. Cette fois, comme toutes les autres fois, ça se passe comme ça :

  • Ca te dirait de jouer un truc pour la journée <whatever> ?
  • Bah oui, pourquoi pas.
  • On joue quoi ?
  • Boh, on verra …

Fin du briefing. Parfait. On est prêts.

Un programme de répétition parfaitement rodé

On s’est vu une seule fois, pour dépoussiérer quelques morceaux du répertoire. Sur le temps de midi, dans un petit local insonorisé entre le local des photocopieuses et les toilettes.

Répet et répépet sont dans le même bureau ...

Répet et répépet sont dans le même bureau …

La seconde répétition se fera en vidéo à distance, avec environ un tiers de seconde de décalage entre le chant et l’accompagnement de mon côté. Mais j’ai l’habitude des retours pourris et il suffit de mettre le pilotage automatique. Si ça passe dans de telles conditions, je ne vois pas ce qui pourrait coincer une fois sur scène.

L’organisateur nous a demandé d’envoyer une petite vidéo de ce que nous prévoyons de jouer. Sans doute pour vérifier que c’était d’un niveau suffisant et acceptable. Apparemment le test est réussi.

Tout est sous contrôle

Habituellement ce genre de fête d’entreprise se tient dans une salle de réunion réquisitionnée pour l’occasion. Au mieux dans une salle de banquet quelque part à Bruxelles. Devant une quarantaine de personnes. Mais cette fois, c’est l’entrée en service de notre nouveau président et ils ont mis le paquet.

C’est le matin, en cherchant mon chemin que je me rends compte que ça se passe au Cirque royal, « LE » cirque royal de Bruxelles. Pire, en arrivant, je constate qu’il s’agit de jouer devant plus de 800 personnes dans un spectacle interactif avec acteurs et majorettes.

J’avoue, j’ai un peu sous-estimé la fancy-fair du boulot.

Le Cirque royal, 800 personnes ... ça change !

Le Cirque royal, 800 personnes … ça change !

Mais ce n’est pas mon premier rodéo et on joue aussi bien (ou mal) devant dix personnes que devant 800, ça ne change pas grand-chose finalement.

Soundcheck

Alors, je ne sais pas si c’est le prestataire attitré du Cirque Royal ou si c’est un contractant externe, mais les techniciens étaient absolument charmants et bienveillants. Ca fait plaisir. J’ai parfois un peu peur qu’on me prenne de haut dans ce genre d’endroits. Mais généralement les gros prestataires ont peu d’opinions. Ils font le boulot.

Quand j’ai vu les moyens mis en oeuvre, j’ai regretté de ne pas être venu avec un jack, mes micros, mon pedalier ou une DI. J’aurais pu prendre ma guitare pour me faire plaisir avec cette belle sonorisation. Trop tard.

Deux micros chant et un autre micro (chant) pour le ukulele, j’aurais sans doute préféré un micro un peu plus spécifique. Le son est très bon. Le retour est ok aussi.

On se faufile derrière les pendrillons pour une dernière révision de l’ordre des morceaux et de la structure des chansons. Je mange un bout avant le soundcheck, quelques bouchées pour ne pas être trop lourd.  

Le programme s’accélère un peu, initialement on devait jouer vers 14 heures, avec un soundcheck vers 13 heures. Finalement on enchaîne notre set directement après le soundcheck : Dance Monkey (Tones and I), Wayfaring Stranger (Trad.), Reckoning Song (A. Avidan) et un ajout de dernière minute, Don’t Worry Be Happy (B. Mc Ferrin). Tout se déroule sans couac, …

Ma chanteuse fut moyennement ravie que j’ajoute un morceau non répété à la setlist au dernier moment. Promis, je ne le ferai plus, mais autant faire durer un peu le plaisir d’être sur la belle scène du Cirque royal.

Je pense pouvoir dire sans trop m’avancer que nous n’avons pas été ridicules et que le job a été fait. La prochaine fois, je ferai gaffe où je mets les pieds. Non pas pour faire mieux, mais pour mieux profiter du moment. Apparemment d’autres photos et des vidéos suivront.

Honnêtement, entre nous…

Evidemment, j’ai juste gagné un concours de circonstances. Jouer au Cirque royal c’est encore autre chose qu’une prestation d’un quart d’heure dans l’après-midi. Mais la musique m’entrebaille parfois des portes qui donnent sur de biens beaux endroits.

Être sur la scène du Cirque royal, c'est pas tous les jours.

Être sur la scène du Cirque royal, ce n’est pas tous les jours.

photos (D. van Lochem, M. Tillieux)

Tel est appris qui croyait apprendre !

La fractalité du savoir-faire

Fractale

J’aime beaucoup la théorie des 4 stades de l’apprentissage :

  1. l’incompétence inconsciente – On ne sait pas qu’on ne sait pas
  2. l’incompétence consciente – On sait qu’on ne sait pas, mais on souhaite y arriver
  3. la compétence consciente – On sait qu’on y arrive, mais notre esprit fait encore partie du processus
  4. la compétence inconsciente – On y arrive, sans plus y penser

On pourrait reformuler grossièrement comme suit : ignorance, savoir, apprendre à faire, savoir faire.

Le plus étonnant est que ces étapes se répètent à la fois dans le temps et à toute échelle du processus instantané, du micro-geste jusqu’à l’échelle macroscopique d’un morceau, un peu comme une fractale.

Le corollaire est que dans un contexte aussi exigeant que la musique, notre savoir-faire est déterminé par la plus petite chose que nous ne savons pas faire. Ce qui est une belle leçon d’humilité et un formidable défi.

C’est pourquoi il est parfois plus intéressant de s’attarder sur nos faiblesses plutôt que d’aller de l’avant en brossant un peu trop grossièrement les morceaux que nous apprenons.

Apprendre à jouer d’un instrument est impossible !

Il est impossible d'apprendre à quelqu'un à jouer d'un instrument.

Je fais un constat en tant qu’enseignant de l’instrument : je ne peux pas apprendre à quelqu’un à jouer de son instrument. C’est impossible. Je peux retourner le problème comme je veux, c’est impossible. Celui qui prétend le contraire se trompe lourdement.

C’est toujours l’apprenant qui doit apprendre. Je ne peux que l’accompagner dans ce processus en le guidant, en lui indiquant les bases nécessaires, en lui évitant les erreurs les plus courantes. En le corrigeant éventuellement pour éviter qu’il ne prenne de dangereux raccourcis techniques (que j’ai moi-même parfois pratiqués). En lui suggérant quand et comment travailler au mieux. Mais je ne peux pas apprendre à sa place.

C’est ma responsabilité, et elle ne me dédouane en rien du résultat final. Si je ne suscite pas la curiosité et la passion nécessaire au progrès, alors c’est mon échec d’enseignant. Tout le reste dépend de l’élève.

Ouais, je sais, c’est un peu de la philosophie à deux balles.
Et ça, c’est une blague à deux balles :
Pan Pan !

Prêt pour reprendre les cours de guitare ? Après un peu de lecture.

C’est le moment idéal pour publier un article de rentrée. En ce qui me concerne, j’ai l’impression au fil des ans de vous avoir déjà parlé de pas mal de choses sur ce sujet. Une belle masse de connaissances empiriques. Alors au moment de redémarrer les cours, ici ou ailleurs, je vous invite à redécouvrir « quelques » articles de mes archives sur le sujet et une photo de chats.

Parce que les chats c’est mignon et c’est vendeur.  Bonne lecture !

Réveille le chaton qui sommeille en toi avec quelques cours … 

Les cours

Charité ordonnée commençant par soi-même, voici ma proposition de cours
(mais les règles Covid n’ont plus cours, pour l’instant)
Reprise des cours de guitare

C’est le moment,  mais quoi, comment ? Prendre des cours ? Seul ou en groupe ? Que faut-il acheter ?
Rentrée scolaire : commencer la musique ?
Par la guitare acoustique commencer tu dois, jeune Padawan ! (ou pas, en fait)

Accorder sa guitare ?
Accorder sa guitare, et encore mieux accorder sa guitare
L’accordage le plus juste reste un compromis !
Peterson Strobo Plus HD, un monstre d’accordeur

Apprendre seul ?
Une bonne méthode pour apprendre la guitare picking tout seul ?

Les bases ?
Les bases du picking en quelques lignes.

Les accords barrés !
C’est mal barré !
Accords barrés, les doigtés alternatifs

Mal quelque part ?
Mal aux doigts ?
Contre mon mal de dos : Hopf Dynarette
Mal aux doigts, mal aux bras ?
Une petite mousse au bout de l’avant-bras ?

Comment lire une tablature ?
Qu’est ce qu’une bonne tablature ?
Trouver les bons doigtés en déchiffrant une tablature
Trouver les bons doigtés en déchiffrant une tablature (suite)
Décortiquer un doigté, encore un exemple !

Comment progresser (seul) avec un prof ?
Face au prof, une poignée de conseils en plus !

Tirer le profit maximum de vos leçons en étant bien préparés !
Pour tirer le meilleur d’un cours, d’une masterclass ou d’un workshop, soyez prêts !

Comment ne pas fatiguer votre prof ?
10 moyens infaillibles pour (ne pas) user votre prof de guitare !

Les choses à connaître (un jour) !
Solfège: le minimum vital pour la route
Les connaissances minimales à propos des accords.

Divers

Le minimum technique à connaître sur le matériel !
Technique : les connaissances minimum pour un musicien !?

Quand on prend des cours, il faut transporter sa guitare. Gigbag ou case rigide ?
Rentrée des classes: case rigide ou gigbag pour votre guitare ?

Comment être sûr de casser sa nouvelle guitare rapidement ?
Danger : les mauvaises positions pour la guitare

L’entretien de la guitare
Eviter de salir, c’est moins nettoyer (partie 1)
Idées recues, produits et bons plans (partie 2)
Agenda du nettoyage (partie 3 et fin)

… deviens un tigreau de la guitare !