«

»

Jan 27 2013

Imprimer ce Article

Les styles de corps de guitare …

TablatureJe ne suis pas un spécialiste de la lutherie (non plus, comme dirait ma femme), … mais ce billet répond à un « courrier de lecteur » qui s’interrogeait sur les avantages de différentes formes de guitares. En effet, quand on parcourt les catalogues des fabricants de guitare, on rencontre des termes étranges comme dreadnought, parlor, concert, jumbo, auditorium, etc. Ce sont des noms qui décrivent sommairement la silhouette d’une guitare, et permettent de définir des styles de guitares plus ou moins adaptés à certaines techniques de jeu. Certains fabricants ont développé leurs propres dénominations et il n’est pas facile de donner une vue d’ensemble exhaustive, je vais néanmoins gratter un peu la surface du sujet, si j’ose dire, sans refaire l’histoire de l’instrument et en illustrant avec des modèles de guitares contemporaines.

Un corps ample aura de manière générale une basse plus sonore et une plus grande résonance, un corps plus étroit une projection plus précise et un meilleur équilibre entre le médium et les basses. Mais souvent le style se définira plus par des rapports de proportions entre les différentes rondeurs et l’épaisseur de la caisse que par les mensurations exactes ou la taille de l’instrument.

La lutherie et les bois (ou les laminés) choisis ont une énorme influence sur le son, au point que certains luthiers se targuent de pouvoir fabriquer une guitare qui aurait un caractère très différent de son aspect. Mais ce serait comme mettre une attache de remorque à une Ferrari, inattendu, déroutant … et peu vendeur. En général, chaque style s’accompagne de détails et caractéristiques visuelles et sonores assorties à l’apparence et au style de jeu, pas de surprises, pas de déceptions. La plupart de ces modèles peuvent se rencontrer avec ou sans pan coupé.

Parlor: une petite guitare, inspirée des modèles du tournant du 20e siècle. Souvent on trouve des caractéristiques vintage comme une tête ajourée, pas de pickguard et une jonction manche-corps à la 12ème case. Un son clair et riche, et un volume étonnant pour la petite taille sont les caractéristiques associées à ces guitares. Ce ne sont pas des guitares qu’on trouve chez tous les marchands, mais leur faible volume est compensé par les techniques d’amplification modernes et elles connaissent un regain de succès, car le style vintage a la cote, elles sont confortables, faciles à transporter et à jouer.

0-28VS_x

Une Martin Parlour

Concert et Grand concert: au fil du temps, l’évolution de la lutherie a permis de construire des guitares plus grandes, avec plus de basse en s’inspirant sans complexes des silhouettes des guitares classiques. Un son clair, une guitare confortable à jouer manquant parfois de projection et de basses.

Une Ibanez Grand Concert

Une Ibanez Grand Concert

Auditorium ou Orchestra: une évolution dans la taille, avec une taille plus fine et une caisse plus ample qui permet d’équilibrer le bas-médium, le médium et les basses, tout en détachant bien les aigus, des caractéristiques qui conviennent assez bien au fingerstyle. La forme très échancrée est stable sur le genou et équilibrée en position debout.

Martin-OM-21

Martin-Orchestra Model-21

Dreadnought: une taille moins marquée, et un arrondi agrandissant le corps pour une projection maximum et un ronronnement caractéristique dans les basses et le bas médium quand on s’en sert pour s’accompagner. Cette projection se paie au prix de la séparation entre aigus, bas médium et basse qui rendra un jeu fingerstyle un peu moins détaillé, en théorie. Style et technique de jeu, mais surtout choix esthétique sonore et visuel sont les facteurs déterminants.

Martin D18

Martin Dreadnought D18

Grand Auditorium ou Grand Performance ou … : une évolution cherchant à associer les avantages des Dread et des Auditorium … tout en cherchant un compromis sur la maniabilité de l’instrument, une guitare plus grande et plus profonde, un son équilibré et beaucoup de chaleur … certains y voient la guitare moderne polyvalente par excellence.

Taylor Grand Auditorium

Taylor Grand Auditorium

Note: les styles Concert, Auditorium et Orchestra sont les styles ou la recherche de l’équilibre parfait semble se poursuivre activement et il existe d’innombrables variantes de construction, de taille et de forme avec des appellations parfois exotiques, ou contradictoires, qui font que les modèles ne se différencient pas aussi aisément entre eux qu’avec d’autres.

Jumbo: la plus grande (grosse ?) des guitares, avec beaucoup de volume, et une emphase encore plus appuyée sur ce son ronronnant de la dreadnought, un tapis de basse servi par un quadrimoteur ronronnant … mais pas faite pour la dentelle.

J-200 Standard, la reine des jumbos ...

J-200 Standard, la reine des jumbos …

Voilà, un petit topo sur la question, le mieux reste de définir le style de son (pas le style de guitare) qu’on cherche, puis de les essayer pour se faire sa propre opinion.

N’hésitez pas à commenter et à me soumettre d’autres sujets …

Lien Permanent pour cet article : https://guitar.vanlochem.be/les-styles-de-corps-de-guitare/

(4 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. mleu

    Merci pour cet article.
    Y a-t-il une forme de guitare plus adaptée à un style de guitare ? Si l’Auditorium est plus adapté au fingerpicking, une dreadnought serait-elle plus adaptée au blues par exemple par son côté ronronnement ou à l’accompagnement de type folk ?

    1. David van Lochem

      Avis perso: tout dépend à nouveau du type de blues … fingerpické, avec du solo ou juste « gratté » ou un mélange des deux … personnellement pour un répertoire blues j’irais vers une parlour (ou un dobro roundneck comme la Gretsch Honeydipper). Poour avoir du volume, des petites OM ou OO auront ce son sec et bluesy.

      Maintenant pour accompagner du chant, la dread s’en sort très bien dans toutes les situations et sera versatile.

  2. P.Cordier

    Pour ma part, je pense que le bois de fond et des éclisses n’a que très très peu d’importance sur le son . Ce qui fait le son d’une guitare est la table d’harmonie et son barrage. Le reste, finira le son mais ne sera en rien déterminant. Je reprendrai l’exemple de cette voiture rouge … Ce qui fait sa puisance c’est son moteur et non sa carosserie même si cette dernière lui permet de gagner quelques KM/h de plus. Une bonne table sur du bois de palette sonnera bien mais pas l’inverse. On connait tous l’histoire de Antonio de Torres qui fabriqua une guitare dont tout le monde était unanime à dire que c’était une bonne guitare et surprise … Table en Epicéa et corps en papier mâché ! Pour des raisons écologiques et de préservation des essences, on en est venu à « tester » des bois qui auparavant étaient tout simplement ignorés et qui donnent pourtant de superbes résultats, je pense au Poirier, Noyer, Erable (son utilisation est relativement récente pour les guitares). Et ces guitares ‘sonnent » aussi bien que les autres.
    Mais ceci n’est que mon humble avis.

    1. David van Lochem

      Je suis assez d’accord, le bois de fond, les éclisses, même le bois de touche font partie des éléments avec un impact visuel fort entourés de croyances puissamment ancrées, d’où l’affirmation que je cite de personnes comme Dana Bourgeois ou Bob Taylor qui prétendent pouvoir déterminer le son d’une guitare par sa construction, plus que par les bois choisis. Et on commence à explorer la piste des bois durables (le souci est parfois la qualité de coupe et de stockage qui n’est pas encore au standard du haut de gamme) … j’avais d’ailleurs déjà posté un ou des des articles sur le sujet. J’étais même parti pour acheter un modèle certifié FSC en poirier, mais malheureusement la disponibilité et le système d’amplification pré-installés ne me convenaient pas.

  1. 2016, le bilan de mon année musicale - Ma guitare et vous

    […] Les styles de corps de guitare … […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>