fbpx

5 trucs qui m’énervent sur les guitares (des autres)

Je suis sans doute un snob de la guitare, mais certaines petites choses m’énervent. Prodigieusement.

1. Les cordes oxydées …

Cordes de guitare rouillées

Des bonnes vieilles cordes toutes pourries 23

De temps à autre on me tend une guitare pour l’essayer ou l’accorder. Parfois j’en suis à me demander à quand remonte mon dernier rappel de vaccination contre le tétanos. Pour moi qui aime le son craquant, net et clair, le toucher sec des cordes neuves, j’en frissonne. Le manche poissé de fast-fret, les cordes rouillées et effilochées, le téflon ou le gore-tex qui s’écaille en flocons plumeux comme les pellicules sur le revers du veston d’un vieux beau sicilien gominé. Berk ! Changez vos cordes !

2. Les endpin jacks ou les mécaniques qui se dévissent m’énervent

Dans la même veine que les cordes oxydées (d’ailleurs ce sont souvent les mêmes), il y a les guitares dont l’accastillage part à la dérive … embase Jack qui se promène, rondelle sur les câbles internes qui joue les maracas, chevilles cassées à extraire à la pince, mécanique qui a du jeu et qui rend l’accordage aléatoire.

Il ne faut jamais hésiter à rendre un peu de dignité (et un petit tour de vis) à sa guitare. Entretenez vos guitares !

“Ça” c’est … de la belle mécanique !

3. Les attaches sangles sur le côté du talon du manche m’énervent

Strap pin

Mais pourquoi ? Ils m’énervent !

Si on a cru bon d’arrondir les angles du talon du manche et de tailler un beau cutaway pour rendre les cases hautes accessibles, pourquoi y coller cette excroissance verruqueuse métallique. Pile là où je voudrais mettre mon pouce ? Pour ajouter l’outrage à l’insulte, la sangle vient encore contourner le talon pour rendre la zone plus difficile d’accès. Je sais qu’il y a débat sur la position, et souvent c’est le fabricant qui fait un choix. Certains préfèrent l’éclisse (ce qui nécessite un bloc de renfort) ou le talon du manche (que certains trouvent fragile).

Perso, je suis un adepte du talon. La sangle tombe droite et hors du chemin, aucun obstacle dans le chemin. Les ficelles et autres artifices bricolés en haut du manche m’énervent tout autant.

4. Les préamplis avec accordeurs sur des guitares très bon marché …

Les guitares pour débutants ont fait des progrès énormes sur la dernière décennie. A moins de manquer de bol ou d’acheter une guitare à 20 € en ligne, les guitares sont correctes de nos jours. Bien. 

Mais elles sont quasiment toutes équipées d’un préampli, parfaitement inutile pour un débutant qui ne joue pas sur scène. A moins d’avoir l’envie douteuse de jouer amplifié dans sa chambre sur un ampli pour guitare électrique ? Pour le reste, il vaudra mieux s’accorder avec un bon accordeur externe, s’enregistrer avec un microphone ou un enregistreur portable, on en fait de très bons, pas trop cher.

L’accordeur à deux balles intégré sera souvent tout juste correct pour ne pas jouer complètement faux, sans plus. Pour quelques euros économisés les fabricants feraient mieux de soigner un peu l’accastillage (mécaniques, chevilles, etc.). 

5. Les guitares noires (et les guitares de couleur en général) m’énervent

Guitare noire, désespoir.

Et dire qu’il suffirait de ne pas l’acheter pour que ça ne se vende plus ! Je ne sais pas pourquoi, ces guitares sont toujours un peu collantes. Les guitares noires, toujours couvertes de traces de doigts, poissées de goudron de cigarette, de bière et de fast-fret. Je sais, je ne suis pas rock’n’roll.

Mais pourquoi ? Le vernis noir, bleu, vert ou rouge appliqué à la truelle en couches épaisses sert souvent de cache-misère à une lutherie à la ramasse. Un coup d’oeil dans la caisse suffit souvent à révéler le pot-au-rose et le désastre.

A mon avis pour le catalogue, ils la sortent de la cabine de peinture avec des gants blancs pour la photographier. Ou alors il y a un mec qui passe deux heures dans Photoshop à effacer les traces de doigts sur les photos.

Voilà, ça fait du bien de râler un coup.
Si vous aussi vous avez des trucs qui vous énervent, allez-y, lâchez tout, on est entre nous !

Annulé, annulé, annulé … que dire ?

Annulé : Il a été brièvement question d’un Conte & Guitare avec mon cama Rumelin avant que les mesures ne soient à nouveau durcies.

Annulé aussi : Le village de Noël n’aura plus que probablement pas lieu dans une formule permettant mon bref passage sur scène.  Le stage de la Toussaint à Virton est également annulé.

Enfin : J’avais envisagé de redonner cours à la rentrée, mais j’ai également mis cette idée entre parenthèses pour l’instant. Pas évident du coup de trouver des choses à vous raconter ici.

Annulé !

Annulé !

Le fait que la Sabam soit intervenue pour organiser un défraiement pour les lives Internet et pour soutenir la culture est une sorte de phare dans la nuit. Je m’étais moqué des montants pour chaque vue de la vidéo, avant de découvrir le montant total alloué.

Alors je m’occupe de petites choses, comme refaire ma petite boite de premier secours pour la guitare. Avec tous les petits gadgets qui sauvent la vie.

Je m’occupe actuellement de ranger et de trier mon matériel pour désencombrer un peu mon studio. C’est un peu la seule pièce de la maison qui n’a pas subi le traitement radical de rangement de Marie Kondo. J’ai franchi une étape en triant mes vêtements, un jour le matos de musique suivra.

J’avoue que l’ambiance est un peu sinistre ces dernières semaines. Une montagne de travail a un peu raison de mon énergie pour le moment. J’ai annulé pas mal de soirées de répets et d’enregistrement. Je me penche sur l’idée de trouver mon son, en travaillant sur les réglages de Godzill’Art et mes enregistrements.

Du coup s’il y a des sujets dont vous aimeriez que je parle ici, n’hésitez pas.

Premiers secours : la petite boîte qui sauve la vie

C’est plutôt calme pour le moment au niveau des concerts, c’est l’occasion de bosser un peu et faire du rangement. J’en ai profité pour me refaire une petite boite de premiers secours pour le backstage. J’avais déjà évoqué la question avec un kit de survie mais ici il s’agit vraiment de toutes ces petites choses qui vont vous sauver la mise quand l’imprévu survient. J’ai décidé de me servir d’une jolie boîte achetée à Ploemeur en France et pour laquelle je n’avais pas encore trouvé d’usage.

 Inventaire de la trousse de premiers secours :

  • des bouchons d’oreilles
  • un jeu d’onglets de rechange
  • des cordes de rechange
  • un outil pour couper les cordes et tirer les chevilles
  • un petit tournevis cruciforme
  • un petit tournevis plat
  • une pile de 9V
  • une pile CR2032
  • un adaptateur pour monter une caméra sur un pied de micro
  • une lampe de poche (facultative)
  • des cartes de visite
  • du tape noir pour fixer, du tape gris pour réparer
  • des colsons
  • une carte mémoire SD/µSD

En y repensant, je pense y ajouter encore un chiffon, ce qui réduira également un peu le bruit de ferraille dans la boite, un médicament contre le mal de tête, de la superglu et des bouchons de réserve pour mes in-ears

Vous ajouteriez quoi à cette trousse de premiers secours ?

Boîte de premiers secours

Boîte de premiers secours

La quête du “son parfait” (Saison 1 épisode 1)

Depuis qu‘il monstro est réparé et a été upgradé en “Godzill’art”, je multiplie les tests d’enregistrement. Un micro, deux micros, Oktava Mk12, Aston origin, mono, stéréo. Puis je les écoute et je tripote le son parfait jusque pas d’heures … sans trouver mon bonheur. Mais je sens que je progresse.

Comment trouver le son parfait ou le son imparfait qui mène à lui ?

Je manque un peu de certitudes et de référence. On trouve mille tutos sur youtube pour enregistrer une caisse claire et moitié autant pour enregistrer une guitare acoustique gratouillée à “intégrer” dans le mix. Mais pour la guitare acoustique solo, il y a plus grande monde. Ou alors des gens dont j’apprécie pas forcément le son (même si parfois j’aime beaucoup leur musique !). Et puis comparer le son parfait des albums finis avec une prise brute, c’est comme regarder un film sans les effets spéciaux.

Argh, kryptonite ... !

Argh, kryptonite … !

Il y a tellement de possibilités … tellement de choix. Et mes oreilles manquent tout simplement d’expérience à force de se contenter du son correct et suffisant des lives.

Grâce à Godzill’art, J’ai déjà vaincu un de mes gros soucis : le ratio signal bruit qui n’a jamais été aussi bon. Le compresseur Art SCL2 m’aide à dompter les crêtes si nécessaire, mais pour mon premier projet, une balade, je ne compte pas l’utiliser. Avec l’EQ paramétrique je peux tailler dans le gras inutile du bas du spectre. Tout est là, à portée de doigts. Le préampli et les indicateurs de niveaux du multieffet et de l’enregistreur me permettent de pousser le niveau de signal en toute confiance. Mais ce n’est qu’un paramètre parmi tant d’autres.

L’étau se resserre sur la solution !

J’ai aimé faire une prise avec un micro case 12 et un autre sur la caisse sous le chevalet, j’aimais le son brut, mais le son était une horreur à mixer. Jusqu’à présent, et peut-être sans surprise, la prise avec un microphone et le pickup est la plus charnue, la prise en XY semble la plus naturelle, mais un peu fine. 

Les microphones, c'est éternel dilemme dans la quête du son parfait

Les microphones, c’est éternel dilemme dans la quête du son parfait