Les fréquences d’EQ de la guitare, le pense-bête !

Pas toujours facile de s’y retrouver dans la large plage fréquentielle d’une guitare acoustique. Voici un petit pense-bête pour garder à l’esprit ce qui se passe aux plages de fréquences essentielles du son d’une guitare.

Pense-bête des fréquences d'égalisation pour la guitare acoustique

Pense-bête des fréquences d’égalisation pour la guitare acoustique

Rappel de quelques principes de base des égaliseurs.

On parle habituellement de 4 registres sonores définis de manière un peu arbitraires : les graves, les bas-médiums, les haut-médiums et les aigus. Approximativement, les graves vont de 20 à 150 Hz, les bas-médiums, de 150 à 800 Hz, les hauts-médiums, de 800 Hz à 4 kHz et les aigus, de 4 kHz à 20 kHz. Les bonnes consoles de mixage ont habituellement 4 égaliseurs agissant sur ces plages de fréquences. Les bas médiums et hauts médiums sont souvent paramétriques, c’est à dire qu’on peut choisir la fréquence située au centre de la correction appliquée.

Évidemment, mixer ou faire le mastering une guitare acoustique ne se limite pas à pousser ou diminuer l’une ou l’autre de ces fréquences. Mais pour améliorer un enregistrement ou votre son live, c’est utile de savoir qui fait quoi. Il s’agit aussi de comprendre et mieux communiquer avec votre ingé son.

Avant toute chose, il faut apprendre à identifier les problèmes les plus courants. Basses bouchées (100-80 Hz), médiums pas clairs (250-600 Hz), manque de présence (1,2 kHz), voix et guitare se marchent sur les pieds (3-5 kHz), son agressif ou nasillard (2-5 kHz ou 10-10kHz), ne sont que quelques exemples.

Un moyen facile pour trouver les fréquences coupables si on dispose d’un EQ paramétrique, qui permet de choisir une fréquence déterminée, c’est d’augmenter le niveau d’une bande précise, puis de balayer la plage de fréquences concernée où le défaut devient maximal et caricatural et puis de baisser cette fréquence. C’est une des techniques utilisée pour régler les préamplis de guitare.

En matières d’EQ, ce n’est pas le choix qui manque, et chacun aura ses particularités, ses forces ou faiblesses.

Le choix parmi les plugins d'EQ est quasiment infini !

Le choix parmi les plugins d’EQ est quasiment infini !

La forme du filtre utilisé et l’intensité, ainsi que le débordement sur les fréquences voisines vont déterminer la musicalité du résultat final. Il ne faut pas hésiter à expérimenter divers EQ pour comparer les résultats.

Comme d’habitude, je n’ai fait que gratter la surface de ce vaste sujet, n’hésitez pas à commenter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.