fbpx

Contre mon mal de dos : Hopf Dynarette

J’ai parfois du mal à répéter. Et pour une fois, ce n’est pas parce que j’ai piscine, mais parce que je n’ai PAS piscine justement. Avec ma vie de mec assis, dans un train, puis derrière un bureau, puis devant un ordi, ma séance de natation hebdomadaire est véritablement salvatrice pour mon dos. Mais avec le confinement, toutes les activités sportives sont suspendues. Mon dos est parfois limite-limite ces jours-ci. Jouer debout reste la meilleure option pour moi, mais parfois les répétitions sont longues. Depuis longtemps on me rebat les oreilles avec la position “classique” qui serait meilleure pour le dos. Mais la forme du corps des guitares folk n’aide pas particulièrement à adopter cette position. Surtout si, comme moi, on a de bonnes cuisses et des petites jambes. Mais on n’est jamais trop vieux pour essayer un truc (l’adopter c’est autre chose).

Pourquoi avons-nous mal au dos ?

La position de la guitare est une quête sans fin faite de tâtonnements et d’ajustements. En dehors des blessures aux mains, les problèmes de dos sont d’ailleurs l’une des préoccupations les plus courantes des guitaristes. En tout cas de ceux qui jouent régulièrement, Les problèmes sont dûs à la posture non-naturelle, à la position de la guitare, aux tensions dans les bras et la nuque, à la hauteur de la chaise, à l’utilisation des repose-pieds. Des tensions parcourent notre corps, trop penché en avant, ou en arrière, un bassin penché d’un côté ou de l’autre qui tire sur le bas du dos. Et c’est la blessure.

La posture et la position de la guitare sont généralement à l’origine du problème. Bien s’asseoir demande du temps, de la patience, de l’expérimentation et de l’expérience. La posture du guitariste doit refléter une position assise normale et correcte. La colonne vertébrale doit être le pilier d’où partent les membres. La colonne vertébrale maintient le dos pendant que les autres muscles sont souples et détendus. 

La guitare n’est pas la seule coupable : la forte utilisation des ordinateurs ces dernières années pourrait être le principal problème pour moi, comme pour beaucoup de gens. Les heures passées assis dans une position statique avec une mauvaise posture sont néfastes. La conduite automobile, le sommeil dans une mauvaise position, le travail à l’ordinateur ou au bureau, le bricolage, le jardinage, et l’avachissement, etc. contribuent aux problèmes de dos. Souvent, nous avons déjà abimé notre dos avant même de toucher la guitare.

Hauteur de la chaise

Ce n’est pas facile de trouver une chaise ou un tabouret qui conviennent. Elles sont toujours trop dures, trop molles, trop hautes ou pas assez. Il existe des chaises spécialisées entièrement réglables, mais elles coûtent un bras (ce qui n’aide pas pour jouer de la guitare). Actuellement, avec mes petites jambes mon cajon fait l’affaire, faute de mieux. J’alterne avec un tabouret haut et la position debout en attendant un jour d’investir dans une chaise ergonomique.

Le repose-pieds, cet engin de torture

Le repose-pieds est souvent responsable de problèmes de dos spécifiquement liés à la guitare classique. On peut littéralement sentir le repose-pied tordre la colonne vertébrale. Lorsque vous soulevez une jambe, une torsion des muscles du bas du dos est inévitable. Les gens s’habituent, ils sont jeunes. Les problèmes apparaissent au bout de quelques années. Mal utilisé, le repose-pieds perd du terrain et est moins recommandé qu’avant. Mais on peut à peine critiquer cet élément du paysage guitaristique, on se heurte vite aux croyances et à la tradition.

QI-Gong, Yoga, Stretching

Un peu de stretching ou quelques exercices de Qi-Gong ou de Taï-Chi avant de jouer peuvent aider. Ou même de simples exercices respiratoires pour détendre votre corps et soulager la tension du dos. Faites des pauses, levez-vous, étirez-vous. Boire de l’eau serait également une bonne idée.

Repose-guitares ergonomiques, supports, coussins

Les supports et coussins ergonomiques ont le vent en poupe. Certains en parlent comme l’un des meilleurs développements pour les guitaristes classiques. Je ne me sens pas prêt pour des systèmes avec des ventouses et des sangles. Peut-être que je suis quand même un peu vieux pour essayer certaines choses, finalement. 

Je me suis décidé à tenter ma chance avec la Dynarette de chez Hopf, un simple coussin. Elle existe en deux tailles (L et XL). Après m’être documenté, j’ai opté pour la grande qui semble majoritairement plébiscitée par les joueurs de guitares à corde métal.

La forme biseauté permet de ramener la guitare vers le tronc du guitariste. D’ailleurs, en raison de l’angle de ce biseau, la Dynarette ne convient pas aux gauchers. Le dessus est en matériau de synthèse imitant le cuir, pour empêcher que la guitare ne glisse. La face inférieure est en velours pour empêcher l’ensemble de glisser sur la jambe.

Hopf Dynarette contre le mal de dos

Hopf Dynarette contre le mal de dos

La position est bonne, confortable et les avant-bras et poignets sont détendus. Ce relâchement de la tension est d’ailleurs agréable et profite à mon toucher. J’ai été étonné de pouvoir rapidement retrouver des sensations de jeux en changeant de position. Je dois encore veiller à me tenir bien droit.

Malheureusement, ce n’est pas parfait,  mon (gros) ventre a un peu tendance à faire glisser le tout vers l’avant. Comme mes jambes sont courtes et mes cuisses plutôt fortes, au bout de quelques morceaux, je dois réajuster le tout. En soulevant légèrement mon pied, c’est mieux. Mais par contre la guitare reste bien stable et immobile, et je compte me servir de ça pour quand je voudrai m’enregistrer avec un micro pointé vers mon instrument.

Mais ça me fait bizarre de me voir comme ça … je ne suis pas sur que je ferai mon live assis. Ca fait tellement longtemps que je joue debout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.