fbpx

Vendeurs et fabricants main dans la main dans vos poches

Je lis dans le dernier Akustik Gitarre que Yamaha, Fender, Roland, Thomann et Music Store ont été condamnés à de lourdes amendes pour entente sur les prix. Les amendes infligées par le bureau fédéral des cartels allemand s’élèvent à 21 millions d’euros. Les ordonnances imposant les amendes sont définitives. Il s’agit d’une condamnation pour entente sur les prix illégale, soit verticalement (fabricants-vendeurs) soit horizontalement (entre vendeurs).

Vendeurs et fabricants main dans la main dans vos poches

Vendeurs et fabricants main dans la main dans vos poches

Tout n’est pas rose pour les vendeurs

Perso, je pense qu’il ne faut pas se leurrer, c’est facile d’accuser les vendeurs. Ce n’est que le sommet de l’iceberg. On imagine à peine ce que certains fabricants ou importateurs imposent aux revendeurs. Ceux-ci ne peuvent que plier ou rompre. Les mesures de coercition sont connues. Les fabricants menacent les vendeurs de rupture d’approvisionnement, de non-distribution de certains modèles ou de cessation de partenariats. Des gros vendeurs comme Thomann ou Music Store ont joué et même parfois résisté.  Mais je suis persuadé que beaucoup de petits détaillants ont tout simplement perdu cette bataille.

On pourrait croire que l’existence de géants de la distribution permet d’exercer une pression sur le marché. Une pression sur les prix au bénéfice final du consommateur. Ce n’est pas toujours le cas, de toute évidence. J’avoue apprécier la taille des catalogues et  le confort d’achat. Et un service après-vente impeccable dont je n’ai jamais eu à me plaindre. Ce sont des contreparties alléchantes.

On ne peut pas non plus trop cracher dans la soupe qu’on a salé soi-même. Est-ce le prix à payer ? Je n’ai pas la réponse. Je crois de moins en moins aux bienfaits de la soi-disant libre concurrence dans un monde économique globalisé et sans autre morale que le profit. 

Le communiqué  du bureau fédéral des cartels allemand

Andreas Mundt, président du Bundeskartellamt : « Pendant des années, les fabricants et les détaillants d’instruments de musique se sont systématiquement efforcés de restreindre la concurrence par les prix pour le consommateur final. Les fabricants ont demandé au moins aux principaux détaillants spécialisés, Thomann et Music Store, de ne pas casser les prix de vente minimums fixés. Ce qu’ils ont fait dans de nombreux cas. En outre, dans certains cas, les détaillants se sont mis d’accord entre eux pour augmenter les prix de certains produits. Avec les amendes infligées, le Bundeskartellamt envoie un signal clair non seulement aux entreprises concernées mais aussi à l’ensemble du secteur des instruments de musique : les violations de l’interdiction des prix de revente imposés et des accords de fixation des prix ne seront pas tolérées. »

Verticalement …

Les fabricants et les vendeurs ont convenu de se conformer aux exigences en matière de prix de vente minimum fixées par les fabricants. En cas de sous-cotation des prix de vente minimaux, le personnel responsable chez Yamaha, Roland et Fender contactait à plusieurs reprises Thomann et Music Store pour demander à ces détaillants d’ajuster leurs prix de vente, ce qu’ils ont fait dans de nombreux cas. Dans une certaine mesure, Yamaha et Roland ont également utilisé un logiciel de suivi des prix pour surveiller les prix au consommateur final.

Dans certains cas, les fabricants ont menacé les détaillants ou leur ont même imposé des sanctions telles qu’une suspension de l’approvisionnement ou une aggravation des conditions générales. Cependant, il n’y a pas eu d’application ou de contrôle, ou seulement de façon sporadique, des prix de vente minimums demandés pour certains produits. Souvent, les détaillants ne respectaient pas les exigences, soit en ne les appliquant pas, soit en les évitant, par exemple en regroupant plusieurs produits dans un prix global.

Parallèlement, dans des plaintes adressées à Yamaha, Roland et Fender, les détaillants Thomann et Music Store ont exigé que les autres détaillants spécialisés dans les instruments de musique respectent les prix minimaux. Cette demande était en partie une réaction aux plaintes selon lesquelles leurs propres prix étaient trop bas.

Horizontalement …

Au cours de la procédure relative au maintien des prix de revente, des indices ont fait apparaître d’autres accords. Des accords horizontaux de fixation des prix entre les détaillants spécialisés en instruments de musique Thomann und Music Store. Ces derniers avaient convenu d’augmentations de prix pour des instruments de musique individuels ou des produits supplémentaires dans treize cas.

A noter que Yamaha, Roland, Fender, Thomann et Music Store ont largement coopéré avec l’autorité pour mettre au jour les accords .

Source :

Changement des mécaniques d’un ukulélé

Les boutons des mecaniques du ukulélé de ma Lovely Roadie sont devenus poisseux et collants. Sans doute une sorte de dégradation du plastique. J’ai essayé diverses astuces trouvées sur le net, mais rien n’a fonctionné. Je soupçonne une réaction chimique avec la housse, mais sans certitude.

Par ailleurs, le préampli a besoin d’une petite vérification et c’est l’occasion de mettre des meilleures/nouvelles cordes. Pour ceux que ça intéresse c’est un Ortega RU5CE. Je trouvais que c’était un joli modèle avec son petit motif gravé et sa taille concert, un peu plus petit que mon ténor, le Lanikai S-TEQ.

Par principe, je ne touche ni à la colle, ni au vernis. Ca c’est un truc pour les pros. Là, c’est des vis dans du bois, je peux gérer. Pour le reste, ce sera toujours direction le luthier.

Première étape, retirer les cordes

On se détend et on coupe … 

Retirer les cordes avant de changer les mécaniques

Retirer les cordes avant de changer les mécaniques

Vérification avant remplacement des mécaniques

Avant toutes choses, vérifier que les mécaniques de remplacement ont la bonne dimension. Elles sont légèrement différentes, mais m’ont l’air plus qualitatives que celles de première monte. C’est plutôt une bonne nouvelle.

Vérification des mécaniques

Le préampli

Je voulais simplement le réaligner dans son emplacement et changer les piles. Rien de bien compliqué en soi. Je n’ai pas testé l’amplification, mais l’accordeur fonctionne. Pour l’amplification on verra plus tard, mais il y a peu de raisons pour qu’il ne fonctionne plus, toutes les soudures ont l’air ok. J’avais peur que les piles coulent, mais elles étaient encore en bon état, bien que déchargées.

Vérification du préampli

Vérification du préampli

Un petit nettoyage s’imposait avant de remettre les cordes.

Nettoyage

Nettoyage

C’est bien plus beau comme ça, le bois me fait meilleure impression.

Et enfin, des nouvelles cordes … c’est la fête.

Je ne suis pas fan des cordes nylon, elles mettent des heures à tenir l’accord, mais quand il faut, il faut. Je n’ai pas trop chipoté pour le nouage des cordes au chevalet, certains les repassent les unes dans les autres, j’ai décidé de ne pas le faire pour aller au plus simple. Ce sont des cordes Aquila New Nylgut regular en high-G. Les nouvelles mécaniques sont un peu dures, il faut le temps qu’elles se rodent, je ne vais pas leur donner plus de jeu, cela pourrait accélère leur usure.

Cordes neuves pour nouvelles mécaniques

Cordes neuves pour nouvelles mécaniques

Et voilà le travail … les mécaniques sont au top maintenant. Et avec les nouvelles cordes ça sonne.

Reprise des cours de guitare

Ca fait un moment que j’y songe. Mais le Covid et son lot de restrictions et de confinements est passé par là. Mais vu qu’on semble enfin sortir la tête de l’eau, je relance l’idée. Mes références ? Ancien élève de Jacques Stotzem, j’ai donné des cours à domicile pendant quelques années et j’ai été prof de fingerpicking niveau 3 et 4 au CC Dison.

Quoi ?

Des cours particuliers ou en petit groupe, idéalement maximum 3 de niveau comparable.
Entre 45 minutes et une heure de cours (on est pas sur 5 minutes, mais j’ai constaté qu’une heure c’était souvent juste un peu trop long pour la concentration de mes élèves).
Le premier cours est une prise de contact qui est offert.

Pour les conditions financières, on est entre 15 (en groupe) et 25 euros max en fonction du niveau. Un tarif dégressif est appliqué pour les cours payés d’avance par lots de 10 (et comme ça on s’embête pas avec la monnaie). A discuter.

Quand ?

En fonction de la demande, le mercredi, jeudi ou dimanche, en début de soirée, horaires à convenir. 

Où ?

Hony (proche d’Esneux), parking facile, accessible en train ou en bus (mais après il faut marcher un peu).

Pour les débutants

Cours niveau débutants

  • définir la position de l’instrument 
  • définir le placement des mains et des doigts
  • lecture des grilles d’accord et des tablatures simples
  • mettre en place des fondations technique solides pour la main droite et la gauche
  • parcourir quelques notions pour comprendre l’articulation des accords sur la guitare et le lien avec une interprétation fluide et sans effort

pour ceux qui souhaitent se lancer dans le picking après la maîtrise des accords de base :

  • mettre en place une compréhension de la technique du picking (ou de l’accompagnement) et de ses spécificités
  • parcourir un éventail de styles des styles fondateurs (ragtime blues) aux plus contemporains (fingerstyle)

Pour le niveau intermédiaire

cours niveau intermédiaire

Aborder des pièces dont la longueur et la qualité permettent de :

  • soulever la question de l’interprétation et de l’intention musicale.
  • aborder un peu de théorie sur base des exemples concrets présents dans les morceaux pour redéfinir et comprendre quelques fondamentaux de la pratique de l’instrument.
  • apprendre à créer, contrôler et projeter le son de l’instrument pour soutenir l’intention musicale et créer une dynamique.
  • appréhender la technique, non comme une fin en soi, mais comme unmoyen de parvenir aux objectifs mentionnés ci-dessus.

Pour les avancés 

Ben, là c’est à la carte. Souvent une partie du travail consiste à corriger des mauvaises habitudes et à travailler divers morceaux pour une interprétation musicale de qualité et se constituer un répertoire. 

cours avancé réveille le (tig’ qui est en toi)

Si vous êtes intéressés, envoyez moi un mail ou laissez-moi un message sur ma page Facebook.

Règles Covid pendant les cours

Désolé d’aborder le sujet, mais autant clarifier les choses.

On dit « le » Covid. (ou alors je dis « la » weekend).
Je suis vacciné, mais on évitera de se coller, sauf si affinités.
Le vaccin n’est pas contagieux (et la 5G capte mal dans le studio de toute façon).
Si vous êtes positifs ou malade, on fera une pause, comme pour la grippe ou une gastro.
Il y a du gel à disposition pour ceux qui le souhaitent (du gel désinfectant, à quoi pensiez vous ?).
Le port du masque est possible pour ceux qui le souhaitent (moyennant un supplément de … nan, je blague).
Le local sera aéré entre les cours (mais ça je le faisais déjà avant parce que les élèves suent).

Podcast : faire le grand saut … dans l’eau froide

Voilà après avoir acheté le matériel et longuement disserté sur le fait de réaliser un genre de podcast, j’ai franchi le pas avec un premier épisode. Je vous invite à le découvrir ici :

J’ai fait le grand saut dans l’eau froide … et je vous livre mes impressions à chaud. Finalement, ce n’est pas si difficile de parler face caméra. Et j’avais une assez bonne idée de ce que je comptais raconter. 

J’ai quand même un peu reculé avant de sauter en ne passant pas en vrai « live » parce que je voulais valider une série de choix techniques. Notamment l’installation, l’image, le son et les changements de scènes avec l’iPad. 

Les retours, quels retours ?

Evidemment, il s’agit d’un processus qui va s’améliorer au fil du temps, au gré des commentaires. J’ai déjà un petit regret de ne pas avoir fait deux épisodes de ce podcast, un premier pour parler de « Contes & Guitare » avec Rumelin et un second pour évoquer les aspects techniques. Mélanger les deux dans un seul épisode est peut-être un peu confus. J’ai eu quelques commentaires encourageants. Evidemment il s’agit d’un sujet de niche, je ne m’attends pas à une explosion soudaine.

N’hésitez pas à me faire des retours également, en commentaire ou via ma page Facebook ou mon compte Twitter.

Mais ! Le podcast, pour qui et où ?

On ne va pas tirer de conclusions trop hâtives après un épisode. Mais je constate que Facebook garde la sale manie (ou le modèle économique, selon les points de vue) de réduire artificiellement la visibilité de contenus qu’il estime monnayable.

Comparé à d’autres contenus sur ma page, l’exposition est extrêmement faible. Alors qu’il s’agit d’un format jugé « idéal » pour un artiste pour toucher le public. Le but est évidemment d’inciter à payer pour la visibilité manquante. C’est le jeu.

Mais quand on n’est pas derrière un compte qui monnaye son contenu ou vend des produits directs ou dérivés, le jeu a parfois un goût un peu amer. Je peux flatter mon ego un peu en mettant quelques euros pour avoir des vues, mais combien vaut mon ego ? Je l’ai déjà fait par le passé, pour explorer le processus et ses résultats. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça fonctionne très bien.

A moi d’explorer d’autres plateformes dédiés à ce type de formats style podcast ou streaming live, comme Twitch, par exemple. Je peux également multistreamer sur plusieurs plateformes. Mais avant, je vais encore travailler la forme et le fond. 

Mais cette fois-ci, je me fixe une date de sortie pour ne plus attendre six mois !