fbpx

Streaming, podcast, Facebook, YouTube et Twitch ?

Depuis quelques semaines, je réfléchis à un projet de petit live en streaming ou un format podcast. J’aimerais revenir sur les diverses réalisations dans lesquelles j’ai été impliqué depuis le début de l’année. Mais j’aimerais un format plus “habité”, plus communicant qu’un article ou un post Facebook. Il s’agit également pour moi de rester dans le bain. Suivre l’actualité matérielle et logicielle de ces nouveaux formats qui cartonnent est un sujet qui me passionne. Et en bon gadgetman, j’aime bien faire joujou avec du matériel. 

Des réunions virtuelles au streaming live

J’ai pas mal souffert de la qualité du son et de l’image lors des réunions virtuelles pour le boulot. Ca m’a donné l’idée d’upgrader le matériel de mon côté avec un double objectif : augmenter mon confort (et mon image) en réunion et préparer ce format en streaming.

Live ou pas live ?

Je me demande encore si ce sera un live ou si je vais enregistrer “l’émission” pour la diffuser après. Le faux-live se pratique beaucoup, mais c’est un peu lâche. Certes, s’enregistrer pour diffuser en différé permet de mieux contrôler le résultat final. Mais avoir le contrôle, c’est peut-être exactement ce que je ne souhaite pas. J’aimerais un format relax, avec d’inévitables imperfections qui le rendent plus humain. En privilégiant l’utilisation d’une partie du matériel déjà en ma possession.

Ma caméra Panasonic Lumix FZ-300 est devenue ma caméra B depuis l’achat de la caméra Panasonic Lumix FZ-2500. Pour mes projets de vidéo de concerts, j’ai déjà acquis une fausse batterie alimentée par secteur ou un port USB, la caméra peut rester allumée en continu sans ce soucier de recharger. Il restait à y adjoindre un micro, puisque mon ordi possède déjà une carte son performante, la Solid State Logic SSL2+.

Panasonic Lumix FZ-330

Panasonic Lumix FZ-330

Un investissement “raisonnable”

J’ai opté pour le Rode Podmic, idéal pour la voix parlée, et dont le look à l’écran m’a séduit. J’aime bien les produits Rode qui sont bien pensés et abordables. J’obtiens le son recherché sans postproduction. J’aurais pu utiliser mon micro Aston Origin, mais j’en ai besoin pour la guitare et je voulais privilégier une installation fixe pour ne pas devoir monter et démonter le micro tout le temps. J’ai monté caméra et micro sur des supports pantographes pour que ce soit facile à ajuster, comme en radio. Le support permet également de faciliter le passage des câbles pour garder un bureau dégagé.

Rode Podmic, un microphone au look sympa pour le streaming

Rode Podmic, un microphone au look sympa pour le streaming

Ensuite, après avoir vérifié que ma caméra vidéo était compatible, j’ai ajouté un Camlink 4K de chez Elgato. Le Camlink est un petit périphérique de capture permet de transformer le signal HDMI de la caméra en USB. Je savais déjà que mes caméras peuvent sortir un signal “clean” en HDMI, sans les indications de prise de vue qu’on trouve dans le viseur. L’appareil photo ou la caméra devient une webcam. C’est étonnamment simple et efficace, ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas.

Elgato Camlink 4K

Elgato Camlink 4K

Dernier point à améliorer: l’éclairage ! Ayant déjà un strip Led et un éclairage piloté par Wifi dans mon bureau, j’ai opté pour une key light air de chez Elgato pour donner un éclairage plus harmonieux et plus chaud à mon visage. Cet éclairage est modulable et pilotable à distance. Le complément pour donner du relief sera assuré par des petites lumières colorées de chez Manfrotto.

Elgato Key light air

Elgato Key light air

Côté logiciel de streaming

Pour le moment, je me suis penché sur le logiciel OBS Streamlabs qui semble offrir tout ce dont j’ai besoin sans être trop complexe. Je n’ai pas pris d’abonnement, on verra si cette expérience sera renouvelée régulièrement. L’abonnement me permettrait de streamer multi-plateformes, mais ce n’est pas une priorité pour l’instant.

OBS Streamlabs : une solution logicielle pour le streaming

OBS Streamlabs : une solution logicielle pour le streaming

Je me sers moins de mon iPad depuis que le télétravail est la norme, du coup je l’ai transformé en un centre de contrôle pour mes applications avec l’application Streamdeck de chez Elgato. Je l’utilisais déjà pour accéder à mes applications ou contrôler la musique ou l’éclairage, y ajouter le contrôle de logiciel de streaming était un jeu d’enfant puisqu’à la base, ce logiciel est destiné à cet usage.

Elgato streamdeck mobile sur iPad

Elgato streamdeck mobile sur iPad

 Et maintenant ?

J’ai tous les ingrédients, j’ai la recette. J’ai déjà travaillé les contenus. Reste à se lancer à l’eau et se fixer une date pour le premier (et dernier ?) épisode.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.