Encore une nouvelle caméra vidéo ?

Voilà, les vacances finies, je prépare ma rentrée.  Les achats de rentrée ne sont pas très excitants. Des fournitures scolaires, un nouveau séchoir pour remplacer l’ancien qui fait autant de bruit qu’un hélicoptère en vol stationnaire, sans sècher. Une nouvelle imprimante, laser cette fois pour sortir du cycle infernal des cartouches jet d’encre de petite capacité. Ah oui, et aussi une nouvelle caméra, ça c’est excitant  … la Panasonic Lumix DMC-FZ2000, en complément de ma Panasonic Lumix DMC-FZ300. Ou plutôt l’inverse, la nouvelle devient ma caméra principale, l’ancienne devient ma caméra B.

Le bilan de la Panasonic Lumix DMC-FZ300

Caméra : Panasonic Lumix-DMC-FZ300

Caméra : Panasonic Lumix-DMC-FZ300

(le test complet par les Numériques)

Il y a un an,  j’ai acheté la Panasonic Lumix DMC-FZ300 dans une relative étroiture économique. Tu n’es pas vraiment fauché quand tu peux claquer 380 euros sur une caméra. J’avais d’ailleurs promis à ma femme de ne pas acheter de nouvelle caméra avant deux ans. Je m’en suis servi pour filmer quelques vidéos, des concerts et le trailer de l’album “The Way to go” de Jacques Stotzem. Si cette caméra me satisfait au niveau de la qualité d’image, et des fonctionnalités,  elle présente une série de limitations un peu énervantes à l’usage. 

Pourquoi une autre caméra ?

Pour commencer, la durée des vidéos est limitée à 30 minutes (en Europe). En résumé, il ne s’agit pas d’une contrainte technique, mais le résultat d’une taxe européenne sur les caméscopes. Une taxe d’environ 5% frappe tout appareil fixe ou mobile capable d’enregistrer plus de 30 minutes. La plupart des bridges et reflex dotés d’un mode vidéo se situent dans un espace d’entrée de gamme, en compétition avec les smartphones, une telle différence de prix serait fatale. Les constructeurs ne s’acquittent de cette taxe que pour les modèles les plus richement dotés.

Selon l’espace économique où ils sont vendus, la nomenclature des noms et numéros de modèles est différente parfois. Par exemple, pour Panasonic, on rencontre ainsi des doubles noms comme le FZ300/FZ330 ou le FZ2000/FZ2500.

Donc, je n’ai pas acheté de nouvelle caméra, j’ai acheté un caméscope capable de filmer plus de de 30 minutes (mode mauvaise foi activé).

Le FZ-300 présente une série de limitations plus anecdotiques qui le rendent parfois moins pratique à l’usage :

  • le point de fixation sur trépied de l’appareil n’est pas centré sous l’objectif
  • la trappe de batterie située sous l’appareil n’est pas accessible lorsqu’il est sur un trépied
  • la sortie HDMI n’est pas active lors de l’enregistrement – ce détail m’avait échappé lors de l’achat, du coup mon écran de 7 pouces externes était parfaitement inutile

Elle possède déjà beaucoup d’avantages : 

Le FZ-300 présentre une série d’avantages : prix, poids réduit, zoom plus puissant, meilleure densité de pixels, une meilleure autonomie, protection contre l’humidité, qualité photo et vidéo, mode 4K, écran tactile, AF rapide, prise pour micro externe. 

La Panasonic DMC-FZ2000

Caméra : Panasonic DMC FZ-2000

Caméra : Panasonic DMC FZ-2000

le test complet par les Numériques“>)

Je ne souhaitais pas me lancer avec un reflex et un parc d’objectifs à acheter. Un bridge me semblait le bon choix. La Panasonic Lumix DMC FZ-2000 présente quelques avantages clairement orientés vers la vidéo :

  • construit comme un tank
  • un capteur de 20 MP
  • deux molettes pour un accès aux règlages manuels
  • un accès aux modes de prise de vue sans passer par les menus
  • l’accès au zoom et au focus sur la lentille
  • un point d’attache centré
  • un accès latéral aux cartes mémoires
  • une trappe de battérie accessible même sur trépied
  • un capteur de plus grande taille (qui permet d’avoir un peu de bokeh ou flou de profondeur de champ)
  • des ISO plus élevés (encore faut-il que l’image reste exploitable)
  • une sortie casque pour contrôler le son capté
  • une meilleure résolution de viseur
  • une résolution vidéo plus élevée
  • des filtres ND intégrés

Évidemment tout ceci fera sourire les vidéastes pros, mais je reste avant tout un passionné de musique et de matériel musical. Pour moi, les deux caméras seront complémentaires. La bonne nouvelle c’est que les batteries sont identiques, merci Pana. Je me sens obligé d’ajouter que la taille de l’appareil n’a pas été un critère de choix.

Reste à maitrîser la bête. A part quelques tests, je n’ai pas de projet vidéo dans l’immédiat, mais la dernière fois, j’ai reçu ma caméra une semaine avant un “tournage”. Et je me suis planté en beauté, faute de maitriser les paramètres avancés de mon boitier. Je n’ai pas envie que ça m’arrive encore. En musique, les occasions sont trop souvent uniques.

Je vous fais le bilan d’ici quelques semaines.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.