fbpx

La présence scénique … mon éternel combat.

concertlegia-72Ma vidéo de répéttion continue de tourner et je collecte les critiques pour essayer de travailler sur quelques points. Ce sont les éternels …

  • SOURIRE (ou en tout cas avoir l’air moins sévère)
  • jouer moins penché
  • moins bouger, me balancer, sautiller, danser, pencher le corps et la tête

Je vais allonger ma sangle et voir si je peux me redresser un peu, dans mon combat avec la guitare 🙂

On m’a suggéré à plusieurs reprises de jouer sur un tabouret ou une chaise haute.

J’avoue que j’ai du mal avec cette idée, car le jeu debout à réellement libéré mon jeu de guitare tant au niveau de l’interprétation que de la sonorité de la guitare. Je me sers littéralement des tensions de tout le corps pour agir sur la production du son. Et une partie de l’émotion transmise est également dans le langage du corps.

Peut-être que me poser pour les vidéos YouTube serait une idée, tout en continuant à bouger en live, parce que même moi, un mec assis, je trouve ça ennuyeux 🙂

De plus être assis en concert me prive d’une part de présence vis à vis du public, c’est en tout cas le point de vue et la pratique de beaucoup d’instrumentistes qui jouent debout et bougent pas mal – par exemple, rien de moins que: Tommy Emmanuel, Eric Roche, Jacques Stotzem.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.