Se filmer et s’enregistrer pour progresser à la guitare

Quand on a dépassé le stade du déchiffrage et qu’on souhaite mettre en place son morceau, s’enregistrer et se filmer est un excellent moyen de voir les zones à travailler … le son est important, mais l’image peut vous aider à lire les petits soucis de doigtés, ou les moments d’inconfort dans les morceaux.

cropped-vcg-dison-13.jpg

Ça vous oblige aussi à donner le meilleur de vous-même comme lors d’une prestation publique et de juger de votre son et de votre jeu tel que perçu par le public.

Quand on s’auto-évalue, on a tendance à une certaine indulgence et à jouer d’une certaine amnésie. Il ne faut pas être en admiration béate si les choses se sont bien passées, mais traquer les carats restants.

Il est important de se revoir à froid, à tête reposée et surtout de noter les remarques qui vous viennent à l’esprit car il est important lors de la répétition suivante de commencer son morceau en ayant à l’esprit le point à améliorer. I. Des exemples de notes issus de ma propre pratique (voir la très longue vidéo de la répet pour les masos)  …

  • améliorer l’intonation et la justesse sur un accord
  • bosser un phrasé pour le passer plus aisément et pas dans la douleur une fois sur deux
  • attention aux accélérations
  • tenir le groove sur la longueur
  • attention à la justesse
  • tenir le sustain dans la basse
  • mieux détailler la mélodie
  • attention de prendre les bonnes basses
  • gérer ma setlist pour ne pas être épuisé par 2-3 morceaux dynamiques

N’hésitez pas à montrer votre enregistrement à d’autres prenez les compliments éventuels avec modestie, et cherchez la critique constructive (ou utilisez la critique pas constructive de manière constructive).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.