fbpx

Contes de Noël et Guitare à Saint-Nicolas

En cette fin d’année, la maison de quartier de Saint-Nicolas nous accueille en duo pour une soirée thématique. Quoi de mieux pour terminer l’année qu’une veillée de Noël sur le thème Contes et Guitare avec mon complice Rumelin ? Quoi de plus paradoxal qu’une veillée de Noël à Saint-Nicolas ? 

Veillée de Noël sur le thème Contes et Guitare

Veillée de Noël sur le thème Contes et Guitare

C’est une sortie en grand équipage cette fois : la guitare, la sono, deux micros, le fond de scène « chalet/planches ».

C’est un support Neewer et un fond Kate Backdrops. Pour les passionnés de matos, le Fishman TONEDEQ servira de préampli à ma guitare Martin équipée de cordes Martin. Le son passe ensuite via ma sono Yamaha Stagepass 400i. Mes câbles sont des Planet Waves American Stage. Nous disposons de deux micros Sennheiser 845s et sommes habillés à la ville comme à la scène par nous-mêmes. Et je ne gagne pas un cent pour vous citer toutes ces marques. Je le déplore parfois.

Le fond de scène boisée nous donnera un peu plus de convivialité que l’éclairage cru de l’ensemble des néons du plafond. Il dissimule également avec élégance la cuisine équipée derrière nous. L’éclairage de scène est improvisé à l’aide de deux lampadaires et d’une petite lampe LED de chantier sur accu. Le décor est posé et le soundcheck vite fait avec l’aide de ma Lovely Roadie qui est mon oreille dans la salle.

Ambiance veillée de Noël

Ambiance veillée de Noël

Tout comme lors de notre prestation en duo au potager collectif, un bon bol de soupe (à l’oignon) nous accueille. Le vin chaud et la petite restauration permettront au public de prolonger un peu l’après-spectacle.

Mon plan en trois étapes

Habituellement, le public met un peu de temps à s’installer dans l’ambiance. Je comptais jouer trois morceaux, comme on frappe trois coups pour démarrer le spectacle au théâtre. J’avais prévu de jouer une composition et deux morceaux de Noël : « Have a beer », « Jingle Bells » et un arrangement du simple « Douce Nuit Sainte Nuit » pour plonger dans la veillée. Mais pour une fois, attiré par quelques notes pour me réaccorder, le public s’est installé assez rapidement. Me voilà troublé par un public calme et discipliné, on aura tout vu !

Veillée de Noël

La configuration en cabaret avec des petits groupes de chaises autour des tables rondes convient bien à notre duo. Accompagné de sa famille, mon ami de toujours, maintenant installé en Suisse, me fait l’honneur de sa présence au spectacle.

J’avais peur que le son soit laid et confus dans cette grande pièce rectangulaire. Ce n’est pas le cas, du tout. Le son est même très plaisant. Au rayon des petits inconforts, je note que le spot à ma gauche me laisse aveugle une bonne dizaine de secondes si j’ai le malheur de glisser un regard en direction de mon manche. Je dois penser à m’entraîner à jouer les yeux fermés.

Rumelin, qui est un habitué du lieu, a sorti quelques nouveaux contes de sa manche. Je les découvre avec autant de plaisir que le public. Il conte avec des mots, je raconte avec des notes. Pour rester dans l’ambiance veillée, je jouerai essentiellement des ballades : Entre chien et loup, Caravansérail, Lunasa, Sorrow, Wasted time, Our Song. Nous voyageons de la Meuse à l’Irlande en passant par les déserts sablonneux. Un petit écart blueseque avec Saint James Infarmery avant le final en crescendo du Chant des Roches.

Voilà, mon année musicale se termine sur ce crescendo et sur quelques morceaux qui, je l’espère, auront fait voyager le public dans le sillage de mes notes.

1 Commentaire

  1. Génial que vous ayez participé à cet évènement musical !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.