«

»

Juil 30 2010

Imprimer ce Article

Concert au Hérisson Kirpi, le compte-rendu !

Et l'appareil photo ? Je pensais que tu l'avais pris ... ! Non ?! Mais, euh !

<< Pas de photos cette fois, lovely roadie et moi n’avons pas eu le réflexe de ne pas oublier de prendre le reflex (si quelqu’un a une photo, je suis preneur).

En tout cas, le concert fut un beau moment, intense et intime – du coup, je regrette encore plus de ne pas avoir de photos ou d’enregistrements.

J’ai eu du beau son, de l’énergie, des amis, des compliments inattendus, des autographes et des leçons apprises !

Je suis rentré de Bruxelles en train avec une pensée fixe:  (re)trouver la patate pour le soir. Un repas léger, une grosse louche de passion, revérifier le matériel une énième fois. La magie de la musique opère, le niveau des batteries remonte avec cette belle énergie que l’anticipation de faire de la musique me donne.

La quartier de la Place Saint-Lambert est certainement le cœur de la ville du point de vue de la vie nocturne, tant culturelle que festive. Le prix à payer est que le parking y est denrée rare ! Habituellement je suis adepte du transport en commun … avec l’ampli et la guitare c’est une autre histoire. On opte pour le parking payant, comme ça « c’est fait ».

Trouver le Hérisson Kirpi ? Facile, c’est écrit dessus.

Le proprio est déjà sur place. L’endroit est chaleureux et intime et dispose d’une vraie scène (et d’une vraie sono).  J’ai hésité à prendre ma rallonge électrique, mais en fait il y en a 4-5 (6?)  sur la scène – quand je songe qu’il m’est arrivé de peiner à trouver une prise !

Je m’installe: une table pour l’ampli, un drap pour cacher ladite table, mon pied de micro … quelques câbles … je suis prêt – dans ces moments là, on se félicite de ne pas être batteur 🙂

On repique l’ampli dans la sono, assez copieuse pour la taille de l’endroit. Le son est simple et efficace, une des raisons pour lesquelles je reste très fan de mon système micro préampli-ampli. Les questions qui restent sont: la quantité de basses, et de bas médium et la réverb qui dépendent toujours de la configuration des lieux. Parfois, j’aimerais avoir des oreilles wireless pour pouvoir m’écouter.

Les premiers spectateurs arrivent, et le proprio me prévient qu’au H.Kirpi on « commence habituellement tard ». Pas grave, j’en profite pour accueillir les gens qui m’ont fait le plaisir de venir au concert: amis, amis Facebook, co-guitaristes des stages de Jacques Stotzem et anciens élèves que je retrouve avec plaisir. Quelques habitués, et une charmante barmaid complètent le tableau.

Je traîne encore un peu avant de lancer le premier set, cherchant l’équilibre entre attendre encore un peu et respecter ceux qui travaillent le lendemain et sont venus me voir. Mais il y a une limite inamovible: finir avant une heure du mat, avant que le parking ne se referme sur ma voiture.

Le premier set se passe bien. Je trébuche un peu dans le troisième morceau. J’avais adapté ma playlist, rien n’y fait, lovely roadie me fait remarquer que c’est toujours le troisième morceau qui pose problème, compo, reprise, lent, rapide, quel qu’il soit. Je décide pour tous mes concerts futurs de passer directement du second morceau au quatrième 🙂

Le break arrive, juste quand je suis « chaud ». Je n’ai pas vraiment eu le temps de m’échauffer avant le concert, mais j’en déduis que le « bon échauffement » pour le jour d’un concert devrait être de 4-5 morceaux, pas plus pour garder de l’énergie, pas beaucoup moins.

Cette fois-ci, je n’ai pas oublié de parler de la démo. Pendant la pause, lovely roadie vend quelques démos et je fais mes premières dédicaces. ^^

L’avant du café se remplit pour la seconde partie. L’alcool aidant, un peu de chahut au bar me fait chuter « dans » la Vesdre (reprise de Jacques Stotzem) *plouf*. Peu importe, c’est le métier qui entre. S’abstraire, en restant présent, est un art qui ne s’apprend que debout sur les planches. J’espère au moins que le bar aura bien marché … les cafés où on fait de la musique doivent vivre et prospérer !

Je rallie les fêtards à ma cause avec quelques morceaux plus dynamiques – foule festive, enfants chahuteurs, même diagnostic, même traitement :). Ils finissent par chanter et me soutenir rythmiquement. Après tout, eux et moi sommes là pour les mêmes raisons, nous amuser, et je constate encore que ce qui paraît déstabilisant de prime abord devient finalement un bon moment pour tout le monde.

Le concert se termine déjà … un rappel (Mercy mercy mercy) et un dernier morceau « à la carte » pour des retardataires qui n’ont entendu que la fin de « Jack in a box » et veulent entendre le début. Au final, plus je mets d’énergie dans les morceaux, moins je suis fatigué … à la fin, j’aurais bien remis ça depuis le début 🙂

Je m’octroie *enfin* une puis deux bières, méritées.

Quelques commentaires flatteurs viennent m’encourager – mais je garde à l’esprit que les mécontents ne viennent jamais se manifester ! Le groupe du bar me fait du « Bravo » – « Super concert » – « Tu sais tenir une guitare » – « Tu sais quels accords gratter pour faire du son » –  « Quel est ton nom super-guitariste ? ». Je prends les mots avec plaisir, donne une ou deux cartes promo avec le nom du site, je souris , j’ai le sentiment que le boulot est fait mais je pense surtout à ce que la rencontre avec la scène m’a encore appris.

Reste à démonter, ranger et retourner vers la voiture en se fondant dans le décor pour ne pas trop attirer l’attention de la faune humaine de la Place Saint Lambert. Lovely roady qui porte tout de même un ampli à 800 euros n’est pas trop rassurée (… et moi guère plus, pour être honnête). Ambiance tendue, mais un contrôle de police fait diversion au coin de la place. On paie les 7 euros de parking et on quitte 5 minutes avant la fermeture des grilles.

On rentre enfin, au lit, … demain je bosse. L’excitation me quitte peu à peu et la fatigue arrive enfin.

A bientôt et encore merci au Hérisson Kirpi de m’avoir accueilli ! Je recommande l’endroit en tout cas … pour son cadre, sa sono et … la qualité de ses animations musicales 🙂

Lien Permanent pour cet article : https://guitar.vanlochem.be/concert-au-herrisson-kirpi-le-compte-rendu/

(1 commentaire)

  1. Tomizzi

    Cétait un véritable plaisir de vous y rencontrer, ton autre et toi. Un régal pour les yeux et les oreilles que de pouvoir participer, en spectateur, à ton concert. Encore merci pour ton énergie…et d’avoir sû partager la magie avec tous. Ma fille est ravie de ta « griffe » et est enchantée d’avoir entendu (une nouvelle fois, la première étant avec Jack) un musicien qui « fait tout un groupe » à lui tout seul (on dirait qu’il y a plusieurs instruments quand il joue, maman, c’est beau).
    Vite une prochaine date où l’on pourra être là, aussi.
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>