fbpx

Les différentes tailles de ukulélé, kessako ?

Quelle sont les caractéristique des différentes tailles de ukulélé, et laquelle choisir ?

Aloha ! Cette question intéressante a atterri dans ma boite mail. Le ukulélé est l’instrument en vogue, comme je le soulignais dernièrement, mais lequel choisir ? Voici quelques éléments de réponse.

Il existe différentes tailles de ukulélé, du plus petit au plus grand: sopranino, soprano (et sa variante pineapple), concert, tenor, baryton.

Différentes tailles des modèles d'ukulele

Différentes tailles des modèles d’ukulele

Il fut une époque où on accordait les ukulélés différemment en fonction de leur taille, mais de nos jours deux accordages ont tendance à se généraliser, le low-G (G-C-E-A) ou high-G. (g-C-E-A). Le choix de la taille n’est donc pas une question de tonalité, mais plutôt un choix de confort de jeu et de sonorité.

Les points marquants de chaque taille sont les suivants :

  • le sopranino (peu courant) est le plus petit. Il possède un son riche en aigu, en attaque de notes et plutôt sec avec peu de sustain, un son de “boite à cigares” très marqué et un espace tout rikiki pour les doigts,
  • le soprano, qui est le plus courant, c’est le son classique et instantanément reconnaissable du ukulélé assez serré, beaucoup d’attaque, avec une bonne projection,
  • le concert à plus de médium, un son plus riche, un peu plus de sustain en gardant une bonne projection,
  • le ténor continue à augmenter en richesse de son, vers le médium grave, et plus de volume sonore que le concert,
  • le baryton lui s’accorde comme les cordes hautes de la guitare, (soit D-G-B-e) c’est le plus doux, qui se rapproche de la guitare à cordes nylon.
Attention, les notions de projection et de richesse de son sont toutes relatives et dépendent également de la qualité et de la construction de chaque ukulélé.
Mon avis:
Le soprano reste le choix “classique”, sauf si vous avez des gros doigts. C’est le choix des chanteurs qui veulent s’accompagner.
Le concert et le ténor sont plus confortables à jouer sans perdre la sonorité caractéristique du ukulélé… ce qui permet de donner un son très agréable pour des accords de Jazz dont il flatte l’harmonie en combinant l’aisance de jeu (importante pour des accords complexes à 4 sons) et la richesse du son. C’est aussi sur ces ukulélés que le jeu en fingerpicking pourra s’épanouir. C’est le choix des solistes, qu’ils soient chanteurs ou adeptes de l’instrumental.
Le sopranino est un choix pour les joueurs expérimentes car son manche minuscule pourrait s’avérer frustrant dés que vous dépassez les accords simples. Ceci dit, il pourrait fait un bon ukulélé de voyage.
Le concert ou le ténor sont de bons choix pour les guitaristes qui découvrent le ukulélé en second instrument ou si on veut jouer des choses un peu plus complexes. le baryton me semble intéressant dans un groupe ou comme second instrument, seulement.
Voilà, j’espère que vous y voyez plus clair.
Bonus: dans la vidéo suivante, vous avez une bonne illustration du son de chacune des tailles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.