«

»

Août 24 2009

Imprimer ce Article

Apprendre le solfège … ou pas ?

Théorie

Théorie

Pour la guitare bien plus que pour d’autres instruments se pose parfois la question d’apprendre le solfège (ou pas).  En effet, il est facile d’aborder la guitare par l’accompagnement, puis d’atteindre un bon niveau en jouant avec des tablatures ou des grilles d’accords.

Alors, prendre la peine ou pas ?

Je pense que si on a pas la chance de connaître le solfège dés le départ, il faut se pencher dessus comme l’apprentissage d’une langue étrangère pour un voyageur. Essayer d’en savoir suffisamment pour se comprendre et communiquer avec les autres sur les aspects réellement utiles. Tant pis si on est parfois dans un flou artistique (!) rempli d’approximation qui feront hurler un puriste de la théorie .

De toute manière, tôt ou tard des connaissances minimales seront les bienvenues pour comprendre la construction des accords, quelques notions d’harmonie, la construction de gammes et d’arpèges.

Lien Permanent pour cet article : https://guitar.vanlochem.be/apprendre-le-solfege-ou-pas/

(2 commentaires)

  1. Jim

    Ayant donné cours un petit peu et principalement à des débutants, je me suis souvent posé la question. J’avais moi-même une connaissance basique du solfège de par mon petit passage par le piano et « l’académie » dans laquelle je donnais cours proposait déjà une approche un peu différente du solfège et de l’instrument.

    Le principe là-bas était de commencer le solfège pendant 2 mois max avant de pouvoir toucher l’instrument. Il était possible de parfois commencer les 2 en même temps, comme le plus souvent avec mes cours. Il faut dire que l’académie prêtait des instruments aux élèves inscrits et qu’il fallait parfois du temps pour en trouver un. Ce qui me plaît dans cette approche c’est qu’on enlève le côté « rébarbatif » du solfège et que l’élève voit beaucoup mieux à quoi lui sert le solfège quand il a déjà son instrument en main.

    En définitive, je pense qu’on a besoin du solfège à un moment ou à un autre pour, comme tu le dis, décomposer ou composer un accord, comprendre la gamme qu’on joue et quelle gamme correspond le mieux, transposer dans une autre tonalité etc …
    Mais c’est probablement possible de le faire en apprenant l’instrument, c’est en tous cas l’approche que je prenais et celle qu’on avait prise avec moi et elle a pas mal fonctionné au final.

  2. David van Lochem

    je te rejoins tout à fait … un moyen, pas une fin en soi.

    En tant que partie objectivable d’évaluation d’un cursus d’apprentissage, le solfège est un peu « overrrated ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>