«

»

Oct 14 2013

Imprimer ce Article

Le La à 440 Hz au lieu de 432 Hz, c’est une idée des nazis pour contrôler notre cerveau ! (ou pas)

le tonomètre de Scheibler (1834)
le tonomètre de Scheibler (1834)

On tombe sur toutes sortes de théories du complot sur le web. En voici une en relation avec la musique. Petite note préalable: Ne tentez jamais de débattre avec un tenant de ce genre de thèse, votre scepticisme vous rend complice du complot ou une victime naïve.

Rappelons que :

  1. l’absence de preuves est une preuve d’occultation de preuves (donc d’une conspiration puissante)
  2. la science, les mathématiques, les rapports officiels ou officieux ou le simple bon sens ne sont d’aucun secours, car tout est manipulé à la source.

Je vais me contenter d’effleurer la surface de ce sujet scabreux, pas besoin de creuser profond pour démonter les ficelles d’un truc gros comme un tronc de baobab.

Le La à 440 Hz au lieu de 432 Hz, c’est une idée des nazis pour contrôler notre cerveau !

Note : Vous pouvez remplacer les nazis par toute organisation puissante et/ou maléfique qui vous tente (ex : sionisme, illuminati, templiers, terroristes, capitalistes).

Bon, réfléchissons 2 minutes:

Le La à 432 Hz est le La des anciens, il est naturel.

Les instruments anciens documentés n’avaient pas de diapason commun. Leur variabilité est immense. La naissance des grands ensembles musicaux a nécessité la définition de diapasons communs pour permettre de s’accorder rapidement et précisément (il est facile d’ajuster l’accordage de certains instruments, pour un piano, c’est une autre histoire).

Le La à 432 Hz est un des innombrables standards d’accordage qui ont été utilisés par le passé, il n’est ni particulièrement documenté, ni ne semble avoir été particulièrement apprécié au long de l’histoire des hommes. Le La à 432.54 est un cas particulier qui présente la particularité que toutes fréquences de Do sont des puissances de 2. Pour faire court, le La à 432 Hz n’a jamais constitué un standard. Ce diapason présente un interêt mathématique, mais pratiquement, il est plus difficile d’accorder les instruments de manière relative par rapport à ce diapason.

Certains présentent le La 432 Hz comme « universel et naturel ». On s’attendrait à retrouver une évidence numérologique confirmant ce point. Or si il est vrai que pour un La à 432.54 Hz (et le 0.54 est important) les fréquences de Do montrent une progression mathématique, les autres notes ne présentent guère de caractéristiques particulières, comme dans tous les autres systèmes de diapason d’ailleurs, on pourrait très bien choisir un diapason donnant des progressions mathématiques sur d’autres notes, simple choix de calcul.

On constate une inflation du diapason au cours de l’histoire, simplement pour avoir un instrument qui s’élève au-dessus de la masse par un son plus brillant … certains guitaristes (Tommy Emmanuel) s’accordent volontiers en 443 Hz pour un surcroît de brillance. La plupart des instruments s’accordent au mieux avec le diapason pour lequel ils ont été conçus, nécessitant le maintien d’un diapason bas pour des instruments anciens.

La notion de Hz (1/s)est également problématique en ce que la seconde est définie arbitrairement sans lien avec l’ordre naturel. cf par exemple l’intercalation nécessaire pour ajuster nos conventions aux variations astronomiques. Si une différence de 8 Hz est d’une telle importance dans l’ordre cosmique, une différence de quelques secondes par jour ne peut être sans effet.

Les nazis ont imposé ce diapason

Méfiance dès que les nazis entrent dans le débat, le point Godwin est atteint. L’histoire du La à 440 Hz commence bien avant en 1834 avec les travaux de Johann Scheibler qui a défini un tonomètre constitué de 56 diapasons calibrés pour permettre un accordage standardisé. D’ailleurs, dès 1839 divers orchestres s’accordent à … 441 Hz.

En 1926, l’industrie musicale américaine s’accorde sur un standard à 440 Hz.

En 1939, lors d’une conférence à Londres, la plupart des pays occidentaux s’alignent sur le diapason à 440 Hz, en ce y compris les allemands. On ne peut prétendre sans une grosse dose de mauvaise foi ou d’ignorance crasse, que les allemands ont imposé ce diapason au monde occidental.

Le La à 440 Hz poursuit d’obscurs desseins 

Les nazis, illuminati, tailleurs de pierre et autres méchants conspirateurs tentent de nous éloigner de l’équilibre de l’univers, un peu de documentation au hasard ou ici.

  • troubler l’ordre social
  • diminuer notre fertilité
  • contrôler nos cerveaux

Si c’est un problème lié à un ordre ancien, il faut également revoir la notion de tempérament des instruments. Il ne suffit aucunement de diminuer toutes les fréquences de 8 Hz, pour cela il faut également pondérer toutes les notes pour respecter la régularité des intervalles, seul le La sera juste toutes les autres notes seront hors diapason. Et on en revient au fait d’appuyer un ordre naturel sur des conventions mathématiques arbitraires en les chargeant de non-sens.

Pour faire simple, la plupart des calculs savants divisent des pommes par des poires, confondent des ondes sonores et du rayonnement électromagnétiques, des courants sinusoïdaux qui n’ont en commun que la notion de Hz. Rien à tirer de ces salmigondis pseudo-mystico-scientifiques.

Quelques avantages du La 440 Hz

C’est un standard largement admis, bien qu’arbitraire. Il a suivi la courbe de croissance du diapason au cours de l’histoire qui rendait difficile d’envisager de redescendre pour fixer un étalon standard (bien que certains ont renoncé au 441 Hz).

Si les valeurs fixes des fréquences des notes ne présentent pas de caractéristiques mathématiques particulières, les relations des intervalles facilitent l’accordage relatif des instruments entre eux.

Lien Permanent pour cet article : http://guitar.vanlochem.be/le-la-a-440-hz-au-lieu-de-432-hz-cest-une-idee-des-nazis-pour-controler-notre-cerveau-ou-pas/

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. francis jurdan

    héhé, tres joli article, amusant en plus. et pour le piano, en effet un piano bien accordé pile poil juste ne sonera PAS DU TOUT. c’est le léger décallage d’une octave à l’autre, d’une note à l’autre, voir des cordes qui sonnent la même note; qui lui donnent son son, et est à adapter pour le style qu’il va jouer aussi. et tu n’a pas encore effleurer là, les « temprérements » qui sont aussi divers selons les époques etc….

  2. albou

    Haha, j’ai lu les articles de pressegalactique.com … je sais pas ce qu’ils prennent mais j’en veux aussi xD (lisez l’article du New Age, c’est un traité de pure scientologie !)
    Mais du coup je dois accorder mes grattes en LA 432 pour ne faire qu’un avec l’univers ou le 440 suffit ? (remarquez il doit exister une pédale d’effet pour ça ^^ …)

  3. KanCoyote

    Dommage que vous ne soyez pas plus sensible que cela, les moines bouddhistes utilisaient déjà ces fréquence il y a plusieurs millier d’année… Il est facile de tourner les choses en dérision quand on ne comprend pas… Je vous souhaite de vous éveillez un jour!

    1. David van Lochem

      Je ne conteste pas que les fréquences sonores ont une influence sur nous. Nous les lions culturellement à des émotions. Les aborigènes utilisent des didgeridoo dont les fréquences entrent en résonance avec les os longs du corps. Mais cela n’a rien d’universel en terme de fréquences utilisées, mathématiquement les calculs savants des fréquences ne tiennent pas et surtout, il n’y a pas de grand méchant complot nazi ou autre pour nous empêcher de découvrir l’équilibre.

  4. Luc Elsen

    Bonjour David, il me semble qu’il manque quelques mots dans ce paragraphe là où j’ai inséré des crochets : « Si c’est un problème lié à un ordre ancien, il faut également revoir la notion de tempérament des instruments. Il ne suffit aucunement de diminuer toutes les fréquences de 8 Hz, pour cela il faut également, […]seul le La sera juste toutes les autres notes seront hors diapason. Et on en revient au fait d’appuyer un ordre naturel sur des conventions mathématiques arbitraires en les chargeant de non-sens.

    1. David van Lochem

      Merci, c’est corrigé !

  5. Renaud

    Bonjour, je tiens juste à informer qu’en accordant ma guitare avec mon micro onde en marche (oui c’est fou le micro onde fait une note), j’obtenais un joli accordage en La 432 htz. J’ai toujours chanté quand le micro onde était en marche, je trouve les harmoniques profondes. Bref c’est assez déroutant…

  6. Boudou

    Merci pour cet article intéressant. On trouve des orgues anciens en Allemagne qui prouve qu’a la fin du XVIIème, il y avait une très grande diversité d’accords, les plus bas à 398Hz, les plus haut à 506Hz!!! Certaines églises dotées de plusieurs orgues n’avaient même pas tous les instruments à la même hauteur (l’orgue de chœur étant généralement plus haut que l’orgue de tribune devant jouer avec l’orchestre).
    Personnellement j’ai un piano Pleyel 1/4 de queue de 1932, je le fais accorder à 435Hz, il chante mieux comme ça mais c’est un gout perso. J’ai plus de mal avec le tempérament égal (les tierces sont laides), j’accorde moi même mon clavecin au tempérament inégal de Valotti et à 415Hz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>