Fête de la musique: beer(s) and friends

Retour au « Senõr Duck Napo Estaminet » pour un concert qui inaugure la fête de la musique en Neuvice, un petit quartier sympa situé à un jet de bière de l’hôtel de ville de Liège.

Le Senõr Duck, ou « chez Napo » pour ceux qui connaissent c’est une ambiance qui invite à pousser la porte pour boire une bière en heureuse compagnie. De – bonnes – bières puisqu’il y a toujours l’une ou l’autre gourmandise houblonnée au fut. Mon concert est d’ailleurs placé sous le signe de la Caulier saison. Mes connaissances en zythologie sont limitées mais en général ces bières amères et riches en goût me charment la papille. Malheureusement, je dois attendre la fin du concert, l’alcool ne m’ayant jamais aidé à mieux jouer, bien au contraire.

Après avoir hésité un peu, j’ai osé un « Je suis … » pour la promotion du concert.

Fête de la musique : j'ai osé le "je suis ..."

Fête de la musique : j’ai osé le « je suis … »

Il sera également question de bière dés le premier morceau avec mon morceau « Have a beer ». Quoi de plus normal, après tout, j’ai joué ce morceau pour la toute première fois sur la scène du Senõr Duck. Je joue là pour la cinquième fois, si ma mémoire est bonne.

Ce soir, je joue un set mélangeant guitare instrumentale et chant accompagné au ukulélé. Pour l’amplification, sans ma Lovely Roadie qui garde les enfants, j’ai pris mon courage à deux mains pour transporter ma sono Yamaha Stagepass. Après tout, je l’ai achetée pour ce genre de configuration.

Fête de la musique : la schleppe, du verbe schleppen (all.) qui signifie tirer, traîner).

Fête de la musique : la schleppe, du verbe schleppen (all.) qui signifie tirer, traîner.

En scène pour la fête de la musique

Deux boîtiers de direct, une ligne pour le micro et un soundcheck minute pour les niveaux, avec pour seul souci un petit larsen sur le micro en début de concert. La scène n’est pas bien grande, et j’ai suspendu ma guitare et mon ukulélé directement à mon pied de micro pour gagner de la place

Fête de la musique : mon espace de travail du jour

Fête de la musique : mon espace de travail du jour

Dans la salle, au début d concert, le public est peu nombreux mais attentif. Quelques vieux amis ont fait le déplacement pour venir m’écouter, ça me fait plaisir. J’en oublie de féliciter mon camarade pour son tout récent mariage, honte sur moi, il se reconnaîtra. En cours de soirée, le public s’étoffe peu à peu.

Fête de la musique : le bar

Fête de la musique : savoir prendre de la hauteur à la fin du soundcheck

C’est agréable de jouer ce soir. Certains morceaux me coulent littéralement entre les doigts. Je trouve ma setlist agréablement équilibrée. Je regrette que ma Roadie ne soit pas là pour les photos.

J’ai oublié mon smartphone dans ma poche avec l’application officielle de l’Euro 2016 ouverte. A chaque but, je reçois une notification et ma poche vibre, c’est un peu troublant et je m’emmêle les pinceaux dans la finale d’un morceau que je place un demi ton trop bas, ce n’est pas très heureux.

Un duo improvisé

SenorDuck_FetedelaMusique2016 (9)Le public m’accompagne sur le refrain de Don’t worry, be happy » de Bobby Mc Ferrin et je serai rejoint au débotté, par « Jess », une chanteuse du public pour le titre « Mercedes Benz » de Janis Joplin. Son enthousiasme à l’annonce de la chanson ne m’a pas échappé, et je l’invite à venir chanter. Elle chante vraiment bien et juste, mais dans un registre qui ne me permet pas de l’accompagner de la voix. Ses mains en tremblent encore au moment de rejoindre sa place au bar.

La setlist du jour

Un set léger, divertissant, entre compositions, reprises et chants au ukulélé, je m’amuse bien. Je vous livre pour une fois ma setlist du soir, qui était accroché sur la grosse barrique qui me tenait compagnie dans l’espace scénique.

Partie 1
——————–
1. Have A Beer (D. van Lochem)
2. 404 Rag (D. van Lochem)
3. Boys don’t Cry (The Cure – arrgt. D. van Lochem)
4. Bermuda Triangle Exit  (Stefan Grossman)
5. Cullodens Harvest (A. Mc Donald)
6. Fly Me To The Moon (Ukulele – Bart Howard)
7. Side By Side (Ukulele – Gus Kahn, Harry Woods)
8. Coquelicot (Ukulele – D.van Lochem)
9. Don.t Worry Be Happy (B. Mc Ferrin)
10. Come Together (Beatles)
11. Wood And Wire (D.van Lochem)
12. Caravanserail

Partie 2
——————–
13. Medley – 14. Ain’t She Sweet, 15. Muppet Show Theme, 16. Sweet Georgia Brown, 17. Lady Madonna
18. Finger Stomp (J Stotzem)
19. Entre Chien Et Loup  (D.van Lochem)
20. Nobody Knows You (Ukulélé – Jimmy Cox)
21. Je N’ai Que Deux Pieds (Ukulélé – Thomas Ferssen)
22. Mercedes-Benz (Ukulele – Janis Joplin
23. Guaranteed (Ukulele – E.Vedder)
24. Last Steam Engine Train (Leo Köttke)
25. Lovely Roadie (D. van Lochem)
26. Our Song (D. van Lochem)
27. Saint James Infarmery (arrgt J Stotzem)
28. Sorrow (D. van Lochem)
29. Wicked Weasel (D. van Lochem)
30. Smoke On The Water (Deep Purple, arrgt. D. van Lochem)

L’after concert

Le concert se termine et j’entame le démontage alors que les restaurants de la ville recrachent leurs noctambules nourris mais assoiffés … pas mal d’amis parmi les nouveaux arrivants, tout bien réfléchi, j’aurais dû attendre minuit pour jouer. La fête de la musique prend une tournure bien agréable. J’en profite pour déguster la Caulier saison. Juste parfaitement désaltérante.

Je croise un ami entrepreneur dans le « ou-eurld-ou-aïde-ou-eb ». Nous discutons, bière en main, de mon album qui viendra (un jour !), des lacunes de ma présence sur le web, des défauts de mes vidéos, de la diversité musicale et de la niche musicale que j’occupe sans la remplir suffisamment. Il faudra réfléchir à tout ça avec les idées plus claires.

Baptisé à la bière

Ma Lovely Roadie est en route pour me récupérer. Je prépare mon départ vers la « zone d’extraction », qui reste à définir, le quartier est certes sympa, mais il est difficile de s’y garer et la police omniprésente. En essayant de traverser le bistrot bondé, pour sortir le matos, je réussis l’exploit de me foutre ma propre bière dans l’œil en ouvrant une porte récalcitrante, avant de renverser la moitié de la bière d’un quidam sur mon ampli. Heureusement le trolley de l’ampli est bien conçu et la bière glisse sur le tissu sans faire de dégâts.

Je charge l’auto et je débriefe ma fête de la musique avec ma Roadie.

De la musique, de la bière, des amis et une fin de soirée avec ma Roadie. Si c’est pas le bonheur, ça y ressemble vachement.

(1 commentaire)

    • Sapin on 23 juin 2016 at 18 h 01 min
    • Répondre

    Le camarade récemment marié s’est bien reconnu!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.