Test des onglets ProPik

Propik, taille M, bague en 2 parties

Dans mon dernier colis, j’ai reçu des onglets ProPik, je vous en promettais le test. Le ProPik est un onglet en métal, qui promet une série d’avantages:

– contact de la pulpe du doigt avec la corde pour un son chaud
– légèreté
– antidérapant (la transpiration a tendance à lubrifier les onglets en plastique)
– confort grâce au maintien par deux bagues qui permettent un ajustement précis

D’emblée, je confirme la légèreté ! J’ai eu un petit souci pour l’ajustement: le métal résiste puis cède brutalement sous la pression. Ça me fait peur pour un usage régulier … une poche de Jeans, un faux mouvement et l’onglet est écrasé. Les onglets en plastique ont une certaine mémoire de forme et « cassent » par fatigue mécanique ou accident, mais semblent plus résistants aux pressions accidentelles. Heureusement, les onglets sont livrés dans une boite semblable aux anciennes bobines de films photo (un truc d’avant le numérique, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître).

Le confort est très appréciable. Je ne sais pas si toucher les cordes est un plus. Je suis tellement habitué à ne PAS les toucher que çe ne manque pas et la sensation me déstabilise un peu. Mon slogan: « on s’en fout de toucher les cordes, du moment qu’on touche les gens ». Je vois un intérêt pour les balades ou pour faire des harmoniques à la main droite, pour des morceaux rapides, voire rock, la sensation n’est ni utile ni agréable.

En ajustant bien les deux anneaux de maintien, la tenue est très bonne. La forme peut être serrée légèrement, pas de sensation douloureuse dans le temps, contrairement aux onglets plastiques parfois trop ajustés. Grâce à la courbure et par la nécessité de longer la pulpe du doigt, la zone de contact est assez proche de la position de l’ongle naturel.  En picking lent (ou rapide), très bon contrôle de la dynamique, même si j’ai besoin de m’adapter au déplacement de la zone de contact.

onglets Propik

Par contre, pour les brushes descendant, je ne trouve pas vraiment mon bonheur … le son est brouillon, entre le doigt et le métal, l’onglet donne l’impression de vouloir sauter à tout instant.  Malheureusement, c’est dans ce genre de parties dynamiques qu’on voudrait avoir la confiance et la sécurité et ne penser qu’au son sans devoir « contrôler ses doigts ».
En jouant plus incliné pour utiliser la tranche de l’onglet, la lame dépassante est un peu courte. Je peux plier l’onglet pour l’éloigner, mais alors je perds le contact au doigt, qui est quand même l’idée derrière tout ça.

Le Son ? Bah oui, c’est quand même l’essence de la chose … ce ne sont que des outils au service du son. Le son est très bon, j’aime beaucoup le mélange aigus nets/son rond avec pas mal d’harmoniques. Sur les basses, je trouve l’effet moins agréable. Le contrôle dynamique est précis. On est loin de mes (mauvais) souvenirs avec les onglets Dunlop en métal qui sont à réserver à un son bluesy-vintage.

Evidemment, il est impossible de « recommander » ce genre de choses, chacun doit choisir sa monture. Mais le ProPik est un candidat intéressant à tester, surtout si vous avez la sensation que le jeu à l’onglet vous éloigne de votre guitare.

(5 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je n’ai jamais réussi a jouer avec des onglets soit ca saute soit je m’arrache les doigts pas simple de trouver un bon compromis :o(

    1. ouep, d’où l’éternelle recherche de l’onglet parfait … c’est la quête du Graal 🙂

    • Nathacoustic on 18 mai 2012 at 20 h 22 min
    • Répondre

    Article très intéressant, merci !
    Combien de temps avez vous attendu pour les reçevoir?

    1. je ne me souviens pas …

    • mohamed on 16 octobre 2013 at 17 h 48 min
    • Répondre

    17 Galerie Véro-Dodat 75001 PARIS FRANCE voilà pour ceux qui habite paris

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.