Répétition, concentration, exécution, interprétation …

Concentration

Concentration

Le meilleur moyen de réussir à jouer en public est d’accorder le même degré de concentration à vos séances de répétition qu’au concert lui même. Voire plus de concentration pour la répétition.

Une bonne séance de répétition comporte une séquence type, un programme. Avoir un léger rituel peut vous a aider à vous concentrer.

– préparation de l’espace, des tablatures, des playlists, réflexion sur les objectifs de la session
– accordage
– un échauffement de quelques minutes (quelques gammes chromatiques, quelques pentatoniques, des arpèges, un morceau facile qui vous tombe sous les doigts)
– abordez différents aspects de votre technique: déchiffrage d’un nouveau morceau, travail sur une rythmique difficile, un passage compliqué, ré-appropriation d’un morceau plus ancien
– jouez des morceaux que vous connaissez en cherchant l’excellence
– terminez par un peu de détente et de relaxation (un morceau amusant  et facile, quelques gammes lentes)

Quand vous répétez un morceau, choisissez une option: soit vous le jouez « show must go on » (sans vous arrêter) en étant néanmoins impitoyables avec vous mêmes, ou « spit and polish » (cracher et faire briller) pour lisser tous les passages en souffrance pour que tout sonne. Cherchez la technique, la précision, sans oublier le sens de ce que vous jouez, l’interprétation.

Focalisez-vous sur la qualité plutôt que la quantité. Vous apprendrez plus en cherchant l’excellence pour quelques morceaux, qu’en jouant un large répertoire approximativement. La plupart du temps vous êtes amené à jouer une dizaine de morceaux au maximum en public, ayez un répertoire préparé pour cette occasion. Le jam entre potes supportera un autre niveau de qualité.

Ne vous étonnez pas de progresser par à coups. Ne vous focalisez pas trop sur les points qui vous posent problême, mais ne restez pas sur vos acquis.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.