fbpx

Miss pédale de réverbération et Mister DI – faire le bon choix

Ca fait un moment que je veux m’acheter une pédale de réverbération. Quand on amplifie une guitare acoustique, on amplifie uniquement le son de la guitare. C’est un peu comme si tous les auditeurs étaient assis DANS la guitare, ce qui n’est pas très naturel. Pour donner une dimension plausible (pas forcément réaliste) et un peu d’air à la guitare amplifiée, un petit coup de réverb  est le bienvenu. Pour l’instant, ce qui me sert de DI et de réverbération c’est mon ampli Fishman Loudbox 100 … on a connu plus compact. 

Fishman Loudbox 100

Je voulais une configuration légère du type guitare-effet-DI-sono.

Choisir la DI était la partie facile. J’ai hésité entre une Radial J48 et un classique du genre, la BSS AR 133. La réputation de cette dernière m’a convaincu. Un investissement à vie vu la solidité de l’engin. De plus la Radial nécessitait l’alimentation fantôme et ne peut fonctionner sur pile. Comme j’ai déjà été sonorisé par des gugusses qui n’avaient jamais entendu parler de ou trouvé comment mettre du +48 Volts, autant avoir la ceinture et les bretelles.

BSS AR 133

BSS AR 133

Et la reverb ?

Restait à trouver la bonne pédale de réverbération à mettre entre ma guitare la DI.

Il y a différents types de réverbérations. Je vous en parlais dans mon billet sur la taille du son. Il y a bien sûr des algorithmes psychédéliques et décalés, quand la réverbération devient un effet à part entière, et puis il y a le type de réverbération qui m’intéresse vraiment, celles qui simulent des espaces sonores naturels ou crédibles : room, plate, hall & Co. 

Inutile pour moi d’aller vers des choses aussi complexes que la Strymon Bigsky ou l’Eventide Space par exemple. La moitié des possibilités sonores ne me serviraient pas. Je suis passé par un bref coup d’oeil sur la pédale de réverbération de chez Empress et une grosse envie pour la Strymon Bluesky dont les démos sont très convaincantes.

Mais question de budget et d’encombrement, pour moi la vérité est ailleurs. Plutôt du côté des pédales de réverbération compactes pour compléter mon pedalboard.

L’élection de Miss pédale de réverbération

On trouve assez peu de tests de pédales d’effets avec des guitares acoustiques. Je suis sans doute passé à côté de l’une ou l’autre pépite moins connue ou mal vendue par une mauvaise démo. En faisant un tour rapide de ce qui est me parlait, les candidates ne sont finalement pas si nombreuses.

  • MXR Reverb
  • Behringer DR600
  • EHX Holy Grail
  • Neunabber Immerse
  • Boss RV-6
  • Digitech Polara
  • TC Electronic Hall of Fame et Hall of Fame Mini

Les Fishman AFX ont hélas disparu des écrans radars. Je ne suis pas un grand amateur des réverbs à ressort “spring”. Très exactement je les hais depuis mon expérience d’adolescent avec la réverb à ressort toute pourrie de mon Cube Roland 60 Watts. En me basant sur des démos, j’ai aussi rapidement éliminé une série de pédales dont le son était très “électrique” comme la MXR. D’autres avaient un rendu que je trouvais “sombre” comme la Neunabber. J’avais envie d’une pédale solide, le boitier réputé fragile de la Behringer ne m’a pas convaincu. 

Du coup la liste se réduit fortement. Il reste la Boss RV-6, la Digitech Polara, la TC Electronic Hall of Fame et la Hall of Fame Mini. La série Hall of Fame est séduisante, mais le son me donne l’impression d’être toujours un peu compressé ou modulé.  

Au final mon choix devra se faire entre la Boss RV-6, la Digitech Polara. Deux pédales que tout oppose, à commencer par le look. Je vous joue le match entre les deux et je reviens.

Pour vous faire patienter, voici une image certes explicite, mais à l’esthétique douteuse.

Pédale de réverbération : Boss RV-6 vs Digitech Polara

Pédale de réverbération : Boss RV-6 vs Digitech Polara

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.