fbpx

Trouver les bons doigtés en déchiffrant une tablature

Photo 025

comprendre les doigtés !

Le fingerpicking associe souvent un accompagnement avec une mélodie distincte, ce qui peut amener certaines difficultés à déchiffrer des doigtés.

Pourtant il existe des règles de base pour déterminer quels doigts utiliser à quel moment.

Il faut être attentif à:

  • jouer les accords tels qu’on les connaît (ne pas compliquer pour le plaisir)
  • respecter le principe d’un doigt par case
  • ce qui précède
  • ce qui suit immédiatement
  • contrôler les notes jouées (et les notes non jouées)
  • contrôler la durée des notes et leur résonance

Voyons un cas pratique:

Lire la suite

Moving south (extrait sonore)

Note: Un extrait de mon ancien site pour tester le player de mp3 intégré

Moving south

Moving south

Envie de partir, de flâner dans des ruelles écrasées de soleil.

Tracer la route du Nord au Sud.

Ricard, olives, paresser dans l’eau et rôtir ma peau.

[audio:https://guitar.vanlochem.be/audio/7_moving_south.mp3]


Lecture recommandée !

smt1408rParmi les livres exceptionnels concernant la guitare acoustique instrumentale, je place en tête de liste (ou en tout cas tout en haut) le “Acoustic guitar bible” de Eric Roche.

Une vraie somme de connaissance qui couvre les aspects théoriques, physiques et même psychologiques de la guitare.

Le livre est en anglais, mais même dictionnaire en main, il vaut la peine d’être lu.

Lire la suite

“Mieux” accorder sa guitare…

Cours et Techniques

Cours et Techniques

Pour diverses raison exposées ici (non, n’y allez pas, c’est horrible), s’accorder à la cinquième case du manche présente des inconvénients: les intervalles ne sont pas parfaitement justes ni mathématiquement, ni harmoniquement. Il en résulte, d’octave en octave, une différence de 2% par intervalle. C’est peu, mais mis bout-à-bout, sur la longueur du manche, ça finit par compter. De plus, la tension appliquée à une corde, modifie mécaniquement la hauteur de la note jouée (comme un bend par exemple). En utilisant des notes trop proches, on diminue les écarts audibles, ce qui empêche de les corriger efficacement.

Les accordeurs ont d’autres inconvénients (malgré leur indéniable côté pratique):  ils ne corrigent pas les variations d’intonation existant entre les cordes et ils ne vous apprennent pas à écouter les subtilités de votre instrument.

Pour faire court, en vous accordant à la cinquième case du manche, ou avec un accordeur, vos unisons (notes identiques de même hauteur) et vos octaves (notes identiques de hauteur différentes) sont justes, mais vos tierces, quintes, septièmes sont légèrement faussées. Or ce sont ces notes et leurs intervalles qui donnent de la substance à votre musique.

Alors, comment faire ?

Lire la suite