Le test pourri du dimanche soir: microphones en XY vs MidSide

Soyons fous !

Soyons fous !

Quand dans un mix final, on sait qu’on n’aura rien d’autre qu’une guitare on a quand même envie d’une bonne occupation de l’espace sonore. Le choix de la stéréo ou d’une spatialisation du son s’impose. Mais comment ?

Certains dupliquent des pistes mono et jouent sur des décalages temporels et/ou de phase pour simuler la stéréo, d’autres optent pour une prise de son stéréo (ce genre de sujets entraîne des disputes sans fin sur des forums de microphonophiles et d’ingénieux du son mono et stéréo).

De toutes les techniques, celles qui m’attirent le plus sont le couple XY et la prise de son MS. Voici un excellent article faisant le point sur le sujet chez Audiofanzine. Le système MS (ou MidSide) m’intéresse mais il nécessite un peu plus d’investissement de matériel, alors en attendant mes nouveaux micros, je me suis vite bricolé un test avec les micros en ma possession (Behringer B2Pro et une paire de Behringer C2).

NOTE: Vous fâchez pas les pros, j’ai fait ça en vitesse, sans aligner et positionner tout à 100%, sans chercher le sweet spot pendant des heures et sans gros post-traitement, juste pour écouter ce fameux signal MS après traitement.

Le couple XY imite la manière dont nous percevons les sons avec deux sources, une pointée à gauche, l’autre à droite, la proximité (superposition) des membranes de micro permet d’éviter des problèmes résultant des retards de propagation du son dans l’espace.  La superposition des deux zones de couverture permet de donner une cohérence spatiale à notre son.

xypair

C’est le système le plus simple, mais la spatialisation du son n’est pas mirobolante.

XY-paire stéréo

XY-paire stéréo

Le système MS utilisé un micro cardioide pointé vers la source et un micro en 8 pointé perpendiculairement à la source. Cette configuration nécessite de traiter le son (dupliquer la piste du micro en 8 en inversant la phase d’une des pistes, puis en pannant a fond à gauche et à droite).

mid-side

On voit que les zones de recoupement sont plus grandes et mieux imbriquées latéralement, ce qui donne un champ plus large (qu’on peut ajuster lors du traitement en jouant sur les niveaux relatifs des pistes), ce qui donne au final un son plus riche et nuancé. L’inconvénient est que dans ce cas le son du local où on enregistre joue un rôle important car c’est lui qui signe les réflexions et le son capté par le microphone pointant vers les côtés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mid Side

Voici un échantillon, d’abord en XY puis en MS. L’idée est juste de comparer le potentiel initial du son, pas de comparer un résultat fini.  Le résultat me semble assez tranché en faveur du système MS, que je trouve plus présent et plus riche, malgré qqs petits soucis d’EQ. A priori, en MidSide, c’est le son le plus complexe (subtil ?) que je puisse obtenir des 2 entrées de ma carte son.

 Vous en pensez quoi ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.