fbpx

Excellente critique d’après-concert dans le Grenz-Echo

Grenz-Echo 22/04/2013 p.14

Grenz-Echo 22/04/2013 p.14

La traduction à la truelle par mes soins, de l’article paru dans le Grenz-Echo, pour les non-germanophones …

David van Lochem a envoûté son auditoire

Originaire de Bullange le guitariste David van Lochem a pu recevoir de nombreux compliments du public après son concert à Saint-Vith au Triangle (St.Vith).

Quand David van Lochem fait vibrer les cordes de sa guitare avec ses compositions originales et mélodiques ou ses propres arrangements en fingerstyle, il transporte l’auditeur dans une ambiance musicale particulière de paysages sonores, d’histoires et d’un amour profond de la musique, et plus particulièrement de la guitare.

Pour son premier concert dans la DG David van Lochem a su envoûter un public qui l’écoutait presque religieusement. les histoires décrivant la genèse de ses morceaux dévoilaient lors de l’écoute un véritable court-métrage dans l’œil et l’esprit des auditeurs. Les ballades et les morceaux plus rock s’alternaient avec une grande diversité. la ballade “Our Song” ainsi que le morceau rapide “Lovely roadie” étaient dédiés à sa femme Christelle, qu’il remercie ainsi pour son implication dans la mise en place et le démontage et toute autre assistance.

Professionnellement employé par le ministère de l’Environnement à Bruxelles, le natif de Bullange ne pourrait se développer sans avec la bienveillance de sa famille, son travail à la guitare comptant des centaines et des centaines d’heures de répétition. Un de ses collègues considère pourtant que c’est une perte de temps, ce qui a inspiré David van Lochem à composer un morceau triste « Wasted Time ». La très récente ballade “Sorrow” a donné un aperçu du monde émotionnel de l’artiste qui est par ailleurs bien sous le boisseau.

Rien dans l’entourage ne semble être en mesure de lui faire perdre son équilibre. Complètement absorbé par son jeu, il ne fait qu’un avec sa guitare et ses compositions comme le diaboliquement bon “Jack in the box”, un morceau dédié à son professeur Jacques Stotzem. Le “Chant des roches”, “Entre chien et loup” et “Caravansérail” comptaient parmi les points forts mélodiques de la soirée. La technique fingerstyle était au premier plan pour sa dernière composition “404 Rag” qui a été saluée d’une salve d’applaudissements. Les reprises de The Cure “Boys don’t cry” et de Deep Purple “Smoke on the water” comptaient pour la plupart des visiteurs comme les seules chansons connues de la soirée. Le public était impressionnée par la possibilité avec un seul instrument d’accomplir le travail de batterie, basse et guitare, ce qui était particulièrement bien présent pour « Smoke on the water ». En outre, la reprise de “Last Train Engine Train” par Leo Kottke a encore contribué à mettre de l’ambiance au café Trottinette, qui était le cadre idéal de ce concert. Après deux rappels, notamment “Sur Vesdre”, la seule composition de Jacques Stotzem jouée, le guitariste a pu se réjouir de sa première bière, après deux bonnes heures de concert et de nombreuses anecdotes.

Enfin, un CD compilation de divers guitaristes fingerstyle a été tiré au sort et remporté, par le tout premier professeur de guitare de David, Jacques Vliegen de Bullange, au plus grand plaisir de tous les participants. Dans un échange animé après le concert, l’artiste a pu recevoir de nombreux compliments tels que “Impressionnant, joué par cœur, sans aucune note» et «compositions merveilleuses”.

Le guitariste domicilié à Liège envisage un premier CD vers la fin de l’année, ce qui sera certainement l’occasion de le réentendre à Saint-Vith.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.