Compte-rendu du second concert au village de Noël

Village de Noël 2011 (photo Lovley Roadie)

Cette journée commence par deux crimes. A part ça, j’ai vu des amis, il y a eu du retard, on a bu du rhum chaud et au final c’est un bien joli concert.

Premier crime: je me suis coupé les ongles, c’est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup … rien de mieux pour fausser ses sensations qu’un ongle fraîchement arasé. Ensuite, second crime, j’ ‘ai changé mes cordes le jour du concert au lieu de la veille (une sombre histoire de souper chez des amis qui se finit tard), ce n’est pas l’idéal pour l’accordage.

Tous les parkings du centre affichant complet, je suis descendu et j’ai pris le matériel dans l’auto pendant que la file de voiture longeait le village de Noël au pas. Lovely roadie était avec moi cette fois-çi, je lui ai lâchement abandonné l’auto. J’arrive à l’heure au podium, sans encombres. J’apprends « avec joie » que le bandas avant moi est en retard et qu’entre le moment où ils quittent le podium et le moment où je joue, j’aurai « 0 minutes » pour monter mon matériel et faire ma balance son. Et pas moyen de me décaler plus tard, juste après moi le conseil du village de Noël remet des médailles honorifiques et des titres de citoyen d’honneur. Faut faire « avec » comme on dit à Liège.

Je monte en vitesse en faufillant mes cables entre les tubas et les basses laissées en fond de scène. La balance son est inexistante ou presque, je joue EQ flat, peu de reverb. Du coup, j’aurai un peu de larsen de temps à autre, mais dans les limites du raisonnable. Le son était bien meilleur la fois passée.

Au niveau des températures, il fait 7°C … on sent les 4°C de moins que la dernière fois. J’ai assez rapidement froid aux mains, mais ça reste jouable.

Je découvre avec plaisirs que des amis de tous horizons sont venus m’écouter: des inconnus mélangés aux amis de longue date, des parents, des connaissances de la guindaille, élèves de mes cours, amis du train. La musique, encore une fois, rassemble des gens bien différents. Un bon petit succès de foule pour un marché de Noël, vraiment.

Village de Noël 2011 (Photo Lovely Roadie)

Le set se déroule bien … à part les petits soucis d’accordage et de larsen, rien d’insurmontable.

Le concert se termine un peu rapidement à mon goût et au goût de mes fans les plus fidèles. Le set est même écourté de deux morceaux pour tenir le planning (moi, je respecte les horaires). Pendant que je démonte, ma lovely roadie vend quelques CD démo, j’ai même le plaisir de faire l’une ou l’autre dédicace. Ensuite vient le moment frustrant où je voudrais pouvoir donner du temps à tous ceux que je connais pour les remercier d’être venu. Mais il y a tant de têtes connues, c’est si bref … j’espère n’avoir déçu personne.

Direction la casa créole, pour boire les tickets boisson reçus en guise de paiement. On boit quelques rhums chauds qui valent largement toutes les piquettes chaudes, et ensuite nous quittons les charmantes serveuses du bar créole pour des plaisirs plus rustiques avec quelques bières de Chimay, avant de rentrer à la maison  enivré de musique … (entre autres).

Allez, au suivant …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.