Compte-rendu de la balade contée d’Halloween des scouts de Grivegnée

Compte-rendu de la balade contée d’Halloween

Le samedi c’est toujours la course, piscine, louveteaux pour le grand. Le défi du jour pour moi était d’ajouter « acheter une veste polaire et un pantalon noir pour compléter ma tenue pour Halloween ». La ligne d’horizon était un rendez-vous pour ramasser deux conteurs à la gare de Liège vers 17h. Une ligne d’horizon un peu mouvante puisque Rumelin devra modifier la nature et l’heure du transport au moins deux fois au gré des problèmes de transport des uns et des autres …

Le rayon chasse de Decathlon m’a fourni un pantalon noir doublé et une veste polaire pour pas trop cher. Arrivé devant la gare, on m’informe que la marchandise a raté son train et c’est tout seul que je rejoins la salle paroissiale de Grivegnée pour découvrir mon emplacement. Le briefing était: un abri, du courant pour l’ampli et un petit brasero pour ne pas avoir froid. La réalité sera une tonnelle ouverte à 360°, des bougies de terrasse et pas de courant … par 4°C. Mais on s’en doutait, hein. Heureusement que je n’ai pas pris ma Martin. J’ai retrouvé pour un soir, ma Bourgeois OM qui contrairement à mes doigts, a même eu l’air d’apprécier l’air froid et sec. Le parcours comporte des étapes avec des conteurs, un magicien, une harpiste, une échassière, chacun avec sa tonnelle et ses bougies.

Je m’installe sous le regard inquiétant de la maison d’en face 🙂 (je me suis demandé si c’est fait exprès ou si l’ambiance d’Halloween change mon regard sur les choses, à votre avis ?).

Ambiance d'Halloween

Ambiance d’Halloween

Le programme est simple: nous jouons 15 minutes, puis une pause de 15 minutes pendant qu’un groupe de percussions prend le relais dans un parc non loin, puis nous reprenons pour 15 minutes. Je profite de la pause pour m’abriter dans ma voiture avec ma guitare … ce qui entraînera un petit quiproquo avec l’organisateur qui passant en voiture croira que j’ai déserté mon poste. Petit échange de SMS et de coups de fils et tout rentre dans l’ordre.

Compte-rendu de la balade contée d'Halloween

Compte-rendu de la balade contée d’Halloween

Vers 18h30 les participants reçoivent leurs road-books et se mettent en route dans le parcours … les enfants vont sonner aux portes au cri joyeux de « des bonbons ou la mort ! ».

Première session de jeu vers 19h devant une dizaine de personne, après un bref accordage et échauffement, je m’improvise (ra-)conteur et je joue des morceaux qui collent à l’ambiance du soir qui tombe avec Entre chien et loup, nous partons dans le désert au Caravansérail pour nous réchauffer un peu, avant daller sur le champ de bataille de Culloden pour une balade irlandaise triste  … à mon grand étonnement, l’écoute est de qualité et je suis applaudi. Je termine par un Lovely Roadie plus rock, mais mauvaise pioche, je n’ai plus aucune force dans les doigts. Entretemps, mon accordeur a cesse de fonctionner (les cristaux liquides ont du geler 🙂 – ou plutôt la pile bouton est sous sa température normale de fonctionnement).

Je me précipite vers la voiture réchauffer guitare et doigts, pour un quart d’heure. La session suivante se fera devant une trentaine de personnes. Je joue le même programme, qui a bien fonctionné. Cette fois ci  le dernier morceau se passe bien. La chaleur humaine fait son effet ? J’en profite pour faire ma promo, j’ai installé un petit autel votif avec carte de promo, et au départ du groupe,  je les invite à visiter mon site pour assister à un de mes concerts. C’est l’avantage de ce genre de plans … malgré les petits inconvénients, ça permet de toucher un public assez large.

Ne jamais rater l’occasion de faire sa promo …

J’ai eu une grande frayeur quand un petit vampire a passé sa cape dans les flammes des bougies. Heureusement que les tissus des déguisements modernes sont bourrés de saloperies chimiques pour retarder l’inflammation… seul un petit coin de la cape a fondu. Quand j’étais gamin, l’une ou l’autre balade au flambeau s’est mal terminée en raison de l’embrassement d’un costume. Il s’en sort avec la peur et une bonne engueulade.

On m’apporte un bol de soupe, bienvenu, autant pour les doigts que pour le ventre … le troisième groupe sera encore plus nombreux, ensuite le froid aura raison des parents et des enfants, et petit à petit les groupes sont plus clairsemés et je joue mon dernier set à blanc, sans public. C’est un peu stupide de ma part, je sais, mais bon, deal c’est deal. Dommage que l’idée de prendre un photo de moi en tenue ne m’est venue qu’à ce moment là.

Je remballe et rejoins la salle des fêtes pour une bonne bière, un bol de soupe, mon cachet et je retrouve des conteurs et des magiciens en train de se dégeler. Je sors la guitare pour la réaccorder et essuyer la condensation qui s’est formé lors du passage chaud-froid-chaud. Ça ne sert à rien d’ajouter l’humidité au froid. Je joue un peu (incorrigible).

Retour à la maison où m’attend une bonne lasagne.

Bonne fête d’Halloween à tous … ! 

(2 commentaires)

    • christophe DADSEUX on 28 octobre 2012 at 19 h 41 min
    • Répondre

    salut grand guitariste encore un commentaire d’anthologie pour ta gouverne ce n’est pas moi qui ai changer les heures de train mais les joyeux nafteurs que tu devais prendre en charge ;( quoiqu’il en soit encor merci pour tout…
    Rumelin ton conteur tout terrains … atchouMMM ( y fesait vraiment froid)

    1. me doute, quand je dis changement de programme, je me doute bien que tout ça fut subi 🙂

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.