Alors ce live sur Facebook live ? Debriefing !

Voilà, c’est fait, grâce à Facebook live, j’ai diffusé ma musique en direct. En live depuis ma salle de bain dans les dents du « mon dentier ». Quelques amis m’ont suivi en live, j’ai eu des commentaires et des likes. Je suis content.

Facebook live - from my salle de bain

Facebook live – from my salle de bain

J’aime tester des choses, expérimenter du matériel ou des nouveautés. Et je suis prêt à payer de ma personne pour le faire. Alors cette idée de streamer une répet en live vers Facebook ne pouvait que me plaire. Quand je pense au matos de fou qu’il fallait il y a quelques années. De nos jours, un pied, un téléphone, un bon Wifi et on est parti pour une diffusion en live vers un public.

Mon but premier but était de valider l’expérience d’un point de vue technique, mais l’aspect humain et musical m’importent évidemment.

Debriefing

Mes impressions à chaud:

  • d’un point de vue technique, tout s’est bien passé, à part un petit souci de son au début.
  • je me suis senti un peu seul, peut-être à refaire en duo, face à un public restreint ou couplé à une « interview » avec quelqu’un qui me lit les commentaires
  • c’était tout à la fois intime et impudique
  • tout au long du live, je me suis demandé si il y avait du monde, si le son était bon, si je ne sortais pas du cadre, si il y avait des commentaires, difficile de rester concentrer
  • il m’était impossible de voir qui regarde ou de lire les commentaires pendant le Facebook live
  • j’aurais aimé prendre plus de temps pour papoter, mais parler dans le vide était trop étrange
  • le cadre était 100% authentique, c’est vraiment dans cette salle de bain que je répète le plus souvent, mais peut-être que je pourrais chercher un cadre plus joli et tant pis pour l’authenticité
  • c’est bizarre de répéter tout en donnant un concert, ce n’est finalement ni une répet, ni un vrai concert, je n’ai pas aussi bien travaillé que lors d’une répét et j’ai un peu moins bien joué que lors d’un concert
  • la mise en danger et le stress sont ceux du concert, mais le plaisir en retour est moins grand
  • la durée était bonne, un live plus long aurait été épuisant
  • il y avait peu de monde, ce samedi après-midi n’était pas la meilleure heure, mais je ne voulais pas qu’on confonde cette mise en bouche avec un vrai concert

Conclusion

De manière générale, je n’ai pas ressenti l’intensité et l’ascenseur émotionnel d’un vrai concert. Je ne voudrais pas que ce genre de procédé se substitue au vrai live. Le Facebook live doit rester un moment à part, pour diffuser un soundcheck ou faire un teasing. Aucune envie d’être comme ces groupes qui ne vivaient que sur MySpace à l’époque. Et qui n’existent que sur Soundcloud ou YouTube de nos jours.

Je pense que mon prochain live sera un peu plus court ou qu’il sera thématique. Peut-être que ce sera devant une tasse de café, la guitare sur les genoux pour vous parler d’un projet en cours ou d’un concert à venir.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.