Concert et mal de dents. Show must go on !

Je me traîne une bonne vieille rage de dents depuis une semaine. Après avoir tenté les cabinets dentaires (saturés) et les urgences (complet), j’attends mon rendez-vous de jeudi matin avec une rageuse impatience. On se plaint que le belge se bourre de cachets, mais c’est souvent la seule option qu’on lui offre. Il a même brièvement été question d’annuler le concert au Senõr Duck. Le patron : Tu veux annuler ? Moi : Non ça ira. Au moins en 2017, on peut se défouler sur Facebook, ça soulage aussi.

Heureusement mon samedi s’est pas trop mal passé. En alternant scientifiquement Ibuprofen et Paracétamol pour que les pics et creux de vagues correspondent à mes activités du jour, j’ai 3 bonnes heures, et une bonne heure d’enfer (avec un coût non-négligeable pour mon estomac et mon foie sans doute) . Mais j’ai pu accompagner la famille à la piscine, préparer mon matos et répéter un peu.

Soundcheck

En gros, je m’installe comme la fois passée. La sono, les instruments sur la barrique. Niveau public, ça devrait se passer plus calmement que la fois passée, cette-fois ce n’est pas la fin des examens !

Je ne suis pas trop mécontent du son obtenu après le soundcheck. En utilisant les EQ paramétriques de mon pedalboard j’ai pu éliminer à la fois les fréquences  médiums indésirables et les fréquences qui font du larsen. Du coup j’ai pu monter le volume un poil plus fort que d’habitude. Pour protéger mes oreilles et ne pas être pris par le bruit ambiant de l’estaminet, j’ai sorti les in-ears. C’est la seconde que je m’en sers, au même endroit. 

Senõr Duck - soundcheck

Senõr Duck – soundcheck, un air de déjà-vu ?

J’ai lu quelque part que les acteurs de théâtre disent que pour bien jouer, il fallait avoir un peu faim, un peu soif, un peu envie de faire pipi et un peu envie de faire l’amour. On peut ajouter le mal de dents à la liste. J’ai usé d’exercices de visualisation et d’auto-hypnose pour essayer de canaliser la douleur. Mettre les dents dans une boite, fermer la boite, la poser sur une étagère et fermer le porte à clef. La douleur est là, mais on l’entend frapper à la porte, de loin.

Le concert

Musicalement ça c’est bien passé. J’aime bien jouer les balades aux in-ears. Ils me permettent (comme n’importe quel retour bien dosé, en fait) de bien gérer la dynamique. L’alternance fingerpicking et petites chansons au Ukulélé fonctionne plutôt bien. L’interaction avec le public était ok même si, à cause des bouchons d’oreilles, je suis passé à côté de l’une ou l’autre intervention du public. Surtout que j’avais des amis présents. Conseil judicieux d’un ami s̶o̶n̶d̶i̶er̶  ingénieur du son, penser à couper la reverb sur la voix quand je parle, sinon ç̶a̶ b̶r̶o̶u̶i̶l̶l̶e̶ l̶’̶é̶c̶o̶u̶t̶e̶   ça nuit à l’intelligibilité. 

Dans les petits tracas, je liste qu’au début du second set j’avais mis les in-ear beaucoup trop fort (mais vraiment trop fort) pour jouer un ragtime … c’était un peu douloureux ! A part ça, c’était du velours, même si je dois encore trouver le bon équilibre de son pour le retour. Seesayle, dont je ferai la première partie le 2 décembre à l’An Vert était là pour m’écouter. C’était sympa de débriefer le concert avec une artiste expérimentée qui vient de sortir son nouvel album.

Senõr Duck - l'after avec les potes juste avant le retour sur les dents

Senõr Duck – l’after avec les potes juste avant le retour sur les dents

Senõr Duck

Retour sur les dents

Je n’ai pas de photos du concert, ma roadie n’était pas là.  Elle m’a rejoint après le démontage pour boire un verre. Je n’ai pas résisté à l’appel d’une bonne bière. Pas une super idée, avec les médicaments, j’ai été instantanément bourré. Bah, je me disais que ça m’aiderait à dormir … grave erreur ! La douleur est sortie de sa boite,  a renversé l’étagère, défoncé la porte. Finalement, j’ai passé la nuit en arc de cercle dans mon lit à pousser des petits cris de chiots comme un abruti. Pour être honnête, si avant le concert j’avais eu aussi mal aux dents, j’aurais annulé. Je ne suis pas un surhomme. 

Bon, on va soigner tout ça et revenir en forme pour les autres concerts de décembre : le 1er décembre à la MJ Recollets pour la première partie de la CD release party de Lucky D (Luc Dejardin), ensuite le 2 à l’An Vert avec Seesayle en pleine tournée promo de son nouvel album Stamina, après ce sera le 8 décembre au Marché de Noël et des Artisans de Mr Bricolage de Gretry et le 17 décembre pour mon traditionnel petit set au Village de Noël de Liège.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.