Accorder sa guitare, et encore mieux accorder sa guitare …

Oreille

Oreille

Beaucoup de gens se plaignent de ne pas avoir « l’oreille » pour accorder leur guitare. En général, ils ne savent pas QUOI écouter.

Lorsque vous jouez simultanément deux notes proches mais un peu désaccordées, vous entendez une ondulation dans le son (assez proche de l’effet chorus, pour ceux qui connaissent). Physiquement, cette vague sonore résulte d’une interférence entre les deux notes.

Faites le test avec une guitare accordée. Donnez un quart de tour de mécanique pour détendre une de vos cordes, par exemple la corde de Mi, et jouez la 5ème case de cette corde et la corde de La juste en dessous, en laissant bien sonner, pour entendre et ressentir cette ondulation (une ondulation d’un peu moins d’une seconde environ).

Plus les notes seront proches, plus l’ondulation sera lente. Si les notes sont trop éloignées, l’ondulation ne sera pas perceptible, mais vous entendrez que les notes sont très distinctes. En procédant doucement, vous entendrez l’ondulation se ralentir jusqu’à devenir imperceptible… vous êtes accordés !

Encore plus étonnant: une bonne guitare est construite pour que l’ensemble de ses composants (cordes, manche, table) sonnent correctement pour certaines fréquences et tensions mécaniques bien définies. Avec un peu d’habitude vous pourrez entendre que votre guitare arrive à une sorte de position d’équilibre où la note jouée à vide sur une corde prend un « soupçon d’âme » supplémentaire. (Là, désolé de ne pouvoir mieux décrire, on est dans le domaine de l’infiniment subtil). Dans un environnement calme, vous pourrez même accorder votre guitare sans note de référence, à quelques centièmes près.

Pour la scène, et les environnements bruyants, un accordeur électronique reste un allié rapide et efficace. Même si cette facilité existe, accorder sa guitare à l’oreille reste un bon exercice. Le gros défaut des accordeurs est qu’ils accordent les cordes « une par une », sans tenir compte des relations entre les cordes successives et l’ensemble de l’instrument. Parfois il faut ajuster légèrement certaines cordes pour que l’ensemble soit plus harmonieux, ce que l’accordeur ne permet pas.

La méthode rapide (celle que tout le monde connaît) …

Les notes correspondant aux cordes jouées « à vide » (c.a.d sans appuyer sur la touche de la guitare) sont les suivantes ( de la plus grave –la plus grosse à la plus aiguë – la plus petite)

E – A – D – G – B – e
ou
Mi – La – Ré – Sol – Si – Mi
(il existe d’autres accordages)

Un diapason ou un autre instrument vous donnera un A ou La (440 Hz), ou n’importe quelle autre note de référence. Cette note servira de guide pour accorder la guitare. On peut s’accorder au départ de n’importe quelle note, mais le F ou Fa est à éviter, ainsi que le C ou Do, car ils ne sont pas présents sur les cordes à vides. S’accorder sur une note frettée donne des résultats imprécis.

On tourne la mécanique afin de tendre ou de détendre la 5ème corde jusqu’à l’obtention de la même note (une octave plus bas).

Accorder sa guitare

Accorder sa guitare

Jouer maintenant la 5ème case de cette même corde La pour obtenir la note de Ré. Jouer ensuite la corde de Ré « à vide ». Si l’on n’obtient pas l’unisson il faut tendre (plus aigu) ou détendre (plus grave) la 4ème corde.

Répétez l’opération pour accorder la 3ème corde (Sol). Avec la corde de Sol jouer la 4ème case pour obtenir le Si.Avec la corde Si jouer la 5ème case pour obtenir le Mi. Enfin, vous jouerez la corde de La « à vide » et vous chercherez à avoir la même note en la 5ème case de la corde de Mi.

Pour finir comparez les deux Mi de votre guitare. Jouez quelques accords pour vérifier que tout baigne.

Si vous ne savez pas si vous être trop haut ou trop bas, n’hésitez pas à fretter la corde du dessus quelques cases plus haut ou plus bas pour savoir où vous vous situez, avant de casser une corde. En cas de doute, n’hésitez pas à donner un quart de tour de mécanique vers le bas, pour détendre le la corde avant de recommencer.

Mais …

Pour diverses raison exposées ici, s’accorder à la cinquième case du manche présente des inconvénients: les intervalles ne sont pas parfaitement justes ni mathématiquement, ni harmoniquement. Il en résulte d’octave en octave une différence de 2% par intervalle. C’est peu, mais mis bout-à-bout, sur la longueur du manche, ça finit par compter. De plus, la tension appliquée à une corde, modifie mécaniquement la hauteur de la note jouée (comme un bend par exemple). En utilisant des notes trop proches, on diminue les écarts audibles, ce qui empêche de les corriger efficacement.

Les accordeurs ont d’autres inconvénients (malgré leur indéniable côté pratique): ils ne corrigent pas les variations d’intonation existant entre les cordes et ils ne vous apprennent pas à écouter les subtilités de votre instrument.

Pour faire court, en vous accordant à la cinquième case du manche, ou avec un accordeur, vos unisons (notes identiques de même hauteur) et vos octaves (notes identiques de hauteur différentes) sont justes, mais vos tierces, quintes, septièmes sont légèrement faussées. Or ce sont ces notes et leurs intervalles qui donnent de la substance à votre musique.

Alors, comment faire ?

Il faut comparer des notes éloignées, le plus précisément possible !

s'accorder comme un pro

s’accorder comme un pro

Utilisez une note de référence ou un accordeur électronique et puis accordez en comparant les harmoniques de la 12ème case avec les notes frettées en début de manche. Selon la tablature suivante (en jaune, la basse de La):

Pour produire une harmonique, appuyez légèrement votre doigt à la verticale de la frette de la douzième case de votre manche. Vous devez juste toucher la corde, pas l’appuyer contre le manche, ni même la déplacer. Accordez la corde sur laquelle vous produisez l’harmonique, sinon vous devrez lacher la note frettée et vous perdrez tout repère.

Ensuite, lorsque vous avez accordé toutes vos cordes, vérifiez encore une fois. En effet, les modifications de tension d’une corde provoquent des petites variations de tension des autres cordes.

Accords E5 Et A5/E

Accords E5 Et A5/E

Enfin, vient le test ultime pour vérifier la justesse de votre guitare. Il faut jouer des accords contenant des intervalles connus pour être révélateurs de justesse: des unissons, des quintes, des quartes et des octaves. Voici deux exemples qui vont chanter si tout est juste.

Bien sûr, pour gratter qqs morceaux de sauvage en accords de puissance près du barbecue, on ne verra pas la différence, mais vos arpèges en seront transformés.

Alors, en pratique: on prend une note de référence et on s’accorde en utilisant la méthode de la cinquième case ( ou un accordeur électronique).

Ensuite, on vérifie les cordes « entre elles » avec la méthode des harmoniques. Pour finir, quelques accords bien choisis permettent de vérifier que tout baigne.

2 pings

  1. […] à accorder sa guitare et le nom de chaque corde (et TOUJOURS jouer accorder pour éduquer son […]

  2. […] savoir s’accorder  […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.