fbpx

Ce vinyl est un témoin de l’histoire du Fingerpicking.

Pour mon anniversaire, mes amis m’ont offert un vinyl encadré. Et quel vinyl, une édition originale du 33T “Famous Ragtime Guitar Solos” paru dans les années 1970 sur le label Kicking Mule Records et produit par Stefan Grossman: Kicking Mule Records – Where the guitar is King !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce sont des albums qui ont joué un rôle déterminant dans l’histoire de la guitare fingerpicking.

Sous le titre, “Famous Ragtime Guitar Solos”, rien que la mention “arranged for The guitar” nous rappelle l’histoire de la guitare comme instrument de musicien ambulant soliste, chantant et jouant, parfois des instrumentaux, et s’appropriant la musique populaire d’alors qui se jouait souvent au piano. De ce répertoire ragtime, gospel et blues, et de la nécessité de jouer d’un instrument bon marché et transportable est née la technique du fingerpicking telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Si le nom du guitariste présent sur l’album est un peu moins connu (Ton van Bergeyk est un des héros de l’ombre de la guitare ragtime), c’est un autre nom qui retient toute mon attention. Stefan Grossman, un guitariste américain passionné, collectionneur et pédagogue.

Dans les années 60-70, une véritable mission de sauvetage du patrimoine musical du début du siècle s’est engagée. Rencontrer les musiciens survivants, collecter la musique, la transcrire, l’enregistrer et si possible la transmettre aux nouvelles générations de guitaristes qui font partie du boom de la guitare folk qui est en train de se produire.

Grossman fondera même le label Kicking Mule Records où parut ce 33T, estimant qu’il ne trouvait pas de label donnant assez de place à la guitare acoustique.

C’est en voyant Stefan Grossman lors d’un passage télé, que Jacques Stotzem découvrira la guitare et la formidable envie d’en faire son métier et sa vie. Il écoutera des vinyls en boucle jusqu’à devoir racheter ceux qui étaient trop usés. Il devra découvrir à l’oreille, en décortiquant les déplacements des doigts.  Il constatera que bien souvent, il n’y a qu’une seule façon de bien faire sonner ces morceaux.

C’est aussi à travers ce travail d’héritage et la rencontre avec certains de ces guitaristes d’exception qui ont connu un bref retour à la popularité avant de disparaître, que beaucoup de groupes de rock, par le bais de l’apprentissage de la guitare, ont plongé leurs racines dans le ragtime-blues et le blues: de Jimy Hendrix à Led Zeppelin, Eric Clapton, Rory Gallagher, les Stones.

Fait rare pour l’époque, grâce à l’instinct de pédagogue de Stefan Grossman et sa volonté de transmettre ce patrimoine essentiel, le vinyl s’accompagne d’un livret de tablatures reprenant les morceaux enregistrés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ces tablatures semblent bien difficiles à déchiffrer. Ce sont les espaces entre les portées qui représentent les cordes – de nos jours, on met 6 portées correspondant aux cordes sur lesquelles on pose les chiffres des notes frettées.

Des petits traits vers le haut ou le bas représentent les différentes voix qu’on joue en parallèle, les basses et la mélodie. La notion rythmique est absente, Grossman jugeant la notation impropre à la transcription de la syncope typique de ce répertoire et préférant renvoyer les guitaristes à l’enregistrement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce serait amusant de soumettre une de ces tablatures à me élèves !!

En France, Marcel Dadi jouera le même rôle et transmettra la musique fingerpicking avec ses disques accompagnés de livrets de tablature.

L’histoire se répète, lorsque Peter Finger, un guitariste allemand décide de fonder le label “Acoustic Music Records” pour … donner plus de place à la guitare acoustique sur un label. Il produira les disques d’un certain … Jacques Stotzem sur ce label, accompagnant la naissance de la renommée internationale de ce compositeur et soliste hors-pair.

Quelques années plus tard, ce même label allemand, souhaitant passer le relais plus loin dans le temps se portera acquereur du catalogue du label Kicking Mule pour le rééditer … en CD avec les tablatures en pdf.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce vinyl est le témoin d’une formidable boucle dans le temps … et rien n’est plus beau que quand les racines ont des ailes. 

Le voilà au mur de mon bureau … pour quelques années … 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

PS: non, je n’ai pas de platine pour le lire … et vu que j’ai une version CD et que je fais confiance au talent des gens d’Acoustic Music pour ne pas avoir ruiné le son lors du passage en numérique, je me contente de l’admirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.