fbpx

WD My Passport Wireless Pro – L’ultime workflow pour les fichiers numériques ?

Initialement, je comptais vous parler guitare et musique. Mais la grippe en a décidé autrement. Pour me remettre et mettre le nez dehors, je me suis dit que j’allais aller faire un peu de photo et peut-être faire un petit vlog en extérieur. Mais il pleut. Ce sera donc un article. Je vais vous parler d’un de mes gadgets, le WD My Passport Wireless Pro.

Ça fait un moment que je cherchais une solution pour vider mes cartes mémoires sans devoir prendre mon ordinateur partout avec moi. Une sorte de disque dur avec un lecteur de cartes mémoires. Le WD My Passport Wireless Pro c’est exactement “ça”, et plus encore.

WD My Passport Wireless Pro 2 Tb
WD My Passport Wireless Pro 2 Tb

Le WD My Passport Wireless Pro

WD est une branche de Western Digital, fabricant de disques durs. Pas étonnant de les trouver sur ce genre de produits. Physiquement, le My Passport Wireless Pro est un carré d’environ 12,6 cm de côté pour 2,5 cm de hauteur. Il pèse 450 grammes, ce qui n’est pas léger dans l’absolu. Mais cette densité inspire confiance sans être gênante. Il existe en 1,2,3 et 4 Tb. Il existe également un modèle avec disque SSD, plus onéreux et moins sensible aux chocs et aux chutes. Mais mes sorties parapente et VTT extrème se faisant plus rares (!), je me suis contenté du modèle avec un disque mécanique.

Le disque est entièrement en plastique de qualité. Je sais que ce genre de matériel fait parfois des mauvaises rencontres dans le fond des sacs. Je lui ai donc offert une housse de protection semi-rigide qui permet de ranger quelques cartes SD et le câble de chargement. En dehors de ce câble, il n’a besoin de rien d’autre. Il est auto-alimenté (pendant 8 heures environ) et communique par Wifi.

Les boutons et les connexions

Sur le boitier on trouve un bouton marche/arrêt, un port USB 3.0, un port USB 2.0, un lecteur de carte SD et un bouton permettant d’afficher l’état de la batterie. Des petites lumières bleues renseignent sur l’état de l’appareil (marche/arrêt, charge de la batterie, progression du transfert, Wifi).

WD My Passport Wireless Pro 2 Tb
WD My Passport Wireless Pro 2 Tb

La configuration initiale se fait en se connectant à l’appareil via le Wifi et une application pour définir les paramètres de base. La configuration n’est pas compliquée, mais il faudra sans doute y passer un peu de temps. J’ai lu quelques mauvaises critiques de personne ayant galéré avec le My Passport. La plupart ont commencé par le connecter à leur PC via le câble USB, ce qui donne accès aux fichiers du disque mais pas à l’interface d’administration.

Les fonctions de backup

Ce disque dur se distingue des autres par la présence d’un port USB et d’un lecteur de cartes SD permettant de sauvegarder automatiquement vos fichiers.

WD My Passport Wireless Pro 2 Tb
WD My Passport Wireless Pro 2 Tb

Avec un câble USB ou un lecteur de carte, vous pourrez sauvegarder d’autres formats de cartes que les SD. C’est d’une simplicité enfantine. Vous prenez votre carte mémoire, vous la glissez dans le lecteur et vous attendez que les 4 leds bleues soient allumées. C’est prêt. Les fichiers sont classés par date d’importation dans des dossiers séparés et l’appareil évite de copier les fichiers déjà importés. Vous pouvez le configurer pour copier votre carte ou pour la vider en effaçant les fichiers d’origine.

Si vous utilisez plusieurs caméras, vous pourrez centraliser tous vos fichiers en un seul endroit en vous épargnant la fastidieuse gestion des cartes mémoires multiples.

Une fois de retour à la maison, vous connectez le My Passport à votre ordinateur et toutes vos images et vidéo sont là, prêtes à être traitées.

Les autres fonctions

WD My Passport Wireless Pro 2 Tb
WD My Passport Wireless Pro 2 Tb

Le backup et le vidage de carte, c’est la fonction pour laquelle j’ai acheté ce disque. Mais il est capable de bien plus encore. Il est équipé d’un routeur Wifi à la norme 802.11 n. Ca lui permet d’être serveur de fichiers bidirectionnel et passerelle Wifi. Cela ouvre, entre autres, les possibilités suivantes :

  • visualisation de photos et de vidéos sur votre tablette et votre téléphone (y compris en raw si votre boitier est compatible)
  • modification et retouche de vos photos et vidéos sur votre tablette et votre téléphone
  • transfert de fichiers vers le disque pendant la prise de vue (si votre boitier le permet)
  • partage de vos photos et vidéos vers les plateformes Internet les plus courantes
  • streaming de films vers votre tablette (j’ai regardé un film sur mon iPad, ça fonctionne très bien)
  • connecter vos appareils à Internet via une passerelle vers le Wifi disponible.

La puissante batterie intégrée permet également de recharger votre tablette ou votre téléphone par USB, ce qui dans le cadre d’un travail d’édition mobile fait sens.

Il est possible de configurer des serveurs multimedias comme Plex sur l’appareil, mais je n’ai pas exploré encore cette possibilité.

L’application My Cloud

L’application pour accéder aux fichiers est un peu touffue, sans doute en raison du nombre de fonctions proposées par le disque. La configuration n’est pas compliquée en soi, mais nécessite de comprendre ce qu’est un NAS, un Wifi, un cloud, une structure de fichiers.

WD - application My Cloud
WD – application My Cloud

L’accès aux photos ou aux vidéos dépendra de votre smartphone et de vos applications, mais on finit toujours par trouver comment transférer, ouvrir, visualiser les images. J’ai pu prévisualiser les fichiers raw de mon appareil, tout comme les .jpg. Pour certains formats de fichier c’est moins évident.

WD - application My Cloud
WD – application My Cloud

L’application n’est pas exempte de défauts. Elle est parfois un peu lente (quand on oublie le volume des données en transit), mais je l’ai trouvée stable.

Le WD My Passport Wireless Pro – conclusion

Ce truc est une tuerie, il vient combler fort à propos des tas de petits soucis de logistique et de workflow. Après une période de découverte et de prise en main, les choses deviennent plus facile. Par exemple, pour cet article, j’ai pris quelques photos – mon boitier Panasonic Lumix FZ 300 était connecté en Wifi au disque. Les photos étaient automatiquement transférées vers l’espace de stockage au moment de la prise de vue. Je n’ai eu ensuite qu’à naviguer vers le disque avec mon ordinateur pour les importer. Sans devoir sortir la carte de l’appareil ou connecter quoi que ce soit. Fastoche.

Je lui donne un 9/10 sur l’échelle de piments. Pas loin du 10/10.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.