fbpx

Vlogueur ? Voici un autre rig (un vrai)

La parenthèse …gger ou gueur

Nos amis anglophones écrivent “blog, blogger, vlog, vlogger”. Du coup, en français on croise un peu de tout : vlogueur, vlogger, vloggeur, vloggueur. Depuis mes débuts de “blogueur”, j’ai choisi mon camp et opté pour la graphie blogueur. Elle me semble naturelle, facile à féminiser, sans ambiguïté pour la prononciation et construite autour d’un modèle connu (blague, blagueur, blagueuse). Elle n’introduit pas de nouveauté inutile. En suivant ce parti pris sans doute parfaitement arbitraire, ce sera donc vlog et vlogueur pour moi. Merci pour votre attention.

Pour le vlogueur, Shoulderpod, un désign brut et classe

La semaine passée je vous ai parlé d’un petit rig à base d’éléments Manfrotto que je voyais plutôt comme un petit studio pour vloguer depuis un endroit fixe en “face caméra”. Voici maintenant la configuration pour le vlogueur mobile avec son smartphone. J’avoue, j’ai eu un coup de coeur pour le design et les matériaux très classe utilisés par Shoulderpod. C’est une entreprise basée à Barcelone qui offre des solutions pour la photo et la vidéo à base de smartphones. Leur système modulaire m’a séduit d’autant plus qu’ils s’engagent à fournir les accessoires, mais aussi les pièces détachées en cas de casse. Du coup ce n’est pas donné, mais c’est à voir comme un investissement.

The Grip – G1

G1 Grip – pour caler le smartphone (image source : Shoulderpod)

Le système est construit autour d’une pince universelle pour smartphone. La pince plutôt large s’accommode très bien de mon smartphone, même avec l’épaisseur supplémentaire du battery pack (à tester si vous avez une énorme coque). La mise en place est un peu plus longue qu’avec une pince à ressort, puisqu’il faut dévisser et revisser la pince autour du smartphone (sans forcer).

Évidemment, il faut veiller à ne pas coincer les boutons du téléphone sous la pince. Avec les iPhones, cela donne un décentrage qui m’inquiétait un peu, mais grâce aux larges mâchoires et au caoutchouc antidérapant, le smartphone ne bougera pas. La pince peut tenir des objets de 48 mm à 93 mm. La pince G1 peut servir de petit support de voyage pour placer le smartphone en portrait ou en paysage. Mais dans cette configuration, on ne pourra pas vraiment l’incliner. Mieux vaut alors l’utiliser avec un petit trépied de table.


G1 Grip – pour caler le smartphone (image source : Shoulderpod)

La pince est dotée d’un pas de vis standard qui vous permettra de la fixer sur un trépied. Le même pas de vis sert à assembler son rig modulaire.

Des poignées, des rails, des supports à accessoires et des disques intercalaires

Où le système devient carrément génial c’est qu’on peut monter et démonter le tout pour choisir sa configuration pour n’emporter que le strict nécessaire. Voilà qui est utile pour un vlogueur qui souhaite voyager léger. Le système le plus simple se compose de la pince G1, d’une poignée H1, d’une dragonne W1. Il permet de tenir son smartphone de manière stable et sure (… et horizontale pour des vidéos de qualité !).

La qualité des matériaux et la finition se démarquent à l’oeil et à la prise en main.

S2 – The Handle Grip – pour le vlogueur en déplacement


S2 – (image source : Shoulderpod)


La configuration de base !

R2 – The Pocket Rig – pour le vidéaste


R2 – (image source : Shoulderpod)

Grâce à un rail, et un sabot de fixation de type pince pour flash (cold shoe) vous pouvez ajouter un microphone ou un éclairage d’appoint à votre poignée. Les disques intercalaires ont des vis qui traversent les rails et permettent de relier les éléments entre eux. La friction est bien réglée et on sent rapidement quand les pièces sont ajustées.

X1 – The Pro Rig – pour le réalisateur ou le journaliste


X1 – (image source : Shoulderpod)

Un micro, une lampe, deux poignées pour une prise en main ultra-stable, c’est le bateau amiral de la marque. Une solution pour la création de vidéos et le journalisme mobile.

Suite au placement malencontreux de la prise lightning de mon iPhone, je sechais un peu pour trouver comment assembler un rig qui me permette d’utiliser à la fois le microphone Rode VideoMic Me-L dans le port lightning et un éclairage d’appoint. J’ai écrit au support (très réactif) et ils ont pu me suggérer un assemblage qui fonctionne.

Verdict

La modularité, le design intelligent, les matériaux de qualité, le support réactif, tout me plaît ! Je l’aime d’amour et je lui donne un bon 9/10 !

Et promis, dés la semaine prochaine, on reparle guitare et musique !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.