Musique acoustique : le stage de la Toussaint à Virton

Il y a deux ans, je reprenais le chemin du stage de Virton de Musique acoustique en mode nostalgie, 31 ans après mon premier stage. Cette année la nostalgie n’est pas de mise, Mon objectif pour ce weekend : “remettre ma ceinture blanche” et quitter ma zone de confort. Je veux aussi sortir de mes ornières et écarter mes oeillères musicales, la musique acoustique est un sujet plus vaste que le fingerpicking. L’objectif est aussi humain et festif, j’ai soif de rencontres humaines musicales et de soirées en musique (ce qui n’est pas facile quand on est un soliste timide). Bilan : carton plein sur tous les tableaux – j’ai la tête pleine de musique, avec un petit fond d’Orval.

Le stage de Musique acoustique

J’ai hésité à m’inscrire à un stage d’ukulélé pour découvrir le côté plus traditionnel de l’instrument. Je reste un imposteur sur cet instrument dont je joue comme si c’était une guitare. Le cajon me tente aussi pour améliorer ma pulsation rythmique. Mais mes premières amours tournent  autour de la guitare et je leur reste fidèle, une fois encore. Direction le stage fingerstyle de Stéphane Wertz.

Évidemment, arrivé sur place le vendredi, les premiers instant sont toujours intimidants pour moi. Je suis toujours un peu terrifié d’arriver dans des endroits peuplés. Je ne sais pas quoi faire de ma bête carcasse encombrée de mon sac de couchage, de mon sac et de ma guitare. J’ai aussi pris mon ukulélé en prévision des soirées jam. Je suis un grand timide, mais la musique me soigne.

J’ai hésité à changer mes cordes avant de venir, mais mes nouvelles cordes Martin sonnent encore plutôt correctement, et je vais faire une petite économie et les “finir”. Je sais qu’une soirée de Jam tue un jeu de cordes encore mieux qu’un concert …  au pire on changera sur place.

Je m’installe dans la petite chambre en essayant de ne pas m’étaler de trop, même si Lorcan, mon colocataire, n’arrive que demain. Et une fois installé, un bon Orval (et pas “une”) pour démarrer le moteur un peu froid. Je ne sais pas si le fait d’être sur place change quoi que ce soit, mais elle me goute bien.

Avant d’aller se coucher on fait un peu de musique et on fait connaissance avec les autres stagiaires en buvant quelques bières, on est là pour ça  (… pour faire connaissance).  Je pense m’être couché un peu avant 2 heures du mat. 

Le cours

Le matin, après une douche froide et un bon petit-déjeuner pour dissiper la fatigue, premier cours et présentation du programme du weekend :

  • en fil rouge, un système de notation original inventé par Ted Greene,
  • le thème de la série Netflix “Sherlock”  
  • And I Love her des Beatles (Paul McCartney)
  • Lean on Me de Bill Withers
  • Todo o Sentimento de Chico Buarque

La notation à la Ted Greene laisse une grande liberté à l’interprète en ne mentionnant que les accords et les notes mélodiques. Un système qui viendra bien à point pour m’aider à garder une trace des chansons qu’il m’arrive d’accompagner. Souvent c’est un accompagnement “enrichi” de quelques traits mélodiques pour lesquels une tablature complète serait un travail trop fastidieux.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Le programme est intense mais varié et peut être abordé par tous les niveaux à l’instrument. Selon leur niveau, certains se focalisent sur la mélodie, l’accompagnement ou l’interprétation. L’essentiel du travail consiste à déchiffrer et à comprendre les morceaux en collectant le plus d’informations possible. Le vrai boulot commence à la maison. Fait rare dans un stage, je connais et/ou j’apprécie tous les morceaux. Tant mieux.

Le manger, le boire 

On bosse dur ici et il faut bien nourrir l’animal. Mon repas ne fera sans doute pas la Une d’Instagram d’un point de vue visuel, mais tout est bon – chez Musique acoustique, c’est une habitude, on dort peu, mais on mange bien. C’est mieux que l’inverse.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Comme toujours en masterclass, le cours est collectif mais les ajustements sont faits individuellement. De bons moments sont consacrés aux questions sur les morceaux, la guitare, ou la musique en général.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

En musique acoustique, la notation est un guide. Tout est question de contexte et d’intention musicale, on ne joue pas une ballade latino comme une chanson pop ou un air folk.

Et puis on fait une pause bien méritée … avant le concert du soir.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Le concert

Le samedi soir est traditionnelement consacré au concert des stagiaires. Les volontaires montent sur scène et présentent un (ou plusieurs) morceau(x). Cette année le concert est diffusé sur Radio sud, une radio locale. Pour rester dans une longueur acceptable, le concert sera limité à un morceau par groupe. La formule est assez libre. Les duos, trios ou quatuors d’opportunité sont les bienvenus. Certains profs emmènent toute leur classe sur scène, c’est le cas des harmonicistes et des mandolinistes.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Perso, je ferai une prestation oubliable en oubliant la fin de mon morceau “Have a Beer”. C’est le comble d’oublier son propre morceau. Mais la fatigue, la quasi-absence de préparation et la longue journée (et la bière ?) ont eu raison de ma mémoire. A peine sorti de scène, la suite me revient et je ferai un second passage en début de seconde partie … pour ne pas rester sur un goût d’inachevé, le morceau sera rebaptisé “Have Another Beer” pour l’occasion. Heureusement le public sur place est complice et compréhensif. Mais le signal est noté : je dois répéter plus souvent et me (re)poser un peu avant de jouer.

La jam du samedi soir

En début de soirée, je traîne d’abord du côté du Bluegrass et du Folk avec les mandolinistes et les sympathiques violonistes, mais je ne peux que me contenter de tapoter le dos de mon ukulele en rythme. Je n’ai aucune compétence dans ce registre musical.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018 (je crois que c’est une photo du vendredi)

Dans le réfectoire, les guitaristes sont dans un registre pop, chansons francophone et anglophone qui me sied bien mieux. Je finirai ma soirée là-bas, passant de la guitare au ukulélé et poussant la chansonnette quand je connais la chanson. Évidemment, chaque morceau dure un minimum syndical de 12 minutes. On se fait plaisir. Une résolution insistante sur l’accord de tonalité, ou un triplement de la finale ne suffit pas toujours à terminer le morceau. Après la dixième rotation du thème, il faut parfois brutalement “pousser le morceau dans le talus” ou lui mettre un coup sec derrière la nuque.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

On lutte activement contre la déshydration à coup d’Orvaux … heureusement le changement d’heure allonge notre nuit d’une heure bienvenue. Mais je ne sais pas si je suis allé dormir vers trois heures de l’ancienne heure ou de la nouvelle.

Le lendemain (… de la veille)

Je me réveille dans une forme tout à fait correcte pour un lendemain. Je me rends tôt à la douche et j’ai même le luxe d’avoir de l’eau chaude. Le cours sera consacré à réviser les morceaux de la veille et à aborder une jolie ballade latine pleine d’atmosphère … habituellement le latin jazz n’est pas ma tasse de thé, mais elle me plaît. 

A midi, nous sommes accueillis par un repas parfait pour retaper nos organismes fatigués.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

Comme je m’y attendais, mes cordes aussi accusent le coup et mon mi grave est un peu moins frais. Mais il fera encore l’affaire pour la journée. Pendant un weekend de stage, on joue guitare, on pense guitare. Du matin au soir, on ne quitte presque pas son instrument … 

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

On arrive déjà à la fin, la dernière heure de cours est consacrée à une dernière révision. Puis une séance de questions-réponses, avant de quitter l’univers de la musique acoustique pour reprendre le cours de ma vie.

Je suis vraiment content de cette édition qui me donne du grain à moudre pour un bon moment. J’irais bien refaire “le” grand stage d’une semaine, si la vie m’y autorise.

Retour à la vie normale, après un détour

Il est temps de rentrer, après un petit détour par le joli village de Saint-Pierre où est enterrée ma grand-mère. L’exode urbain a frappé ici aussi et les alignements de fermettes modernes font un peu mal au souvenir que j’avais de cet endroit. L’église est toujours aussi mignonne (du fond de l’enfance, j’entends résonner le chant inimitable de la chorale), et le cimetière n’a pas changé, il y fait toujours aussi venteux et froid.

Musique acoustique - stage de la Toussaint 2018

Musique acoustique – stage de la Toussaint 2018

(1 commentaire)

    • Jean-Marie Giltaire on 30 octobre 2018 at 10 h 08 min
    • Répondre

    Bravo, David, c’était un plaisir de t’avoir à nouveau parmi nous … et de te lire !
    Jean-Marie

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.