fbpx

Le calme avant … le calme de la cave

Si vous suivez un peu l’actualité de ma page, vous aurez remarqué le calme relatif qui y régnait depuis quelques temps. Comme annoncé  en fin d’année, j’ai déménagé. Hormis l’intermède de la masterclass “Fingerpicking”, je me suis un peu éloigné de la musique. Il a fallu transporter maison 1 dans maison 2, nettoyer, vendre maison 1 et faire quelques travaux et aménager “ma” cave. C’est le changement que j’attendais depuis longtemps : avoir une pièce où je puisse me retirer pour faire de la musique. Avoir une place pour travailler, répéter sans interruptions et distractions. Pour l’instant, pas d’ordinateur, pas d’écrans dans cette pièce, à part mon téléphone ou une tablette si nécessaire.

Le Mordor … cave canem !

Évidemment, dans un premier temps, on a tout jeté en tas dans cette cave. Le premier espace libre en entrant dans le sous-sol a vite (et logiquement) servi de débarras pour les cartons de meubles.

L'enfer est dans la cave

Quand le gros des meubles a été mis en place, j’ai pris le temps de créer un accès pour au moins pouvoir trier et entreposer le matériel le plus fragile qui était enterré sous le désordre. Je pense qu’il me faut aussi envisager de jeter, donner ou revendre une partie de mon matos pour rendre la cave plus agréable à vivre.

Le chien a adopté la position couchée sur le tapis pour me surveiller d’un oeil endormi quand je répète. C’est une compagnie bienvenue. Au fond, il y a une sorte de vieux coffre fort avorté de la célèbre marque “Eigenbau” (les germanophones comprendront). Que les Arsène Lupin refrènent leurs ardeurs, il n’est pas fonctionnel et je n’ai rien à y mettre. Je doute même qu’il soit assez résistant au feu pour abriter des papiers importants. On dirait plus un vide-ordure avec une serrure (je pense que c’est ce qui a servi de base à sa fabrication) qu’un coffre.

Ouverture d'une voie d'accès à ma cave

David est dans la place

J’ai pu faire quelques tests pour jauger de l’acoustique. Ça reste une cave, mais c’est bien moins pourri que je ne pensais de prime abord. Avec les meubles remplis et des tapis au sol il ne reste qu’un léger écho flottant qui devrait être facile à corriger avec un peu de mousse. Une bonne mousse reste la solution à beaucoup de soucis.

l'acoustique

J’ai mis en place une grande dalle connectée pour l’éclairage qui me permet de choisir un éclairage intense ou une ambiance plus tamisée selon mon activité.

Dans les prochaines semaines, je vais reprendre possession de ma musique, délaissée pendant les travaux. Après avoir porté, cloué, frotté et vissé, j’ai les mains comme des briques. Il va me falloir un peu de temps pour retrouver mes sensations et mon toucher. Et j’ai encore un bureau à finir et des caisses à déballer.

Les meubles vont sans doute encore bouger. Je vais travailler un peu la ventilation de la cave qui oscille entre 55 et 60% d’humidité. C’est la limité supérieure et ça ne me plaît guère. Quand le linge ne pendra plus dans le hall de cave juste à côté, ça devrait un peu s’améliorer.

Il reste à jouer, jouer, jouer … je vais peut-être songer à y stocker des denrées non-périssables, vu la crise pandémique qui nous tombe dessus. Autant crever en musique.

Work, Repeat ...

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.