fbpx

Guitare sèche, ça ne veut rien dire !

Si vous voulez m’agacer, dites “guitare sèche”. Cette dénomination ne veut strictement rien dire. Certains pensent que la dénomination viendrait du son “plus sec” de l’instrument. Vraiment ? Pour d’autres, ce serait le fait d’utiliser le signal sans effets, “dry” en anglais, qui aurait donné naissance à l’expression. Peu importe, puisqu’au final ce terme ne permet même pas de distinguer entre eux les différents types de guitare. Au mieux, une guitare sèche est une guitare souffrant du climat et nécessitant un humidificateur.

Une "guitare sèche", sérieusement ?

Une “guitare sèche”, sérieusement ?

Pour faire court, ce sont des guitares acoustiques (éventuellement électro-acoustiques), par opposition aux guitares électriques. Il en existe plusieurs sortes avec des formes variées et avec des dénominations précises. Evidemment, l’inventivité des luthiers est infinie et on trouve des modèles plus rares qui naviguent en eaux troubles entre les cases du classement. On va prendre quelques raccourcis, les puristes me le pardonneront. Mais il n’existe rien qui soit une “guitare sèche”.

LA GUITARE CLASSIQUE, n’est pas une guitare sèche
la section lutherie de l'IFAPME

Une guitare classique, à la section lutherie de l’IFAPME

Une guitare dotée de cordes en nylon ou en matériau synthétiques, les trois cordes basses sont entourées d’un fin filage en métal. La construction de la guitare est généralement plus légère, ce qui rend l’usage de cordes métal à fort tirant déconseillé. Le risque de bomber la table, de tordre le manche ou d’arracher le chevalet est assez important. La tête est souvent ajourée, et la guitare est habituellement dépourvue d’un pickguard, à l’exception des guitares flamenco qui en sont une variante qui se joue “muy macho” ce qui justifie de protéger le bois.

LA GUITARE FOLK, n’est pas une guitare sèche

Martin OM21 custom

La guitare traditionnelle du folk américain, d’où le nom. Elle arbore fièrement six ou douze cordes en métal. Avec une construction plus solide et un son plus puissant. On trouve souvent un cordier à chevilles, un pickguard et le manche est renforcé par une barre de tension, le truss-rod qui permet à la guitare de résister à la tension élevée des cordes. Elle peut être électro-acoustique (comme la mienne) et présenter un pan coupé (comme la mienne) ou pas.

LA GUITARE MANOUCHE, n’est pas une guitare sèche

Plus imposante que la guitare Folk, la guitare manouche possède des cordes à fort tirant, souvent fixées via un cordier métallique flottant. Le plus souvent, la rosace est ovale. On distingue les modèles “petite bouche” des “grande bouche”. Illustration :

 

LA GUITARE À RÉSONATEUR, n’est pas une guitare sèche

Gretsch-Alligator

Initialement pensé pour amplifier le son de l’instrument, le son particulier du résonateur est devenu la signature de certains courants du blues et de la country. Elle peut être partiellement ou entièrement en métal.

LA GUITARE HAWAÏENNE, n’est pas une guitare sèche

Signe distinctif, elle se joue posée à plat sur les genoux.

LA GUITARE ÉLECTRO-ACOUSTIQUE, n’est pas une guitare sèche

Les guitares électro-acoustiques sont souvent des guitares de l’une des catégories ci-dessus auxquelles on ajoute un micro interne. Si j’en fais une catégorie à part c’est que d’autres modèles sont spécifiquement destinés à la scène et ont subi des transformations importantes dans ce but. Elles peuvent se jouer non amplifiées ce qui empêche de les ranger dans la catégorie des guitares électriques. Table plus fine, rosace fermée ou déportée, manche plus proche d’une électrique et électronique embarquée. Les modèles de divers fabricants peuplent la zone de transition trouble entre acoustique et électrique. On ne présente plus les guitares Ovation pour prendre un exemple.

LA GUITARE JAZZ ou ARCHTOP, n’est pas une guitare sèche non plus

La guitare jazz ou archtop possède comme caractéristique d’avoir une table de résonance bombée, parfois décorées avec des ouïes comme un violon. Le cordier et le pickguard sont suspendus au-dessus de la table de résonance. Elle possède souvent des micros magnétiques et se joue la plupart du temps amplifiée ce qui la situe sur la limite entre deux mondes.

Pour résumer et illustrer: de gauche à droite : une guitare hawaienne, une guitare électrique hollow-body, une archtop, une guitare électrique, une guitare folk, une électrique encore et une guitare classique pour finir. 

Un aperçu de divers types de guitare (IFAPME de Limal, section lutherie)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.