fbpx

Accords barrés, les doigtés alternatifs

Les accords barrés sont un gros cap à passer lors de l’apprentissage de la guitare. Ils sont une source de frustration et de découragement. Parfois ils sont la cause de l’abandon de l’instrument. J’avais déjà évoqué les bases du problème des barrés dans le billet “C’est mal barré !”. Je ne suis pas un adepte de la triche pour contourner l’obstacle, mais parfois ça fait du bien de reposer sa main dans un morceau avec beaucoup de barrés.

Je vais vous parler de techniques pour éviter le barré, mais aussi de doigtés alternatifs pour faire un barré traditionnel.

Les techniques pour se soulager la main et éviter les barrés

On peut varier les positions et les doigtés au cours d’un morceau pour ne pas trop souffrir et profiter de certains moment pour zapper les barrés. Les solutions à portée de main sont :

  • trouver un renversement d’accord pour faire un barré plus facile ou plus haut sur le manche, ou tout simplement pour soulager ses muscles en faisant un effort différent. De toute façon il est utile de connaitre toutes les variantes des barrés d’un accord sur le manche. C’est une bonne occasion pour se pencher sur un peu de théorie musicale (ou sur des outils comme le système CAGED).
D'autres barrés …
D’autres barrés …
  • jouer la basse (ou les basses) au pouce
  • laissser “tomber” la (ou les) corde(s) grave(s) pour ne barrer que le strict minimum nécessaire (Note : si la basse alternative diffère de la fondamentale de l’accord, elle sera souvent notée avec un “slash” par exemple F/C … soit un accord de Fa sur basse de Do. Attentions, cette notation est parfois confondue avec un changement rapide d’accord en cours de mesure)
  • laisser tomber la corde grave – et – la corde la plus aigue, pour se concentrer sur le coeur de l’accord
  • jouer des “accords” de puissance, qui ne contiennent que deux notes, la fondamentale et la quinte. Leur nom vient de leur sonorité puissante et carrée, mais un peu pauvre harmoniquement parfois.
Variations autour des accord de F sans barrés
Variations autour des accord de F sans barrés
Variations autour des accords de B sans barrés
Variations autour des accords de B sans barrés

La paresse c’est sympa, mais le son et la musique priment dans tous les cas. Il faudra absolument veiller à étouffer les cordes non frettées pour éviter d’ajouter des vibrations parasites qui risquent de donner un son sale ou mal maîtrisé à l’accord, surtout si on joue amplifié.

Certaines de ces techniques conviennent bien à l’accompagnement ou comme alternative dans un couplet ou un refrain. La couleur sonore de de ces accords est parfois très différente, il faut donc les utiliser à bon escient dans un morceau.

Les barrés traditionnels revisités

La difficulté pour faire des barrés ne provient pas toujours de la force et de la précision musculaire de l’index. Certains guitaristes éprouvent des difficultés à empiler tous leurs doigts dans des petits espaces. Là aussi des solutions existent. Elles ont l’avantage de moins soustraire de notes aux accords et donc de moins altérer la sonorité.

Pour les positions de type F, Bm ou assimilé

petit barré de deux cordes, inversion annulaire et petit doigt
petit barré de deux cordes, inversion annulaire et petit doigt
  • on peut simplement inverser l’empilement de l’annulaire et du petit doigt
  • on peut remplacer l’empilement de l’annulaire et du petit doigt par un barré de deux cordes,
mini-barré
mini-barré
  • ou en placant un seul doigt entre les deux cordes pour les fretter d’un seul doigt. Il faudra veiller soit à bien faire sonner la tierce de l’accord, soit veiller à bien l’étouffer
un doigt pour fretter deux cordes

Pour les positions de “type B”

Double barrés, doigté alternatif, double barré avec cordes étouffées
Double barrés, doigté alternatif, double barré avec cordes étouffées
  • on pourra barrer les 3 cordes de Re, Sol et Si avec un seul doigt, éventuellement en étouffant la corde la plus aigue si on peut se passer de cette note
Deux barrés pour le prix d'un
Deux barrés pour le prix d’un
  • on pourra utiliser un doigté alternatif en jouant dans l’ordre l’annulaire, majeur puis petit doigt. Ce doigté n’est pas si alternatif que ça, je connais des guitaristes, dont Jacques Stotzem je pense, qui jouent le La majeur comme ça.

Augmentez votre vocabulaire

Parfois un doigté sera plus favorable dans le contexte qui précède ou qui suit immédiatement. Il permettra de mieux lier une note ou de garder le son d’une corde plus longtemps.

Comme en toutes choses, il faut se montrer attentif à la musique avant tout. Le confort est important, mais il ne faut pas dénaturer un morceau pour le sacrifier sur l’autel du confort. Je fais souvent un parallèle entre les possibilités de doigtés et le choix de mots de vocabulaire dans un texte. On peut avoir des synonymes et préférer la sonorité d’un mot à celle d’un autre. Et tout comme pour le vocabulaire, je recommande de connaître plus d’une façon de faire les choses. Cela permet également d’élargir sa compréhension et la maitrise technique de l’instrument.

On ne sait jamais de quoi on peut avoir besoin ou ce qu’on peut découvrir de beau en empruntant d’autres chemins qui semblent plus étroits.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.