fbpx

Bilan provisoire : la fin est proche !

Évidemment je parle du bilan de fin d’année. C’est le moment parfait pour commencer à réfléchir au bilan de l’année écoulée. Les concerts, les articles, les découvertes de matos.  Je pense vous faire une vidéo pour emballer le tout, vous reparler des tops et des flops de 2019 … et vous parler de mes projets futurs. Un bilan brut et honnête que j’espère sans trop de complaisance à mon égard.

Le bilan de 2019

Le bilan de 2019

Moins de concerts – bilan mitigé !

Quand je fais le bilan, j’ai eu moins de concerts en 2019. Évidemment, beaucoup de petits lieux ont perdu leurs subsides. Dorénavant, il faut dorénavant louer la salle et organiser les concerts soi-même, ce qui est problématique quand on sort de sa zone géographique. Certains plans sont tombés à l’eau, les équipes ont tourné et parfois des têtes sont tombées.C’est sans doute là que le CD permettrait de franchir un cap. 

Par contre, le Musikmarathon d’Eupen fut une très belle date (malgré la météo médiocre) avec en prime un passage à la radio belge d’expression allemande, la BRF. J’espère pouvoir remettre ça ! Ce serait une bonne nouvelle. La vidéo réalisé avec et pour Jacques Stotzem est évidemment aussi un temps fort de cette année 2019. Le stage à Virton m’a également redonné faim !

Mais je pense peut-être chercher à jouer avec d’autres en 2020, pour sortir de la fameuse zone de confort qui m’endort parfois.

Sortir de la zone de confort

Bilan : sortir de la zone de confort

Mais si je creuse un peu, au fond … 

On ne va pas se mentir, pour des raisons très personnelles, j’ai trainé un gros seum musical. En résumé, une sorte de choc post-traumatique. Pour certains cela se manifeste par un burn-out au boulot, moi j’ai payé à l’intérieur. Certaines choses m’ont touché tout au fond de moi, là où même moi j’évite d’aller. Depuis un an, il a beaucoup plu dans ma tête et les nuages lourds n’aident pas toujours la création, quoiqu’on en dise. C’est un fait, les blessures profondes mettent du temps à guérir et il faut en accepter les cicatrices. Je me remets doucement. J’ai tout emballé dans un morceau et je repars de là. Dans le fond, tout le monde s’en fiche sans doute mais ça fait du bien de dire les choses et de les assumer.

De plus, la violence est partout, décomplexée dans les mots et dans les actes. Partout la culture est mise à mal alors qu’elle est une de mes grilles de lecture de notre monde. J’ai vu tant d’artistes qui m’inspiraient trébucher et douter, parfois même renoncer à leurs projets. L’ambiance anxiogène et le climat mortifère de l’évolution de notre société n’aident pas à se convaincre que la musique est un mal nécessaire. Elle l’est pour moi en tout cas. Ca fera sourire ma femme de l’entendre, mais j’ai le sentiment de manquer de temps pour “moi”. Évidemment c’est aussi une année rude au boulot, sinon ce serait moins drôle.

On change les murs ! 

La grande nouvelle pour 2020 c’est que je vais déménager. J’avoue, je serais bien resté là, dans ma foutue zone de confort, mais madame a (beaucoup et lourdement) insisté. Mais elle a raison, notre maison devient trop petite. Quelque chose doit changer, il faut un peu secouer les archives du temps qui pèse sur nos épaules.

Du coup il a fallu ranger, trier, nettoyer, revendre et réparer. Voir le banquier et se faire du sang pour cette nouvelle aventure. Se préparer à acheter une maison et vendre la nôtre. Bilan inévitable : moins de temps et d’énergie pour la musique. Et quand j’ai le temps, je n’ai plus l’énergie et vice-versa.

Ce que femme veut … 

Mais le chien aura un jardin pour courir, je vais enfin avoir de l’espace pour ranger le matériel de musique et de vidéo. Et je pourrai, je l’espère, aménager un coin fixe pour faire mes enregistrements et mes vidéos. Ce sera aussi un coin plus calme, ce qui devrait m’aider pour les enregistrements. A suivre.

Dites “33” – Bon bulletin pour le site !

Je pense que le bilan est positif cette fois. Cette année j’ai posté une trentaine d’articles. Même si je ne compte pas devenir influent ou en faire un métier, mais j’aime bien parler de tout et de rien autour de la guitare acoustique. Les statistiques de visites organiques sont plutôt encourageantes. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.