Unboxing et test du Roland AC mobile

L’an passé, pour la balade gourmande d’Etalle, j’ai joué au milieu des bois. Pour la soirée Halloween, j’ai joué sur un bord de trottoir sans électricité. Deux contrats pour lesquels quelques watts supplémentaires auraient été bienvenus.

Un petit nouveau dans la série des amplis Roland pour guitares acoustiques a attiré mon attention: Le Roland mobile AC. Je l’ai commandé pour lui donner un petit galop d’essai avant de peut-être l’adopter pour la balade gourmande d’Etalle ce 1er mai.

La fiche technique:

  • 5 watts en 2.5 watts +2.5 watts de puissance pour guitare acoustique
  • simple d’utilisation
  • 15heures d’autonomie avec 6 piles AA
  • entreées pour micro, instrument et une source audio
  • Chorus, Reverb, et un effet Wide pour élargir le champ stéréo

Avant toute choses, je me doute qu’on en a pour son argent, en toutes choses, et qu’il me faudra faire abstraction de la puissance et de la qualité de restitution et la neutralité de mon Loudbox 100, qui coute tout de même 5 fois le prix du Roland. Par ailleurs, je ne suis pas un grand fan du son chaleureux (comprenez coloré) et du chorus de chez Roland. Néanmoins, la capacité d’avoir une amplification sur batteries, avec une reverb, à monter sur un pied de micro, il y a une carte à jouer.

Le packaging (qualitatif) annonce la couleur, produit grand public, ampli de jam ou de répet.

2013-04-26 18.24.26

Les piles sont fournies (un bon point, on peut démarrer de suite), et une petite sangle est fournie pour rendre le transport plus aisé. Je n’ai pas ouvert le manuel, c’est une sale manie, je sais, mais je ne doute pas qu’il reprenne l’ensemble des fonctions et boutons dans toutes les langues, ainsi que des conseils de sécurité pour les amputés du cerveau.

2013-04-26 18.24.37

Le tableau de commandes est spartiate, mais complet. Chaque entrée à son volume indépendant, un peut brancher un micro, un instrument et un lecteur audio pour des backing-tracks par exemple. Le bouton Tone permet de choisir un son plus ou moins teinté de graves ou d’aigus et le dernier bouton permet de doser la reverb pour choisir entre salle de bain et hangar à avion.

Une petite lampe renseigne sur l’état des piles (on pourrait s’en passer, elle consomme aussi, et en général quand ce genre de lampes faiblit, les piles sont déjà mortes). Mais au moins on pense à éteindre l’ampli. Une fonction coupant l’ampli quand rien n’est branché, comme sur les pédales d’effet serait un ajout intéressant pour prolonger la durée de vie des piles.

Le boutons ont une course souple, non crantée et donnent une impression de qualité (pas de jeu dans les axes).

2013-04-26 18.26.27

L’ampli a la taille d’une bonne radio. Les plastiques ont l’air solides sans être exceptionnels, mais l’ensemble à l’air tout à fait décent pour le prix. La face avant est couverte d’un tissu, mais en dessous, les haut-parleurs sont couverts d’une grille, sans doute identique à celle du Roland Mobile Cube.

Une remarque à propos du Mobile cube: si en théorie le mobile cube à l’air plus polyvalent avec ses entrées pour plusieurs instruments, la position ac. guitar de cet ampi est destinée à jouer une guitare électrique en son clair pour simuler une guitare acoustique. Ce malentendu lui vaut des tests désastreux.

Bref revenons au Mobile AC qui lui est bien dédié spécifiquement aux guitares acoustiques. Au final, je me demande si ce tissu est une bonne idée, pour le type d’utilisation nomade auquel cet ampli est destiné. En dessous de la grille, deux haut-parleurs diffusent un son stéréo (en tout cas du point de vue de la reverb et du chorus)

2013-04-26 18.26.41En dessous de l’ampli, on trouve un pas de vis pour le montage sur pied de micros – avec un adpatateur pour les deux types de filets courants sur les pieds de micro. Ceci est une excellente idée.

2013-04-26 18.26.54

Une fois monté sur son pied de micro (non-fourni) l’ampli fait tout de même bonne figure et semble prendre son rôle d’assistant très au sérieux. Le montage en hauteur permet de compenser pour la faible puissance de l’ampli en améliorant la projection du son et en limitant les effets de sol.

Il faut prévoir un bon pied de micro, et un cable suffisamment long pour ne pas risquer de faire tomber l’ensemble.

2013-04-26 18.33.45

Reste à brancher une guitare dessus … (je n’ai pas l’intention de m’en servir comme porte-manteau).
2013-04-26 18.33.51

Je sais que mon Fishman Ellipse envoie un énorme signal (j’ai déjà eu ce commentaire de la part de quelques sonorisateurs) et le petit ampli est rapidement saturé.

Par sa taille est sa construction, il est vite mis à mal par la dynamique de mon micro et de mon jeu aux onglets. Dans ces conditions, il produit un son très chargé en médium assez désagréable (et des bruits mécaniques – comme la vibration de la grille avant). Je pense que pour de l’accompagnement et un jeu eux doigts, il devrait mieux s’en sortir, avec un son assez chaleureux.

A mon avis, on obtiendra sans doute un résultat plus satisfaisant avec une guitare équipée d’un simple piezo ou par exemples des cordes nylon.

Mais en adaptant le signal entrant pour un volume acceptable et en réduisant le bouton tone, on arrive à un résultat tout à fait exploitable.

A noter que l’ampli est également assez sensible au Larsen, ce qui peut se résoudre très facilement en soignant son placement par rapport au musicien.

Les effets devront s’utiliser avec parcimonie, la reverb fait bien son travail en touches légères mais est rapidement hors-sujet si on augmente son action. Le chorus n’est pas paramétrable et son effet et bien trop appuyé à mon goût. C’est toujours frustrant de ne pas pouvoir pousser les boutons « à fond », on a l’impression de ne pas profiter de l’entièreté de ce qu’on a acheté.

[important]

Conclusion:

Jouant essentiellement en solo je ne conçois pas bien l’utilité d’un ampli de répétition, autant jouer à son volume définitif ou en acoustique. Cet ampli m’attire par sa capacité de s’affranchir d’une prise de courant et la possibilité de le monter sur pîed de micro pour se mettre au niveau des bruits de conversation. Il dispose d’ une construction correcte et intelligente, qui conviendra bien pour se donner un peu de pouvoir de pénétration, par exemple pour une jam avec des chanteurs et des percussions.

J’aurais aimé que par sa construction, il puisse encaisser une plus grande dynamique (quitte à compresser le signal) au lieu de montrer des signes de souffrance. Toutefois, en se montrant raisonnable et cohérent avec son étiquette de prix, et en passant un peu de temps à ajuster le signal de sortie de la guitare il est possible de travailler avec.

Je le recommanderais comme ampli pour débutant, comme second ampli, ou comme ampli pour faire la manche et jammer avec toutefois un bémol: si vous avez un plus gros budget et des plus grandes exigences en termes de son, et surtout un usage fréquent de ce type d’amplis nomades, essayez on grand frère, le Roland AC33.

[/important]

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.