Test de cordes: Martin&Co Retro Custom Light

2014-05-11 16.49.51

Martin & Co : Retro Custom-light

Quoi de mieux qu’un test de cordes pour faire passer un dimanche qui pue l’ennui ?

Martin a produit récemment quelques modèles de guitares méticuleusement recréées d’après d’illustres ancêtres. Il fallait des cordes pour chausser ces modèles. Martin a donc produit des cordes au son « rétro » basées sur un alliage nommé monel, à base de nickel et cuivre. La marque promet un son flattant les sonorités boisées et la « vraie voix de votre guitare ».

Quoi de mieux que ma guitare Bourgeois OM pour tester des cordes à la sonorité vintage ? Par ses choix de construction, elle a un timbre plus vintage que ma Martin, et puis c’est l’occasion de l’aérer un peu. Après un rapide entretien, je retrouve son équilibre parfait, mais les cordes qui sont montées dessus sont râpeuses et oxydées. Voilà qui tombe bien.

Je joue des cordes Martin depuis quelques mois, et le packaging n’a évidemment rien de déroutant. Pour une raison que j’ignore, ces cordes ne sont produites qu’en tirant Light et Custom-light. Il s’agit sans doute d’un souci de respect des références historiques. Et puis ça permettra peut-être d’annoncer prochainement que le tirant que « tout le monde attendait » rejoint enfin cette gamme. Bref ! Déballons !

La première surprise vient de la couleur des cordes : grâce au nickel, elles sont argentées, voilà qui me change de mes cordes dorées.

2014-05-11 16.57.44

Monel : un alliage moins courant

J’imagine qu’avec un alliage à base de nickel, elles doivent convenir à des micros tels qu’on les trouve sur les guitares électriques et certaines guitares hybrides équipées de micros magnétiques.

2014-05-11 17.04.34

mécanique avec corde montée

À la monte, la tension me semble légèrement moins forte que les custom light que j’avais l’habitude de jouer il y a quelques mois. Confirmation sur le site Martin, le tirant est un 11-52 avec une tension de 149.8 contre 151.7 pour les Martin SP Custom-light. Je ne prétends pas avoir remarqué cette différence, c’est sans doute l’élasticité des cordes qui donne une sensation différente.

Le toucher est plutôt confortable. Je joue quelques morceaux, et le timbre des cordes m’attire naturellement vers du picking à la Stefan Grossman en claquant mes basses, puis un peu de Atkins/Dadi en étouffant les basses avec la base du pouce. Je joue quelques suites d’accords façon jazz manouche également. Le résultat est assez plaisant. Je craignais un son froid, il n’en est rien. Ces cordes ont du caractère, l’attaque est bien présente, et elles répondent très bien dans les hammer-on et pulling-off, en partie aussi à cause du tirant.

Je suis plus mitigé concernant le sustain des basses et du bas médium. J’ai l’impression que le sustain du bas-médium est un peu plus prononcé que le sustain des basses, ce qui me déséquilibre dans les balades plus modernes où je me sers habituellement d’un tapis de basses. Il me semble qu’on a choisi de favoriser l’attaque par rapport au sustain dans la conception de ces cordes.

2014-05-11 17.39.32 HDR

a guitare chaussée de neuf

Des brushes façon acoustic-rock font rapidement plafonner le son, et l’ensemble manque alors de définition à mon goût. Ces problèmes se marquent un peu moins dans le jeu aux doigts (je joue habituellement avec des onglets au pouce et aux doigts).

Je ne retrouve pas « mon » son, et je dois adapter mon jeu, ce que je ne souhaite évidemment pas.

Peut-être que ces cordes sont conçues pour donner un peu plus de présence et de punch à une guitare qui ne serait pas équilibrée à la base (et à la basse) ?

Un test de cordes reste éminemment subjectif.

Je n’ai absolument rien à reprocher à ces cordes d’un point de vue qualitatif. Je ne peux évidemment pas juger de leur tenue dans le temps au bout de quelques heures. 

S on peut parfois reprocher aux fabricants de multiplier les références de cordes (au grand dam des magasins) sans qu’on perçoive des différences significatives, ce n’est pas le cas ici. 

S j’avais une guitare archtop montée avec des micros, je leur donnerais sans doute une chance pour me convaincre. Je les testerais également sur une guitare manouche ou une parlor. Sur une guitare de facture plus moderne, elles me donnent un peu l’impression d’enfiler un gant de boxe à un écureuil. Les Martin Retro Custom-light ont un caractère propre et semblent tout à fait logiquement taillées pour certains instruments et certains styles.

Si vous n’êtes pas satisfaits du son de votre guitare, que votre style s’y prête et si vous aimez une sonorité flatteuse et boisée, essayez-les.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.