«

»

Jan 12 2017

Imprimer ce Article

7 choses sur le rythme qu’un métronome peut vous apprendre !

Métronome Tama RW-30 - mon partenraire rythme

Métronome Tama RW-30 – mon partenaire rythme

Le métronome est un outil essentiel pour le musicien. C’est la raison pour laquelle j’ai pris le temps de comparer trois modèles de métronomes. Évidemment, le métronome va vous servir à développer votre sens du rythme et à tenir le tempo sur la durée d’un morceau. Mais répéter avec un métronome va vous apprendre bien plus de choses sur votre rythme interne et le rythme en général.

Améliorez votre sens du rythme et votre tempo !

Évidemment, répéter au click va vous aider à développer une bonne mise en place rythmique. Mais vous pouvez utiliser la fonction « Tap » pour vous entraîner à démarrer au bon tempo quand vous jouez. Pour commencer, fixez-vous une valeur de BPM. Ensuite, entraînez-vous à pouvoir utiliser la fonction « Tap » pour fixer cette valeur sur le métronome. Avec le temps, vous apprendrez à percevoir le décalage entre votre horloge interne et le tempo souhaité.

Améliorez votre écoute !

Travailler au métronome vous oblige à écouter d’une manière différente. Vous devez à la fois écouter précisément ce que vous jouez, mais aussi ce qui se passe en dehors des notes que vous produisez. Finalement cette attention d’écoute élargie augmente votre conscience de la performance dans son ensemble. Cela améliore votre prestation d’instrumentiste, que ce soit en solo ou en groupe.

Travaillez vos faiblesses !

Certains passages plus durs vous forcent à ralentir, parfois de manière imperceptible. Le rythme constant du métronome vous révélera ces passages qui méritent encore du travail pour « passer » sans problème. Quand vous avez l’impression que le métronome accélère, c’est que vous êtes en train de ralentir. Il est temps de s’arrêter et de reprendre tout le morceau plus lentement pour asseoir tous les passages.

Traquez les erreurs !

Le corollaire du point précédent est que vous allez pouvoir travailler précisément sur vos faiblesses. Le métronome vous aide à vous poser les bonnes questions. En général, si un trait ne passe vraiment pas, c’est peut-être que le doigté choisi n’est pas bon, ou qu’il faut changer d’accord ou de position à un autre moment.

Jouez à contretemps !

Pour certains styles de musique, il est intéressant de s’entraîner à jouer à contretemps, sans céder à l’envie de retomber sur le temps du métronome.

Espacez les temps !

Rien ne vous oblige à marquer tous les temps au métronome. En ne marquant qu’un temps sur deux, par exemple les temps 2 et 4, vous développez votre propre sens du rythme. Jouer en marquant uniquement un click par mesure vous oblige à travailler votre horloge interne sans céder à la tentation de vous raccrocher à chaque click d’une croche. Vous pouvez même jouer avec un click pour 2 mesures.

Augmentez votre vitesse !

La vitesse sans maitrise est un défaut. La vitesse sans musicalité est un erreur de vaniteux. Débutez par une gamme ou un morceau et travaillez chaque jour en ajoutant un BPM au métronome. Au moment où vous touchez le plafond de votre vitesse maximum, restez-y un moment avant de reprendre l’ascension. Ensuite, continuez à augmenter autant que possible, tout en gardant un jeu propre.

Allez, c’est parti … 3 … 4 … !

Lien Permanent pour cet article : http://guitar.vanlochem.be/quun-metronome-apprendre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>