Quels sont les moments clé pour utiliser un métronome ?

Le métronome

Ah, le métronome, ce petit diable qui fait « non-non » de la tête pour nous dire qu’on est pas en place ! Il faut pourtant l’utiliser le plus souvent possible, et surtout à certains moments.

  • à l’échauffement pour travailler votre régularité
  • à l’échauffement pour travailler vos accents
  • pour vous forcer à la lenteur
  • pour vous aider à prendre de la vitesse
  • pour mettre en place un riff dont la rythmique est complexe
  • pour mettre en place un enchaînement d’accords, de notes, de mesures
  • pour répéter votre morceau et vérifier que vous ne dérivez pas en cours de route

Ca fait genre, tout le temps … oui, en gros c’est ça 🙂

Sauf sur scène ! Quoique, dans cette vidéo de Michel Haumont et Jean-Felix Lalanne, vers 1.17, ils en utilisent un comme effet.

Lequel choisir ? Personnellement je suis content de mon DB-30 … il a un support sonore et visuel (aiguille et lampe), une fonction « Tap » pour trouver la vitesse d’un morceau, il va fort, …  et il reste simple à manipuler.

Mais le meilleur c’est celui dont on se sert !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.