Les métiers de la scène en festival …

Après le vocabulaire de la scène, penchons-nous sur les intervenants en festival. Bien avant que le public et les artistes n’arrivent, une série de métiers se succèdent pour rendre la magie du spectacle possible.

En amont les chauffeursgrutiers, les riggers (ou accrocheurs) des électriciens se succèdent pour monter la scène, assembler les structures et alimenter le tout en électricité.

Les backliners s’occupent de raccorder le matériel pour le son avant le concert. Ils installent les artistes sur scène et vérifient que leurs instruments soient bien raccordés, et assurent la liaison entre la scène et l’ingénieur du son.

Même s’ils font plus ou moins le même boulot, certains distinguent les roadies qui voyagent avec le groupe, des backliners qui sont propres à un événement.

Ils s’habillent en noir, parce que d’une part, tout le matériel est un peu salissant, et d’autre part, si une intervention est nécessaire pendant le show, ce sera plus discret.

L’ingénieur du son (parfois appelé sonorisateur, et j’entends de plus en plus souvent parler de « sondier » sans savoir d’où vient ce nom), est à la fois artiste et technicien. Il allie pratique musicale et maîtrise de technologies complexes. Les histoires d’amour-haine entre les musiciens et les ingé-sons sont légion, mais l’un ne peut se passer de l’autre. Il mériterait un article à lui seul … d’ailleurs je vais faire ça prochainement.

Le régisseur est un de ces métiers essentiel et méconnu. Il coordonne le travail des techniciens de la préparation du concert à son déroulement. On trouve des régisseurs son, et des régisseurs lumière qui s’occupent spécifiquement de ces domaines. Le régisseur s’occupe de préparer le spectacle en se basant sur des conduites. Les conduites sont des documents de travail, les conduites sont spécifiques, on trouve une conduite générale listant les intervenants, une conduite son, pour les règlages, et une conduite lumière pour les effets lumineux.

Et évidemment les bénévoles qui, en échange de l’immersion dans l’ambiance du festival et d’une grosse fatigue, viennent travailler, diriger les festivaliers, distribuer des bracelets, nettoyer, vendre des gadgets, s’occuper des artistes, des journalistes, monter des barrières. Certains bénévoles dans l’horeca, trop rémunérés ont été sanctionnés lors du dernier festival de Dour.

Bref, en dehors de l’exception des bénévoles, les arts du spectacle offrent du travail à une kyrielle de métiers spécialisés.

1 ping

  1. […] déjà parlé de l’anatomie d’une scène de festival ainsi que des noms des métiers qu’on y croise. C’est essentiel de comprendre la différence entre la façade et les […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.