Les bases du picking … en quelques lignes.

D

En discutant avec un ami tout à l’heure, je repensais aux principes fondamentaux du picking. Je parle bien de technique et pas de style de musique, car cette technique de jeu permet d’aborder une multitude de genres musicaux.

Le fingerpicking est une technique géniale, mais qui exige de la discipline dans l’apprentissage. Il y a quelques principes fondamentaux à connaître qui peuvent s’énoncer assez simplement.

En général

  • La tablature est un système donnant des indications pour le jeu d’un point de vue mécanique.
  • La musicalité nécessite de l’interprétation.
  • L’écoute de la musique donne des informations supplémentaires.
  • Le style musical du morceau et des informations sur le style de jeu de son compositeur/arrangeur donnent également des informations essentielles.

La main gauche

  • Les doigtés corrects de la main gauche sont la clé d’un son correct, toutes les notes des accords doivent être correctement frettées, sans crispation
  • les positions de la main gauche sont influencées par ce qui précède et ce qui suit, avec deux maitres-mots : efficacité et économie
  • on se repose sur des accords connus et on privilégie des formes complètes pour la plupart des accords, ce qui permet de jouer d’une manière engagée
  • Il est fréquent d’anticiper un changement d’accord sur le dernier contretemps qui précède le changement dans la mélodie
  • le petit doigt prend de l’importance
  • le pouce joue parrfois par le haut du manche pour libérer d’autres doigts pour faire la mélodie. On ne peut pas toujours faire l’économie de ce geste (d’autant qu’il n’existe aucun interdit à ce sujet)

La main droite

  • La plupart du temps, le pouce joue sur le temps, les doigts jouent sur les contretemps
  • L’utilisation d’un doigt ou d’un autre est déterminée par ce qui suit et ce qui précède avec deux maitres-mots : efficacité et économie
  • lorsqu’on joue un trait (une succession de notes sans juxtaposition de notes dans le temps), on joue le pouce et l’index en alternance, en respectant la règle précédente à la lettre, en cas de syncope, de hammer-on ou de pulling-off, le doigt omis passe son tour,
  • on respecte strictement cette alternance même (et surtout) si le pouce en arrive à jouer sur des cordes plus aiguës que les doigts
  • Les doigtés corrects de la main droite sont la clé du timing et d’un rythme impeccable qui donne le groove

Toute entorse à ces principes de base que vous introduisez pour vous faciliter la vie ou parce que vous campez sur des mauvaises habitudes, est contreproductive vis à vis de votre objectif de maîtriser cette technique.

Il existe des exceptions requises par le style ou le déroulement du morceau. Ces exceptions doivent entrer de manière encadrée dans le vocabulaire technique, un des raisons pour lesquelles un répertoire d’apprentissage introduisant ces exceptions de manière encadrée est important.

Les exceptions s’imposeront à vous, pas l’inverse.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.