Le retour du Fishman SoloAmp SA220

Fishman Soloamp SA 220

Fishman Soloamp SA 220

Un petit « nouveau » vient de rejoindre l’écurie de mon matériel pour le live.

Il y a quelques années, j’avais testé un Fishman Soloamp (aka SA 220). J’aimais bien cet ampli pour la projection du son, sa puissance et sa maniabilité. Conçu pour un transport facile et un encombrement acceptable, c’est un bel outil destiné aux solistes chanteurs, et parfait pour un soliste instrumentiste. Avec son installation en colonne, il convient bien aux petites scènes où il projette son son à hauteur d’oreilles. Je lui trouve une certaine élégance également, mais c’est très subjectif.

À la suite de diverses péripéties liées à un transport et à un prêt, visiblement défectueux, il était resté en cale sèche chez un ami qui avait renoncé à s’en servir ou à la faire réparer. Pour ma part, je n’avais pas de place pour héberger un ampli cassé, d’après ma femme.

Dernièrement, je m’étais mis à la recherche d’une sono compacte (dans le style des Stagepass de Yamaha), pour certains scènes où les 100 Watts de mon Loudbox sont un peu courts pour des raisons de taille ou de disposition scénique, mais, j’avais renoncé faute d’argent.

Puis je me suis souvenu de cet ampli.

Je suis un adepte des 3R: réutiliser > réparer > recycler. Je ne suis pas du tout convaincu par l’idée que la destruction de biens matériels profite à l’activité économique et je pense à la charge environnementale des objets trop vite jetés.

Et si cet ampli, avec le prix d’une réparation, était à ma portée ? Tant que le prix, réparation comprise, restait sous la moitié du prix du neuf, c’était un pari à tenter. Et si cet ampli pouvait boucher le trou dans mon setup ?

Après un retour en atelier, le voilà donc apte au service.

Taillé pour la guitare acoustique, pouvant accueillir chant et parole sur un second canal, avec 220 Watts, et un mode « moniteur » permettant de l’utiliser en combinaison avec mon Loudbox, il a tout ce que je cherche. Plus de puissance, une projection en line-array qui couvre bien l’espace et la facilité d’emploi et de réglage d’un ampli Fishman. Son son est un peu plus coloré dans les médiums que mon Loudbox de première génération, mais me convient bien. (en fait, il se rapproche du son des nouveaux Loudbox couleur crème produits depuis la sortie de cet ovni qu’est le SoloAmp).

Je le teste actuellement en répétition pour m’assurer que la réparation « tient ». Il servira pour le Beerlovers Festival de Liège et le marché de Noël.

1 ping

  1. […] avoir regardé la configuration du lieu sur Internet, je décide de m’amplifier avec le Fishman SA220. Son format en colonne et son mode de fonctionnement en « line array » permettent une diffusion […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.