«

»

Août 11 2015

Imprimer ce Article

Débriefing : Blues-Sphere Bar, Jour J+3

Blues Sphere Bar 08/08/15

Blues Sphere Bar 08/08/15

Le bilan quelques jours plus tard : un chouette son, de la chaleur, un public attentif, ma réconciliation avec les retours et une petite panne de préampli.

Ce soir, concert solo et déplacement en solitaire, sans ma Lovely Roadie partie faire la fête dans les Ardennes. Je voyage léger : l’ampli, une mallette de câbles et les instruments et de quoi filmer le concert.

J’arrive vers 18h30 pour le soundcheck. C’est la seconde fois et avec plaisir que je pousse la porte du Blues-Sphere Bar pour y jouer. Le concert est à 20h30 (théorique), ça me laisse pas mal de temps pour m’installer et me faire un bon son. En général, je préfère me passer du retour sur scène, et je me contente de mon ampli posé derrière moi. Par expérience, je déteste le son surchargé de médiums et noyé de souffle des enceintes de retours qui trainent dans la plupart des salles. Ici, ma voix passe bien clean dans les moniteurs à mes pieds. Je me retrouve avec le son de l’ampli derrière et un support en retour par l’avant. Baigné dans le son, sans devoir monter le volume, c’est bien confortable pour m’entendre.

Le temps de finir le montage et le soundcheck, je suis en nage. Si le son ne sera pas un souci ce soir, la chaleur un peu moite de la soirée orageuse risque d’être gênante. En attendant l’arrivée du public, je mange un bout, et avec une pointe de regret je laisse la moitié de ma très bonne assiette de pâtes pour rester léger.

Comme je le mentionnais dans mon article sur la promo, en plein mois d’août, avec un festival en cours, le public est une donnée incertaine. Mais à ma grande satisfaction les gens arrivent et prennent place petit à petit. Des têtes connues, des habitués et des nouvelles têtes, le mélange parfait.

Le concert démarre bien et fort avec du ragtime, et la première balade à suivre de la soirée « Entre chien et loup » se dévoile dans une belle écoute attentive et captivée. En concert, il y a ces moments magiques où le souffle semble suspendu dans une respiration. Dans un autre registre, le magnifique arrangement par Jacques Stotzem du classique « Saint James infarmery »  est un grand plaisir à interpréter. Il fait chaud, et les mains moites peinent parfois à parfaitement asseoir les accords. Pour suivre une composition dédiée à ma Lovely Roadie, « Coquelicot » et un inédit instrumental sur mon ukulélé « One Trick Pony » (dont la vidéo est visible sur ma page Facebook). Le premier set est passé presque trop vite à mon goût et se termine par Caravansérail.

Il est temps de marquer une pause pour s’hydrater et saluer les amis venus m’écouter.

Le chaud (!) reprend pour un second set avec un autre inédit, à la guitare cette fois. La transpiration rend les parties techniques des morceaux parfois un peu acrobatiques. J’aimerais ne pas être autant affecté, mais rien à faire, ça glisse, et c’est moins précis que je ne voudrais. Je pousse un peu la chansonnette en m’accompagnant au ukulélé pour illustrer les vagues successives de popularité du ukulélé, 1920, 1950 et 2010. Je suis surpris mais le medley long et technique « Ain’t she sweet », « Sweet Georgia Brown » et « Lady Madonna » passe bien, malgré que je craignais de devoir le jouer avec les mains moites. Dernier morceau et un rappel.

Un petit incident technique vient ternir la toute fin du concert, pendant le rappel, mon arrangement de « Smoke on the Water », le son devient intermittent de mon spectacle. il semble que  la batterie de mon préampli me lâche. Pourtant cette batterie sortait de l’emballage, qui traînait dans mon flight-case depuis un moment. Peut-être était-elle périmée ? Je vais mener l’enquête …

Le plan initial était de rentrer chez moi mais finalement j’irai rejoindre mes amis pour écrire un second chapitre de cette belle soirée. Je commencerai par manger une saucisse-merguez en second service de fond de court, boire quelques chopes, faire encore un peu de musique avant de passer la nuit sous tente.

Faire de la musique, puis retrouver mes amis, que demander de plus ?

Et maintenant, … on prépare le suivant …

Lien Permanent pour cet article : http://guitar.vanlochem.be/debriefing-blues-sphere-bar-jour-j3/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>