Composer, arranger, improviser ou interpréter ?

Composer, arranger, improviser et interpréter, quelle différence ?

Composer, arranger, improviser et interpréter, quelle différence ?

Composer, c‘est le travail d’associer une mélodie originale à des accords. Il existe de nombreuses techniques de composition. Certains partent de la mélodie, d’autres des accords, certains mettent l’accent sur la rythmique. Parfois une ambiance ou une couleur harmonique sert de point de départ à la recherche de la mélodie (c’est souvent le cas pour moi, puisque je cherche à planter un décor autour d’une image ou d’un souvenir).

Il n’est pas nécessaire de disposer d’un savoir musical étendu pour composer. Une bonne oreille, un sens mélodique et/ou rythmique suffisent.

Arranger, consiste à partir de la composition existante, avec mélodie et accords pour bâtir; étoffer et enrichir le morceau. Parfois il s’agira de réarranger pour d’autres instruments, d’ajouter des instruments, ou de revenir à une version plus épurée, comme Jacques Stotzem l’a fait pour To Rory, son album hommage à Rory Gallagher. Parfois le travail de l’arrangeur est de créer un format qui sera compatible avec la destination du morceau (par ex. publicité, film, radio, boite de nuit, concert acoustique, prestation avec orchestre).

Contrairement à la composition, l’arrangement nécessite de solides connaissances musicales, notamment en ce qui concerne l’harmonie et le contrepoint (qui consiste à superposer des lignes mélodiques) et d’orchestration (pour le choix des instruments). On distingue également l’auteur qui écrit les paroles des chansons.

Improviser, c’est se baser sur les accords (la grille, dans le langage des guitaristes) et la mélodie signature du morceau (le thème). La ligne mélodique est citée, puis s’en écarte mélodiquement et/ou rythmiquement.

L’improvisateur dispose en général d’une solide base harmonique qui lui permet de réinterpréter l’harmonie du morceau pour faire prendre des directions et des couleurs inattendues à la mélodie. il s’appuie souvent aussi sur un vocabulaire et une grammaire mélodique bâtie par l’expérience dans lesquels il puise ses phrases.

Interpréter, c’est réaliser musicalement l’oeuvre du compositeur et de l’arrangeur, parfois dans le respect total de l’oeuvre, parfois en y apportant une touche personnelle plus ou moins marquée.

Certains musiciens cumulent les rôles sous l’appellation auteur-compositeur-interprète, ou pour un musicien instrumental : compositeur-interprète.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.