CD: Jacques Stotzem – CATCH THE SPIRIT II (Stones, Led Zep, Nirvana, R. Gallagher… on acoustic guitar)

Jacques Stotzem - Catch the Spirit II

Jacques Stotzem – Catch the Spirit II

Le voilà donc le nouveau Stotzem dont je vous parlais ! J’ai eu l’occasion de l’écouter, voici mes premières impressions.

Quel plaisir de tenir un vrai CD dans ses mains, déchirer le petit cellophane pour admirer le travail visuel de la pochette, ouvrir les deux volets du Digipack pour découvrir le rond de polycarbonate calé par son centre sur son petit tray en plastique clair, l’extraire délicatement du bout des doigts et le glisser dans le lecteur pour faire jaillir la « voix du maître ès cordes » hors des enceintes du homestudio.

Je suis très fan de l’ambiance visuelle de l’ensemble: Jacques Stotzem émergeant d’une brume psychédélique, entre flammes de l’enfer et  lueur céleste, une sorte de Purple Haze, morceau de J. Hendrix qui figurait d’ailleurs sur Catch the Spirit qui sera désormais rebaptisé « premier du nom » – album qui a surfé dans l’Ultratop pendant 43 semaines.

IMG_0839

Ambiance rock annoncée dés la pochette avec les artistes mentionnés en intertitre: Rolling Stones, Led Zeppelin, Nirvana, Rory Gallagher … on acoustic guitar.

Jacques Stotzem ne fait rien au hasard, mais il ne calcule pas … il laisse parler son amour pour la musique rock et son instinct pour le morceau qui fera mouche sur une guitare acoustique. Il ne s’agit pas seulement de rendre la mélodie en l’harmonisant sur quelques accords ce que beaucoup de monde sait faire. Il s’agit de donner un souffle nouveau au morceau élu sans en trahir l’essence, ce qu’il est l’un des rares à réaliser avec classe, virtuosité et une vraie énergie de rocker.

Cette exploration et cette appropriation prennent  du temps et ce volet de Catch the Spirit sort 4 ans après le premier, et 2 ans après la parenthèse plus personnelle et réussie de l’album « Lonely Road ».

Sous des dehors éclectiques, l’album est construit et pensé. Il tourne en boucle depuis tout à l’heure et à chaque passage je redécouvre des nouvelles finesses de l’arrangement; avec sa mélodie et son  accompagnement redoutablement enlacés sur un lit d’harmonies délicates et aériennes.

On entend beaucoup de musique, mais on en écoute trop peu, comme le disait fort justement mon ami harmoniciste Olivier Poumay.

Cet album peut s’écouter sous plusieurs angles:

  • comme fan de Jacques, à la recherche de sa patte et de son style posé sur des classiques du rock,
  • comme guitariste, à l’écoute des incroyables nuances tissées dans les mélodies et les accompagnements
  • comme fan de rock, à la découverte d’un souffle nouveau sur des paysages de notes connus,
  • comme fan de musique en général, se réjouissant qu’il existe encore des territoires nouveaux à explorer et des aventuriers courageux pour le faire en équilibre sur la corde raide d’une guitare acoustique instrumentale

La setlist se lit d’ailleurs comme un générique consacré aux géants du rock … que du beau monde, du « R »ock avec des grands airs.

JS

Peu à peu des tubes ressortent à l’écoute que je me réjouis de retrouver en concert … et à la radio. Le Paris Texas me fait voyager,  Like a Hurricane est complètement fondu dans le style personnel de Jacques qui reconnait volontiers Neil Young dans ses influences à côté de Rory Gallagher, dont le « Don’t know where i am going » prend des airs de picking traditionnel. La reprise de « Come as you are » de Nirvana fait partie des titres que je me réjouis de voir et d’entendre en live.

Mais je n’ai pas encore déterminé mon morceau préféré.

Le son est magnifique, précis, sculpté et d’une clarté incroyable sans perdre sa chaleur. Le son acoustique sublimé sans être dénaturé, Jacques Stotzem arrange et enregistre chez lui et avec le temps maîtrise l’enregistrement aussi bien que la guitare.

Je souhaite à ce second chapitre autant de succès auprès du public que le premier, et après tout, c’est la mode des trilogies, et bien que Jacques Stotzem ne soit pas un homme des modes, … vivement le troisième !

Sortie officielle le 21 octobre.

Plus d’info sur et dates des concerts le site de Jacques Stotzem, et le label Acoustic Music.

1 ping

  1. […] manquerais pas de vous commenter ma première écoute … comme je l’avais fait pour son Catch the Spirit. Ce disque sera également disponible en vinyl, avis aux amateurs soucieux de retrouver […]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.